Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 16:02

L’école est le lieu de vie par excellence d’une ville.

 

Principale mission d’une commune,  Questions d’Avenir souhaite tout faire pour combattre l’injustice pernicieuse de l’échec scolaire et viser l’excellence en matière de scolarité. L’investissement dans la jeunesse doit être une priorité.

 

Elle devra être intimement liée à la politique culturelle de la commune, facteur incontournable du développement local.

Les réponses de Questions d’avenir

 

- Elargir l’horizon culturel des enfants et développer des classes de découvertes, des sorties pédagogiques, des spectacles divers, des rencontres avec des artistes et des auteurs.

- Refuser la pérennisation d’une section enfantine en élémentaire et lancer un plan de restructuration de l’école maternelle : classe supplémentaire, création de dortoirs, nouveaux sanitaires, création d’une salle de jeux

- Mettre à disposition un agent de service formé en école élémentaire (ménage, soins aux enfants, aide à la préparation des activités pédagogiques notamment destinées aux CP).

- Proposer une restauration scolaire de qualité (équilibre des menus et produits Bio).

- Mettre en place et accueillir des formations pour les jeunes, les adultes (langues, informatique, cuisine …).

- Dynamiser l’école de musique Erik Satie et créer un pôle des musiques actuelles (studio d’enregistrement et salles de répétitions).

- Créer un festival musical autour de la langue française.

- Créer une bibliothèque - médiathèque.

- Créer un Point Info Culture, véritable centre ressource pour les habitants, les touristes, qui permettrait de regrouper les offres municipales, cantonales, de l’agglomération, du département ou de la région et de fédérer les initiatives locales.

- Développer les arts des lettres : poésie, nouvelles, contes, roman, essai, œuvres dramatiques, périodiques…

- Participer à la dynamisation de notre centre ville en y développant, en partenariat avec nos commerçants, avec le tissu associatif et notamment avec le comité des fêtes, le loisir culturel.

- Réaliser le musée du chausson et de la chaussure et d’un auditorium dans l’enceinte du Bailliage.

- Rendre populaire la fête de la musique : la pratique de la musique en amateur doit aussi être soutenue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Education & culture
commenter cet article

commentaires

le concombre masqu� 18/02/2008 18:22

Que de projets,que de chantiers en perspectives,cela mérite au moins deux mandats et une bonne maitrise de la gestion financiére.Entre une piscine intercommunale et une médiathéque intercommunale quel serait votre choix?Pourriez-vous établir une liste des opérations immobiliéres mener par la petite équipe en place durant ces 7 ans qui ne tienne pas compte des projets antérieurs lancés par l'équipe précédente et la comparer avec leurs promesses électorales?Il y aurait en prévision la réhabilitation de l'immeuble abritant la Bibliothéque pour Tous ,ce qui ne serait pas un mal,immeuble que la commune aurait racheté ( à qui?) alors que certaines sources indiquent que cet immeuble aurait été donner à l'association BPT pour justement y créer une Bibliothéque.Trouvez vous normal cette transaction financiére?Si vous êtes élus,quelle destination envisagez vous de donner au champignon qui défigure les bords de l'Eure?

Questions d'avenir 18/02/2008 19:27

Pour la halle des bords de l’Eure, il faudra réfléchir au moyen le plus simple de la faire vivre dans un premier temps. S’il s’avérait que celle-ci s’intègre mieux dans un autre espace, il faudrait alors y réfléchir, à condition que ce transfert ne pèse pas lourdement sur les finances de la commune.
Comme vous l’avez dit, les projets sont déjà nombreux.

Pour l’immeuble qui abrite la « Bibliothèque pour tous », on peut effectivement s’étonner qu’un bâtiment offert à l’association, soit lui-même vendu à la ville pour une somme conséquente de surcroît, 20 000 euros.
Rappelons que la ville a effectué cette opération pour réaliser des travaux à l’intérieur du bâtiment… il ne s’agit pas de spéculation immobilière mais de préservation de notre patrimoine ! Qu’est alors devenu cette somme de 20 000 euros ???

Concernant les acquisitions de la ville durant ces sept dernières années, ce qui choque n’est pas tant les acquisitions elles-mêmes mais plutôt leur destination et le manque de projet. Dernier exemple en date, l’achat de l’immeuble de l’ancienne poste qui a été acheté 150 000 euros et pour lequel la ville a contracté un emprunt de 100 000 euros, sans qu’aucun projet le nécessite.
Avant 2001, les élus d’aujourd’hui hurler à chaque fois que la ville achetait un bien, et pourtant la municipalité avait des projets. « Faites ce que je dis mais pas ce que je fais » semble être la nouvelle maxime du Maire et de son premier adjoint.

Enfin pour ce qui est du choix que vous nous proposez, je me refuse à choisir entre sport et culture, entre un enseignement obligatoire (la natation) et l’évident besoin d’ouverture sur le monde que permet le livre et les médias en général.