Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 21:33

Les 6 années qui viennent de s’écouler ont montré combien notre commune comme beaucoup d’autres était vulnérable.

En 6 ans, la ville a perdu près de 200 emplois et deux entreprises importantes, HOYA et JAUNEAU. La société BRIOT a réfléchi à un déménagement pour finalement rester sur la commune mais en licenciant. Quant à la dernière entreprise de chaussures de la commune MARCO , les mois qui viennent seront déterminant pour la survie de son activité.

Les effets sont terribles. Pour les salariés tout d’abord et leurs familles qui peinent à retrouver un emploi par manque de qualification, de mobilité ou tout simplement par manque de propositions. Pour le tissu économique de la commune qui sera fragilisée, à commencer par les commerçants et artisans. La ville quant à elle a amorti le choc, la taxe professionnelle est perçue par l’agglomération, celle-ci reversant chaque année une dotation de compensation invariable, qu’une entreprise s’installe ou quitte la commune.

Les moyens d’action de la municipalité face à une telle situation  Comment nos élus ont-ils réagi lorsqu’ils ont été confrontés à ces drames ?

 

 

Certes, le Maire et les conseillers municipaux peuvent difficilement empêcher une fermeture d’usine, mais ils ont le devoir d’imaginer l’activité économique de leur commune, d’ouvrir de nouvelles voies, de traiter les friches industrielles, de rendre notre commune attractive, tout simplement pour palier au désert économique et empêcher que notre commune ne devienne une cité dortoir.

C’est justement ce que nos élus n’ont jamais fait malgré le formidable outil qu’est la communauté d’agglomération Seine Eure. Rappelons qu’une de ses compétences obligatoires est  le développement économique.

Pour toute réponse, le Maire a organisé l’implantation du Mutant, ce qui a eu  pour effet de créer quelques emplois mais fragilise un peu plus les commerces du centre ville. L’offre de grandes surfaces et de hard discount était déjà importante dans le secteur (12 dans un rayon de 10kms)

Bons sentiments, entêtement ou indifférence face à ces suppressions d’emplois successives ? Il est temps que notre commune ait une politique volontariste dans ce domaine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires