Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 21:21

Banquet-21-octobre.jpgDimanche, les élus du Conseil municipal avaient donné rendez-vous aux séniors Archépontains, des « adolescents expérimentés » comme les a appelé Richard Jacquet, Maire de Pont de l’Arche.

 

Le maire est revenu en préambule du déjeuner sur ce qui anime l’équipe municipale : Vivre Ensemble à Pont de l’Arche. « Tout le projet de vos élus tient dans ses deux mots. Bien sûr chacun a sa vie, chacun construit son chemin, selon ses attentes, mais au-delà de nos parcours de vie, nous appartenons les uns et les autres à une communauté.

Nous vivons ensemble à Pont de l’Arche. Les enfants fréquentent les mêmes écoles, les sportifs fréquentent les même stades, les musiciens jouent dans des ensembles, vous vous retrouvez dans les associations de la ville. Nous sommes des Archépontaines et des Archépontains et le rôle de ceux que vous avez élu est de s’assurer que cette vie s’organise dans le respect de chacun et répond aux attentes de tous les âges de la vie. »

 

Le Maire a souhaité également revenir sur les nombreux projets qui fleuriront dans les prochains mois et sur lesquels les élus ne ménagent pas leurs efforts : le centre de loisirs, où la ville investit 1.6 millions d’euros pour réhabiliter le Château, l’emploi et le village d’artisans réalisé par la communauté d’agglomération qui débutera en tout début d’année prochaine , la résidence Lucie et Raymond Aubrac qui s’élèvera derrière l’école élémentaire à proximité du centre ville et la résidence Jean Paul Sartre, construite à proximité du Tremplin, avec à terme 39 logements qui viendront répondre aux besoins prioritairement de la population Archépontaine.

Richard Jacquet a également évoqué l’EHPAD (l’hôpital local) dont les travaux vont enfin commencer. Un dossier très lourd qui permettra de construire un nouveau bâtiment pour mieux accueillir les résidents et qui permettra la restructuration de la partie la plus ancienne. Là aussi, les travaux de démolition interviendront au début de l’année prochaine et l’ancien magasin Coop et quelques maisons disparaitront et enfin la restructuration de la place Aristide Briand jusqu’à la place du souvenir.

 

Ces projets réunis et désormais actés représentent pas moins de 20 millions d’euros et vous comprenez alors l’ampleur du travail réalisé par vos élus et l’ensemble des partenaires a répété le Maire qui redit que sans « l’impulsion de la ville, sans le portage des élus, sans la volonté de voir aboutir des dossiers, sans la sollicitation permanente de la ville à s’inscrire dans de nouveaux dispositifs et sans la recherche permanente de subvention, tout cela n’est pas possible et ne se réalise pas. »

 

Richard Jacquet est également revenu sur la situation financière de la ville.

« On a beaucoup dit sur ce sujet, on a raconté beaucoup de bêtises surtout.

Quelle collectivité peut se permettre aujourd’hui de ne pas compter ? Quelle commune aujourd’hui peut se permettre de ne pas réduire ses dépenses ? Aucune. Tout le monde y vient. Parce qu’un Etat qui a 1700 milliards de dette, premier budget de l’Etat, avant celui de l’Education Nationale, ne peut plus se permettre d’abonder le budget des collectivités comme il le faisait. Et le dernier maillon de la chaîne, avant vous, c’est la commune.

Alors oui, j’ai entamé depuis le début de ce mandat un plan drastique d’économies. Parce que nous avions anticipé ce qui allait se produire. Ce que beaucoup de ville décident de faire sur le budget qui vient, vos élus l’ont lancé depuis le début de ce mandat

Je le disais déjà avant d’être élu et je n’ai pas changé d’avis. Nous ne pouvons pas vivre au dessus de nos moyens. Et ce que certains appellent de l’austérité n’est en fait que de l’exigence budgétaire. Vous payez des impôts. Nous nous devons d’utiliser l’argent que vous nous confier de la meilleure façon possible. Et sans supprimer un seul service, au contraire, en en créant de nouveau, nous baissons nos charges de fonctionnement et nous redonnons de l’air au budget de la ville.

J’ajouterai un élément à ce sujet. Tout ce travail se fait sans augmenter les taux d’imposition de la ville, comme je m’y étais engagé et tant que cela sera possible et raisonnable, la ligne de conduite restera la même. »

 

Avant de lever le verre de l’amitié, le Maire a rappelé combien la proximité que les élus avaient instauré avec la population étaient importante selon lui, lors des visites de quartiers, à l’occasion des permanences tenues chaque mardi soir où il a reçu plus d’un millier de personne depuis 2008, lors de rencontres en ville ou sur le marché ou à l’occasion des événements populaires, sportifs, culturels de la ville.

 

Chacun semble t’il a apprécié cette journée, tout comme le repas, concocté pour le plus grand plaisir de tous par Christophe Letacq, traiteur à Pont de l’Arche.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

arnaud 24/10/2012 18:06


les restrictions budjétaires, sont malheureusements, pour toutes les villes de FRANCE,  en tout cas bon courage à la municipalité et à notre maire

M. Anneaux (Nîmes) 24/10/2012 13:25


Ne soyez pas désolé si vous n'avez rien à écrire Monsieur Lefebvre. Prenez une respiration profonde et allez vous aérer les idées:)

lefebvrefabrice 22/10/2012 19:24


jE SUIS Désolé, mais nous allons subir, les règles néfastes de la mauvaise gestion de notre ville . je suis tres en collére , et sure d 'une chose, que je vais payer , moi et tous les
archépontains la note à venir.