Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 14:56

L’éducation devra être la priorité de la prochaine équipe municipale et pas seulement un slogan de campagne électorale. Questions d’avenir, présente depuis 6 ans dans la vie locale, s’engage pour que promesses et réalités convergent.

 

 L’équipe en place a assumé l’existant, nous l’avons vu, mais les besoins sont en perpétuelles mutations. Les attentes des enfants, des jeunes et de leurs familles évoluent. Les besoins de garde changent avec l’évolution du temps de travail notamment, et de nouveaux défis nous attendent. La notion d’éducation partagée en est un.

 

Il nous faudra redessiner notre projet éducatif local en concertation avec tous les acteurs : les familles, l’école, toutes celles et tous ceux qui interviennent dans le champ éducatif comme le centre de loisirs.

S’arrêter un instant, regarder derrière soi et être capable de faire le bilan de nos dispositifs en matière d’éducation, d’enfance et de jeunesse nous permettra à la fois d’optimiser notre fonctionnement mais aussi de garantir une bonne utilisation des fonds de la commune.

Dans ce cadre, il serait bon de mener une réflexion sur les actions financées par la ville sur le temps scolaire, en relation avec les enseignants et les parents.

Parmi nos objectifs, le  développement de l’offre de loisirs et permettre son accès au plus grand nombre doit être une de nos priorités. Des familles sont parfois dans la difficulté quand il s’agit d’inscrire un ou plusieurs enfants dans un club sportif, au centre de loisirs ou à l’école de musique. Dans ce domaine, la barrière financière ne doit pas être insurmontable et il doit être offert aux enfants et aux jeunes la possibilité d’exercer une pratique sportive ou culturelle. La ville s’engage alors, avec le jeune dans un contrat pour que l’activité puisse être financé mais qu’en contrepartie le jeune s’engage pour sa commune.

 

 

Favoriser l’autonomie et remettre en avant les valeurs indispensables de citoyenneté feront partie intégrante de notre projet. Il fait bon vivre dans notre commune, à condition que chacun, petit ou grand joue son rôle. Chacun a des droits mais aussi des devoirs et tous les mailons de la chaîne de l’éducation doivent travailler ensemble pour faire des jeunes Archépontains de futurs citoyens responsables et épanouis.

Dans cet esprit, nous devrons travailler avec tous les acteurs de la prévention et favoriser les relations avec les associations d’aide au public jeune.

Dans un autre domaine, il faudra accentuer les échanges internationaux et plus particulièrement européens par l’intermédiaire des organisations scolaires ou associatives.

L’école est un des piliers principaux de l’éducation et ne doit pas être soumise à une pure logique budgétaire. Nous oeuvrerons pour que l’État assume son rôle en attribuant des postes dans les écoles quand cela est nécessaire. Cela réclame un minimum de sérieux de la part des élus et la capacité à prévoir sur une période significative les effectifs des écoles.

 

 

Nous nous élevons contre la logique de Monsieur Jachimiak qui souhaite regrouper dans une classe primaire des grands de l’école maternelle et des élèves du cours préparatoire. Ainsi, comme nous l’avions fait pour le groupe scolaire Maxime Marchand, une restructuration totale de l’école maternelle devra être envisagée afin d’améliorer l’accueil des élèves et le fonctionnement du personnel au quotidien (agrandissement de la cour et construction d’un préau, dortoirs, salle de jeux, sanitaires, classes…)

Le « château » du centre de loisirs devra faire l’objet d’une attention particulière. Les élus semblent enfin s’en préoccuper à l’occasion du budget 2007, il devra faire partie des priorités de la prochaine équipe municipale.

Les équipements de loisirs en accès libre (Résidence Aragon) devrons faire l’objet d’une rénovation. Les attentes des jeunes, notamment sur la création d’un skate parc devront être étudiés avec attention.

Enfin, nous devrons poursuivre le travail engagé avec les acteurs de la petite enfance, en confortant l’activité associative de la crèche Bidibul , en lui permettant un fonctionnement optimum. Il serait intéressant d’analyser le fonctionnement du relais d’assistantes maternelles et de la crèche, leur évolution, les attentes des parents de Pont de l’Arche et des communes voisines t le coût de ces services.

La petite enfance, l’enfance et la jeunesse sont des domaines passionnants. Emparez vous de ces propositions, le débat est ouvert.

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Enfance - jeunesse
commenter cet article

commentaires