Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 18:57

Économies de mots car pas une explication auprès des premiers concernés.

Économie de locaux car ce tour de passe-passe évite de prendre en compte les réels besoins de l’école maternelle.

L’arrivée massive d’enfants dans nos écoles ne s’est pas produite et nos élus évitent les commentaires. Pas de vague doivent-ils se dire !

Les chiffres de cette rentrée sont donc au premier abord plutôt satisfaisants :

Primaire : 12 classes pour 286 élèves soit une moyenne de 23.83 élèves par classe

Maternelle : 6 classes pour 158 élèves soit une moyenne de 26.33 élèves par classe.

Alors que dans plusieurs communes de la région ou du canton, élus, parents et enseignants se sont battus et se battent encore pour obtenir une ouverture de classe ou empêcher une fermeture (avec des effectifs plus chargés que les nôtres), Pont de l’Arche s’est vu accorder une douzième classe pour y accueillir 9 enfants de maternelle et des élèves de cours préparatoire.

Drôle de situation pour ces 9 enfants qui doivent selon les horaires passer leurs récréations dans la cours de l’école maternelle avec leurs copains ou dans celle de l’école primaire avec « des grands » qui n’ont pas tout à fait les mêmes jeux

Au vu des chiffres réels cités ci-dessus, on peut s’étonner.

Le Maire et les élus en charge des écoles ont-ils présenté et discuté de leurs intentions avec les parents et les enseignants concernés ? NON

Le Maire et ses élus ont-ils fourni aux parents élus et aux enseignants les données chiffrées transmises à l’inspection académique comme base de négociation ? Non

  Le Maire et ses élus ont-ils justifié auprès des parents et des enseignants leur stratégie qui consiste à utiliser la classe disponible en primaire pour enterrer le projet de restructuration de l’école maternelle ? NON

  Le Maire et ses élus ont-ils expliqué la nouvelle politique mise en place à l’école maternelle, à savoir l’accueil des enfants nés après le 31 décembre 2004 ? NON

Car en fin de compte, pourquoi envoyer 9 enfants de maternelle en primaire sous prétexte que les classes sont saturées et accorder des dérogations pour « faire plaisir aux familles » en période électorale ?

Il faut savoir que le départ de 9 enfants de grande section, compensé par l’arrivée de petits aggrave le problème des dortoirs : ceux-ci ne seront pas en capacité de les accueillir tous.

En conclusion, nous sommes persuadés que l’inspecteur d’académie a créé cette situation à Pont de l’Arche sur les seuls chiffres fournis par la mairie et sur l’assurance donnée par le Maire, d’un consensus local obtenu après débat avec les parents, les enseignants et les élus, débat qui n’a pas eu lieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Enfance - jeunesse
commenter cet article

commentaires