Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 11:51

imagesCAMSB6Z6.jpgJean Luc Mélenchon à la tête d’un Front de gauche aura incontestablement marqué l’année 2012. Le tribun venu du PS, malgré un résultat en deçà de ses attentes aux présidentielles a permis au Parti Communiste de renaître et de redevenir audible. Et pourtant, qu’a-t-il fait des 11,1% du 22 avril ?

Beaucoup d’espérances, près de 4 millions d’électeurs et pourtant le résultat des législatives est mauvais pour le Front de gauche et encore pire pour le Parti Communiste qui perd 9 députés à l’assemblée nationale, son groupe parlementaire (à moins d’un changement dans les règles du jeu) et qui vraisemblablement n’entrera pas au gouvernement.

Le risque est alors que le vote Front de gauche reste un vote protestataire et sans ambition gouvernementale. Il favorisera alors le bipartisme droite-gauche, que ses principaux leaders contestent.

 

Localement, Arnaud Levitre, candidat Front de gauche dans la 4ème circonscription améliore le score de trois points par rapport à présidentielle passant de 15,37% à 18,05%. Ce score est évidemment dopé par le pourcentage d’Alizay (49%). La moyenne des autres communes du canton donne 12.15%, soit un score 1 point supérieur à celui du 22 avril 2012.

Si le Front de gauche a été une incontestable valeur ajoutée sur la France entière, c’est loin d’être le cas dans notre canton car il faut se souvenir du résultat de Gaétan Levitre en 2007 qui avec son étiquette communiste réalisait 21.57% des suffrages, soit 3.5 points de plus que son fils en 2012 dans un contexte bien plus favorable (1400 voix en 2007 – 1199 en 2012).

C’est étonnamment Alizay qui lui fait perdre la moitié de ce différentiel passant de 481 voix en 2007 (63.54%) à 392 voix en 2012 (49.5%). Dans le même temps, le candidat socialiste gagne 102 voix passant de 57 à 159.

Le tassement est plus faible ailleurs, sur Pont de l’Arche, toujours en nombre de voix, les candidats communistes passent entre deux élections de 287 suffrages en 2007(16.66%) à 251 suffrages en 2012 (15.08%) quand Jean Luc Mélenchon en réalisait 298 au 1er tour de la présidentielle. Faut-il rappeler le soutien de l’ancien Maire au candidat Front de gauche. Certes sa campagne n’a pas été très active, mais le soutien était réel.

 

Il appartient désormais au Parti Communiste et à ses alliés du Front de gauche de déterminer la stratégie à suivre dans les prochains mois et dans les prochaines années, mais il est à craindre qu’une aventure solitaire ne produisent pas d’effet positif sur les résultats électoraux à venir.

Quant aux échéances locales qui suivront, bien malin celui ou celle qui pourra imaginer la stratégie qui sera suivie, tellement les épisodes précédents ont déjà connu de nombreux rebondissements.

 

A suivre, épisode 4 : Pont de l’Arche, le national et le local 

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans 2012
commenter cet article

commentaires

Claude Béant 25/06/2012 11:12


La vraie gauche ? C'est celle qui met du rouge au fond de ses affiches électorales

Mister freeze 22/06/2012 19:43


La vraie gauche à Pont de l'Arche ? C'est sans aucun doute celle qui devrait prendre le temps d'écouter ses habitants sur les questions sociales et répondre à l'urgence d'une façon moins
administrative plutôt que d'attendre que les dossiers arrivent sur la table des commissions CCAS. Par exemple...

Questions d'avenir 23/06/2012 15:38



Banalité ! Vous ne savez pas le travail des élus en sous main et justement parce que les dossiers n'arrivent pas au CCAS et de nombreuses situations sont réglées en amont.



Mister freeze 21/06/2012 15:45


il est tps que la gauche soit présente à PDA, enfin la vrai ;-)

Questions d'avenir 21/06/2012 15:49



Oh oui ! Vite ;)


Dites au fait, c'est quoi la vraie gauche ?



Eric RUIZ 20/06/2012 18:58


C'est courageux de vouloir faire une analyse de la campagne d'Arnaud LEVITRE, en quelques lignes et sans connaître les organisations du Front de Gauche ! Encore faut-il ne pas tout mélanger !...


 


Vous mêlez dans vos analyses des scrutins bien différents, locaux (cantonales) ou nationaux (Présidentielle et Législatives) avec trois candidats différents et des contextes différents (notamment
l'abstention).


Comparer le résultat d'Arnaud LEVITRE aux Législatives à celui de Jean-Luc MELENCHON à la Présidentielle pour en conclure qu'il est en baisse est particulièrement cocasse ! A ce jeu là, quelqu'un
va finir par comparer le score de Richard JACQUET sur sa commune à celui de François LONCLE et en conclure que Richard JACQUET est la source du mauvais score socialiste sur la commune !...


 


Pour ce qui est du Front de Gauche et du Parti communiste, je vous invite à relire les déclarations des leaders du Front de Gauche, du PCF et des candidats du Front de Gauche aux Législatives.
Vous y apprendrez peut-être que le Front de gauche ne se considère pas comme une organisation protestataire mais bien comme une force de gouvernement, avec son programme et ses propositions.


D'ailleurs, si le PCF et le Front de Gauche ne rentrent pas au gouvernement, ce n'est pas par dogmatisme mais parce qu'ils considèrent que le programme gouvernemental de AYRAULT n'est pas
suffisant, sur la hausse du SMIC, sur le retour à la retraite à 60 ans, contre le traité Merkel-Sarkozy d'austérité permanente, etc.


C'est bien le poids des 4 millions de voix du candidat MELENCHON que devrait écouter François HOLLANDE ! Sans ces voix, il serait aujourd'hui un candidat battu et nous aurions SARKOZY 5 ans de
plus à l'Elysée !


 


Vous le voyez, travailler ensemble est possible. Il suffit pour cela que celui qui détient le pouvoir accepte d'écouter les autres.


 


Enfin, je vous rassure : le Front de Gauche a un groupe parlementaire, présidé par le député communiste André CHASSAIGNE (qui est venu chez M-real). Et cela sans changement des statuts de
l'Assemblée mais avec le renfort de députés progressistes d'Outremer.


 


Fraternellement.

Questions d'avenir 20/06/2012 22:32



@ Eric Ruiz


Merci pour votre commentaire et les informations qui y sont contenues. Vous savez bien que l'on fait dire ce qu'on veut aux chiffres. En l'occurence, le score d'Arnaud Levitre sur le canton est
bien meilleur que celui de JL Mélenchon. N'y voyez donc aucune mesquinerie de notre part. 


Néanmoins et c'est là ou vous vous trompez, nous comparons bien deux élections identiques, les législatives de 2007 et celle de 2012. Il s'agissait en 2007 de Gaétan Levitre. François Loncle a
participé à la même élection et a donc subi la même abstention mais augmente son score trés nettement, certainement dopé par la Présidentielle et la victoire de François Hollande certes.


Quand à une participation gouvernementale, la position dont vous faites état peut conduire à l'impasse pour votre mouvement si aucun accord n'est trouvé.