Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 10:46

Pour Richard Jacquet, maire, « avant d’en demander plus, on s’assure d’abord que ce que donnent les Archépontains est correctement dépensé. »

Cet objectif explique la baisse des frais de fonctionnement demandé aux services municipaux depuis 3 ans. images.jpgRichard Jacquet précise que « l’on n’augmentera pas les impôts tant qu’on pourra maintenir la même qualité de services publics. »

D’ailleurs, la démarche de recherches d’économies et de réduction des dépenses, enclenchée depuis le début du mandat est imité un peu partout en France d’ailleurs, les collectivités n’ayant pas d’autres choix devant des dotations figés ou en baisse.

 

Alors, comment fait la Ville de Pont-de-l’Arche pour ne pas augmenter les impôts malgré des temps difficiles ?

Outre la vigilance des élus et des agents, elle renégocie les contrats qui la lient à des prestataires privés.

En 2010, elle a fait baisser le cout de ses assurances de 37 566 € par an et sur 5 années. Cette année, la téléphonie a baissé de 11 055 € et le gaz de 28 975 € TTC (pour les 10 années à venir).Accumulées, ces économies s’élèvent à 77 596 € par an. Ces chiffres ont été présentés au dernier Conseil municipal.

 

C’est une partie de la recette de l’équipe municipale à comparer avec la municipalité précédente qui avait gonflé les dépenses sans jamais se poser la question d’un avenir budgétaire incertain et avait augmenté trois années de suite les impositions des contribuables archépontains.

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Finances publiques
commenter cet article

commentaires