Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 14:23

La sécurité est souvent un enjeu et notamment en période électorale. Certains peuvent être tenté de jouer avec les peurs pour «  ramasser des voix ».

L’occasion pour Questions d’Avenir d’affirmer la nécessité d’un débat honnête et sincère en terme de sécurité des biens et des personnes.

Alors quel bilan pour notre commune depuis 6 ans ?

Quelques uns ont voulu faire croire que notre commune connaissait une explosion de sa délinquance dans les années 2000.

 

 

Si Pont de l’Arche n’a pas et n’est toujours pas épargné par les délits ou les incivilités, notre commune n’est pas pour autant un haut lieu de la « criminalité normande ».

La brigade de gendarmerie agit et les derniers chiffres présentés ont montré une nette diminution  des affaires dans la commune et un taux d’élucidation en hausse.

Notre association a été particulièrement  soucieuse des conditions de réorganisation des forces de police et de gendarmerie. L’augmentation du périmètre d’intervention de la brigade de Pont de l’Arche devait  être accompagnée d’une augmentation des effectifs.

C’est notamment ce à quoi s’est attaché le Député François Loncle qui a été particulièrement actif auprès de Nico las Sarkozy, à l’époque Ministre de l’intérieur, pour que les gendarmes  ou gendarmes adjoints, soient affectés en nombre suffisant.

Il est nécessaire de rester vigilant sur ce point et s’assurer que les forces de l’ordre aient les moyens adéquats pour atteindre les résultats que nous sommes en droit d’attendre.

La brigade de Pont de l’Arche changera de locaux dans le courant 2008, ce qui devrait encore contribuer à une amélioration du service rendu.

La police municipale doit avoir un rôle complémentaire à la gendarmerie. Auparavant dotée d’un seul agent, les élus, lors de la campagne de 2001, ont souhaité renforcer l’effectif. Les mouvements de personnels ont été nombreux en 6 ans et demie jusqu’au départ du dernier policier municipal. L’équipe est aujourd’hui composée de deux agents de sécurité de la voie publique ( A.S.V.P).

Sans remettre en cause le travail assuré par ces deux agents, on peut aisément mesurer l’écart entre les promesses des candidats et les pratiques, une fois élus. Les A.S.V.P assurent aujourd’hui différentes missions liées en grande partie à des activités de régulation de la circulation et de sécurité routière.

La sécurité dans la commune, c’est aussi les aménagements qui y sont dévolues. Nous l’avons évoqué en réaffirmant que le contournement ne peut pas être l’unique réponse aux maux de notre commune. Le sentiment d’insécurité est parfois plus dévastateur que les problèmes de sécurité eux-mêmes. Il est donc tout autant à prendre en considération.

 

 

Plus nos élus en auront conscience, plus ils agiront contre et plus notre commune sera agréable à vivre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article

commentaires