Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 15:05

mairie-copie-1.JPGDepuis de nombreuses années l’organisation territoriale a changé avec la montée en puissance de la coopération intercommunale qui peut prendre des formes diverses (communautés de communes, communauté d’agglomération, communauté urbaine).

Pont de l’Arche a participé activement à la création de l’agglomération Seine Eure au nom de l’intérêt général et d’une solidarité à instaurer entre les petites communes et les villes centres telles que Louviers et val de Reuil.

Notre entrée dans l’agglomération a été officialisée en janvier 2001 ; elle a été l’enjeu essentiel de la campagne des municipales de mars 2001, la municipalité actuelle ayant affirmé aux habitants que sa première décision serait de sortir Pont de l’Arche du territoire de l’agglomération Seine Eure.

Il n’en n’a rien été. Notre Maire, devenu durant le mandat vice-président de l’agglo en charge du logement s’y trouve très bien et fait profiter notre cité de tous les avantages liés à ces compétences obligatoires et optionnelles.

Compétences obligatoires :

Compétences optionnelles :

Développement économique Aménagement du territoire 

Equilibre social de l’habitat

Politique de la ville

Création et aménagement de voiries

Assainissement

Eaux

Transports

Déchets ménagers

Environnement et cadre de vie


Après sept ans d’existence, donc le recul nécessaire, qui dira à Pont de l’Arche que notre adhésion à l’Agglomération Seine Eure a entraîné la perte de notre identité communale ? Personne.

Qui niera que les moyens financiers importants de l’Agglo Seine Eure ont permis la réalisation de nombreux investissements, telles les voieries ? Personne.

L’agglomération Seine Eure depuis sept ans  aide notre commune, l’accompagne dans son développement, met à notre disposition des techniciens compétents. Ainsi les dépenses sur un même territoire sont mutualisées, des économies d’échelles sont réalisées et chaque habitant, qu’il habite dans une petite commune ou dans une grande bénéficie des mêmes services.

Il appartiendra aux futurs élus d’élaborer les meilleures stratégies pour notre commune, de monter des projets qui répondent aux attentes des habitants et entrent dans les compétences de l’Agglo et de les défendre. Il s’agira d’être à la fois force de proposition à l’échelon du territoire et à l’écoute des initiatives territoriales à l’échelon de l’Agglo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Solidarités
commenter cet article

commentaires

le concombre masqu� 18/02/2008 18:03

L'adhésion à la CASE fut une trés bonne et courageuse décision politique qui a couté,il est vrai,trés chère à l'ancienne municipalité mais cette vision d'avenir était juste et la petite équipe actuelle aux commandes,surtout Monsieur le Maire,en a pris la juste mesure.Des panneaux à l'entrée de la ville indiquant notre adhésion à la CASE seraient bienvenue.Avez vous le détail des opérations qui ont été rendues possible sur la commune grâce à la CASE?Peut on un jour imaginer un rapprochement entre la CASE et Seine Bord,cela ferait un bel ensemble?Le concombre masqué.

Questions d'avenir 18/02/2008 18:59

Le projet de création de l’agglomération a été imaginé aux frontières des 4 cantons : Louviers nord, Louviers Sud, Val de Reuil et Pont de l’Arche et l’histoire donnera sans doute raison à ce projet. En attendant, les coopérations sont aujourd’hui nombreuses entre la CASE et la communauté de commune Seine Bord. C’est bien là l’essentiel, les projets avancent et ne sont pas bloqués pour de simples considérations politiques ou sur des logiques de territoires. Pour ce qui est de la commune de Pont de l’Arche, certains projets ont été intégralement portés par l’Agglo. On pourrait citer la réalisation de la rue Jean Prieur ou la réalisation récente de la déchetterie.En dehors des projets lourds, la CASE finance une partie des dépenses de fonctionnement transférées : la propreté urbaine, le tri sélectif, l’entretien des voiries …Enfin, sur les projets à venir, la ville a fait racheter le Bailliage par l’Agglo, qui porte un projet culturel sur ce lieu hautement historique de la commune, dans le cadre du contrat d’agglomération 276. Pour Questions d’avenir, il sera essentiel de rediscuter avec les services de l’agglo sur ce projet qui doit, selon nous, associer les habitants de la commune.