Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 10:29

Nous le réclamons depuis des mois … il arrive et c’est avec une grande satisfaction, qu’en ce début d’année, nous répondons aux questions de l’équipe de « Pont de l’Arche pour tous »

 

Que va devenir Coccimarket après l’échec de l’implantation d’une supérette ?

 

Parler d’échec est certainement prématuré. Le Maire l’a dit à plusieurs reprises, les contacts sont nombreux et un nouvel investisseur s’est dit tout dernièrement intéressé. Il est en contact avec le propriétaire des locaux.

Le centre ville de Pont de l’Arche, malgré le projet du Maire des Damps garde des atouts importants. Premièrement parce qu’un centre d’intérêt existe et de nombreux commerces sont présents, deuxièmement parce que la surface est aujourd’hui plus adaptée. Les enseignes de proximité de tous les groupes réclament entre 150 et 300m². Il en reste aujourd’hui, plus de 200.

 

Pourquoi ne pas avoir fait jouer le fameux droit de préemption institué par la commune à grands renforts de publicité et qui devait empêcher ce genre de situation ?

 

Le droit de préemption est un outil important mais qui doit être utilisé avec précaution car si la commune préempte, elle a derrière un an pour proposer un projet. Les coûts inhérents à ce droit de préemption peuvent également être importants. Le Maire et ses élus ont à plusieurs reprises expliqué que le projet de la Caisse d’Epargne n’était qu’un transfert et non une nouvelle création. Aussi, ce projet laisse disponible une autre surface commerciale permettant l’installation d’une nouvelle activité (avant : 2 espaces dont une banque – après 3 espaces dont une banque)

 

Pourquoi être pour l’implantation d’un centre commercial de 5000m², Immochan à Val de Reuil, et contre une superette aux Damps de 300m² ? Ou est la logique ? Est-ce la couleur politique du maire ? Dans les deux cas cela ne fragilise t-il pas notre commerce local ?

 

La couleur politique ne rentre pas en ligne de compte. C’est l’organisation du territoire qui prime.

Amusez-vous à prendre une carte qui regroupe Pont de l’Arche et Les Damps avec leurs deux extrémités et repérez le centre-ville de Pont de l’Arche. Vous constaterez qu’il est placé au centre de nos deux communes. Nous pensons que nous devons aujourd’hui raisonner en territoire et plus simplement en communes, même si chacun garde son autonomie. Et c’est le sens de l’intercommunalité. Nous par ailleurs être attentif à ce que le remède ne soit pas pire que le mal et dans ce cas, ce projet risque de détruire plus d’emplois que l’inverse.

Concernant val de Reuil, la logique est la même. Prenez une carte de Val de Reuil et cherchez le centre–ville et les commerces de proximité. Cherchez bien, car il n’existe quasiment pas ! Et n’est-ce pas légitime qu’une commune de 15000 habitants souhaite créer un centre ville et un commerce de proximité ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Suzy Duplantier 02/02/2011 09:25



Les explications sont claires. Là je comprends vraiment ce que la mairie fait et à quoi ça sert. La vision d'un élu de la CASE est importante pour permettre aux habitants d'avoir à proximité ce
qu'ils recherchent et aux entreprises suffisamment de clients sur un périmètre plus large que la seule ville d'implantation.


L'implantation d'une épicerie à la place de cocci peut encore se faire, moi  j'y crois car je connais pas de marchand qui refuserait d'avoir des clients "sous la main" ceux du
centre ville de Pont de l'Arche, ceux des communes voisines,  les randonneurs, ceux du camping sur plus de 4 mois, les touristes en camping-car, les clients du dimanche matin qui viennent au
marché ....Ca m'étonnerait qu'un entrepreneur ne saisisse pas l'occasion bientôt. Le printemps donne des ailes, espérons.