Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 11:43

Monsieur Nini

Pas toujours facile de comprendre les positions de certains de nos élus.

Nous avons eu l’occasion de le constater au moment du vote du budget.

Monsieur Nini s’illustre toujours un peu plus que les autres, surtout quand la presse est présente.

Au vote du budget, nous nous souvenons du couplet sur les dépenses qui selon lui explosent. Il regrette toutefois que nous fassions des économies aujourd’hui. Alors il faut augmenter les recettes mais s’oppose à la vente de la poste qu’il avait acheté sans projet et qui ne servait à rien …

Quand Monsieur Nini ne fait ni économie, ni recettes nouvelles, Monsieur Nini n’a plus qu’une idée en tête : augmenter les impôts.

 

scotIntercommunalité : vers une position convergente ?

Le conseil municipal devait se prononcer hier soir sur deux points qui concernent directement notre commune et la Communauté d’Agglomération.

Le conseil s’est opposé à une fusion des écoles de musique de Pont de l’Arche – Seine Bord et celle de Val de Reuil-Lery-Poses car rien ne justifiait une telle organisation. Pire cette mauvaise idée risquerait de couter très cher aux contribuables et par conséquent aux usagers des écoles.

Le deuxième point concernait l’intégration de Portejoie dans la CASE, la loi interdisant, à compter du 1er janvier 2012, les communes isolées. L’opposition s’est dite favorable à cette entrée tout en s’abstenant au nom de la libre administration des collectivités locales et préférant laisser le soin à l’Etat d’agir. Le Maire et la majorité municipale ont souhaité prononcer un avis favorable au nom de la cohérence territoriale… mais au bout du compte tout le monde était d’accord.

 

Expression citoyenne

Si certains sont parfois incompréhensibles dans leurs positions, au moins, il sont là !

Contrairement à la représentation de la liste « Pont de l’Arche demain » ou « Demain Pont de l’Arche », nous ne savons plus bien, qui ne prend même plus la peine de s’excuser aux séances de conseil municipal.

Elle pourrait avoir la bonne idée de démissionner et de laisser la place au suivant, il y en a encore 25 derrière …

 

Ni faillite, ni tutelle

Monsieur Nini manque à tous ses devoirs, quand ça l’arrange !

Alors rectifions quelques éléments de langage :

Définition de faillite : En droit français, une entreprise qui ne peut plus faire face à ses dettes est placée par ses dirigeants en procédure collective en constatant sa cessation de paiements (nommée aussi couramment « faillite », allusion à l'ancienne loi de 1967, « banqueroute » ou « dépôt de bilan »)

Définition de tutelle : La tutelle est un contrôle exercé par l’Etat via le Préfet pour la gestion budgétaire d’une commune.

La ville n’est donc pas en faillite malgré un résultat négatif l’an dernier et les élus gardent tout leur pouvoir pour la libre administration de la commune.

 

Le personnel mieux rémunéré

Sujet compliqué et délicat : le régime indemnitaire.

Le Maire a souhaité mettre à plat un système qui manquait franchement de justice.

Cela a été validé par les membres élus et du personnel du Comité Technique Paritaire et hier soir par le conseil municipal.

Les salaires les plus bas de la ville se verront augmenter de 60 euros par mois au minimum et les primes sont désormais écrites dans un règlement intérieur qui a le mérite d’exister.

 

Bijoux-de-famille.jpgLes bijoux de famille

… au service du logement qui fait cruellement défaut à Pont de l’Arche.

On sait que Monsieur Nini s’insurge au sujet des terrains ou immeubles vendus par la municipalité. Hier soir, le conseil a autorisé (à l’unanimité) la vente du terrain jouxtant le Tremplin au profit de la Sécomile pour la construction d’un ensemble de 16 logements.

A une époque, pas si lointaine, il s’insurgeait contre les achats de la municipalité.

Avec Monsieur Nini, c’est comme d’habitude, ni ventes, ni achats !

 

Mieux vaut juger par soi-même

Les comptes-rendus des conseils sont parfois partisans et ceux de la presse toujours un peu sensationnaliste, il faut bien vendre du papier. Aussi la meilleure solution pour se rendre compte de la réalité des choses est de participer dans le public à une séance, ce qu’on fait hier soir des Archépontains. Celles et ceux qui souhaiteraient nous rejoindre pourront le faire lors du conseil du lundi 26 septembre (20h30 en mairie).

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Conseil municipal
commenter cet article

commentaires

actuelle 24/06/2011 21:31



mais c'est que si on prend tout ce qui est sur ce blog pour argent comptant, on serait bien dans une ville gèré parfaitement... Malheureusement le pays des bisounours n'est pas la réalitée et
nous sommes conduits par des faiseurs de rêves qui ne concrètisent jamais dans la réalitée.



archer 23/06/2011 17:52



Je reitère ! Cela reste une difference de 610 euros ! intolerable !


Les primes sont là pour reconnaitre la valeur de l'agent et cela ne doit etre en aucun cas en rapport avec son grade ! Ce B doit etre THE SUPER AGENT !



rififi 23/06/2011 17:47



Riri, si je ne m'abuse, un des derniers embauchés  bénéficie d'une prime assez conséquente. Pourquoi ? Cela ne colle pas avec votre beau discours. Les discussions sur le régime indemnitaire
étaient déjà en cours à ce que je sache, non ? Pourquoi ne pas l'avoir appliqué dés l'embauche à cet agent ?



Nico Lecarff 22/06/2011 21:35



     Ont peut dire ce que l'ont veux, mais au moins il y a un régime indémnitaire pour tous maintenant. Les agents qui ne touchaient rien ont au minimum 60€ en plus par mois, je
rappelle que certains n'avaient rien, et ceux qui ont négocier un régime indémnitaire à l'embauche gardent leur tarifs. Mr ou Mme Marrant aurait peut être aimé(e) que l'ont reste dans l'ancien
systême, c'est à dire tu me plait je te donne X€, tu ne me plait pas je te donne hummmmm disons 0€?


J'éspére que Mr ou Mme Marrant n'est pas au front de gauche (Jean Luc aimerait que toutes les communes fassent un régime indémnitaire).



archer 22/06/2011 18:57



Bonjour,


y'a pas a devoiler identite ou pas !


La difference de salaire se fait sur le traitement (indice) entre les grades (a b ou C) ensuite viennent s'ajouter des primes qui valorise le trvail de l'agent. Une difference de 670 euros est
intolerable ! ou alors le B est super agent et le C un faineant . Je ne le crois guère, on vas dire plutot  amis ou pas des élus et dirigeants je pense ! La pratique est connu
dans toutes les collectivités! et ceci est un scandale.


Si on faisait un audit sur les primes dans les differentes categories on remarquera que les A et B on souvent plus de coefficient dans les primes que le C !