Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 09:43

des-fusions-qui-ne-font-pas-l-unanimiteLe dossier fait la une de la presse depuis plusieurs semaines quand certains l’ont dans la tête depuis plusieurs années.

Ce vendredi à 15h, le Préfet de l’Eure va devoir donner son sentiment et son ambition pour notre territoire. Une décision très attendue.

 

Car enfin, qu’y a-t-il de plus cohérent que de réunir notre territoire morcelé dans deux intercommunalités : la Communauté d’Agglomération Seine Eure (CASE) et la Communauté de Communes Seine Bord (CCSB) ?

D’un coté une agglo, 29 communes (30 au 1er janvier avec l’intégration de Portejoie), plus de 60 000 habitants et une efficacité reconnue dans de nombreux domaines. De l’autres une communauté de communes aux frontières de 7 communes du canton de Pont de l’Arche (sans le chef-lieu de canton), au budget et aux projets limités même si les actions mises en place jusqu’à maintenant ont montré leur pertinence.

Il ne s’agit évidemment pas d’un « bidouillage » d’élus et ce dossier concerne bien tout notre territoire car nous disons à nouveau qu’il s’agit de se donner les moyens d’avoir une structure intercommunale forte pour intervenir à Alizay notamment, sur le dossier prioritaire du développement économique qui va demander des investissements importants dans les prochains mois et les prochaines années.

 

La Commission Départementale de Coopération Intercommunale est convoquée ce vendredi à 15h à la Préfecture d’Evreux et devra se prononcer sur la proposition du Préfet suite à la demande des communes d’Alizay et de Montaure et quitter le CCSB et de rejoindre la CASE. Ces deux communes comprennent bien l’intérêt du territoire et de leurs habitants mais n’ont pas réussi à emmener les autres communes de Seine Bord avec elles. A défaut de fusion, nous pourrions alors nous diriger vers une intégration de deux communes seules, à moins que le Préfet propose la fusion entre les deux intercommunalités qui donnerait lieu alors à la création d’une nouvelle structure.

 

Les irréductibles de Seine Bord plaide pour une fusion en 2014 et demandent à ce que la volonté des élus soient respectées. Au passage, ils n’ont pas hésité à signer un courrier le 2 juillet, diffusé par Hervey Maurey (canal historique) demandant au membre de la CDCI de refuser la sortie d’Alizay et de Montaure de la CCSB. D’un coté il faut respecter la volonté des élus et de l’autre on s’assoit dessus !

 

La seule décision qui sera la bonne sera celle qui permettra le développement de notre territoire, dans l’intérêt des habitants.

Réponse cet après-midi à 15h sur Twitter @richardjacquet1

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Intercommunalité
commenter cet article

commentaires