Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 17:34

« Dominique Jachimiak : « Peut-être étions-nous naïfs. »

 

 

À propos de l’élection des représentants de Pont-de-l’Arche à la CASE lors du conseil municipal du 3 avril :

 

Dominique Jachimiak : « Peut-être étions-nous naïfs mais nous pensions que la majorité proposerait un poste à l’opposition. Le maire parle d’ouverture mais nous ne pouvons même pas représenter Pont-de-l’Arche à la CASE. Nous présentons donc symboliquement une candidature. »

 

 

Éric Réboli : « Je pense avoir été moins naïf que M. Jachimiak car je n’ai jamais pensé que l’opposition ait un poste de représentant à la communauté d’agglomération. Toutes les communes font ainsi, pourquoi pas à Pont-de-l’Arche ? C’est aussi pourquoi je voterai contre cette délibération. »

 

Richard Jacquet : « Cependant M. Jachimiak je suis content que vous défendiez aujourd’hui la représentation de Pont-de-l’Arche dans cette Agglomération que vous avez tellement combattue en 2001. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Conseil municipal
commenter cet article

commentaires

capitaine crochet 26/04/2008 20:42

Etonnant,bizarre,mystérieux les votes et les nominations à la CASE:3 candidats potentiels puis un seul candidat à  la présidence(ce qui est une bonne chose)confortablement élu mais le plus surprenant c'est de lire que le second vice président délégué est Monsieur marc antoine Jamet alors que de toute évidence ce poste devais revenir à Madame Jannick Leger Lesoeur(qui postulait pour la présidence avant sagement et honorablement de se désister) mais le plus étonnant c'est de constater que Monsieur Jamet n'apparait pas dans la liste des personnes qui ont délégation de signature en l'absence du président.Un vice président sans délégation de signature...La confiance règne.Il est utile et sain de rappeler que Monsieur Jachimiack a été élu en 2001,entre autre,sur la promesse fallatieuse de sortir Pont de l'arche de la CASE tout en sachant que cela était du domaine de l'impossible,en regard des statuts de cette même CASE.Ce fut un premier mensonge par omission qui ne lui a pas porté chance.Mais il a fait le nécessaire pour obtenir un poste de vice président chargé du logement et devenant minoritaire il souhaiterai conserver ses petits avantages...