Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 14:30

A la lumière du constat établi, certaines priorités se dégagent tant dans le domaine de la sécurité routière, préoccupation principale des habitants de la commune, que dans celui de l’organisation de notre police municipale.

Si le contournement n’apportera pas toutes les solutions, il va profondément changer notre rapport à la ville.

L ’objectif d ’amélioration de la sécurité routière dans la commune est primordiale.

Si l’urgence sera de travailler sur les points noirs de la commune en matière de circulation, de vitesse, d’éclairage public, un deuxième temps devra nous permettre d’observer les évolutions récentes et à venir de la commune, les habitudes de déplacements, afin d’anticiper les difficultés.

On a trop tendance à dire qu’il faut un accident, si possible grave, avant que des mesures soient prises sur un secteur dangereux. Selon nous, c’est tout l’inverse et c’est cette politique que nous nous proposons de mettre en place.

Pour mieux vivre ensemble, il nous faut aussi prendre en compte tous les modes de déplacement. A pied, à vélo, en roller, avec une poussette ou un fauteuil roulant, la ville doit être accessible mais aussi est surtout sécurisante.

La loi impose une mise aux normes de tous les équipements publics pour les handicapés mais au-delà, nous nous proposons de réaliser du Nord au Sud et d’Est en Ouest de la commune des itinéraires sécurisés qui pourraient se dénommer « le chemin des écoliers » .  Un certain nombre de cheminements existe aujourd’hui. Non reliés entre eux, peu mis en valeur, peu ou pas éclairés, ces axes ne sont aujourd’hui pas utilisés.

La sécurité des biens et des personnes nécessite également des réponses fermes pour lutter contre les incivilités et la petite délinquance. Si des actions de prévention doivent parallèlement être mises en place, il nous faudra répondre rapidement et de manière adaptée.

Nous serons évidemment vigilants sur la situation de la brigade de Gendarmerie de Pont de l’Arche pour lui assurer les moyens nécessaires à l’exercice de ses missions mais nous devrons également nous assurer d’une bonne communication entre les services de l’Etat et la police municipale. 

 

 

Le débat consiste-t-il vraiment à savoir le nombre d’agents qui doivent être dévolus à ce service ? 1, 2 ou 10, ce sont les finances de la ville qui le diront.

Ce qui compte, ce sont les missions qui vont incomber aux policiers municipaux. S’agit-il uniquement de missions autour de la régulation de la circulation, de la distribution de plis ou peut-on imaginer des missions de surveillance, de médiation, de prévention ? C’est vers cette définition du rôle de la police municipale que nous souhaitons diriger notre commune.

Ces propositions seront bien sûr complétées lors de la prochaine campagne électorale, certainement enrichies après le débat que nous vous proposons d’avoir dès aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article

commentaires