Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 09:35

Au 1er janvier 2013, la Communauté d’Agglomération Seine Eure et la Communauté de Communes Seine Bord ont fusionné.

Conséquence, la création d’un nouvel Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) et le renouvellement de toutes ces instances. L’année commence avec un coup de théâtre puisque Patrice Yung succède à Franck Martin à la tête de l’Agglo.

 

Patrice-Yung.jpgOn s’attendait à un long conseil ! Les élus communautaires et le public présent n’auront pas été déçus ! Il aura fallu près de 4 heures pour venir à bout de l’ordre du jour et de l’élection des 18 vice-présidents de la CASE.

Mais la surprise n’est pas venue de là ou où on l’attendait puisqu’en début de conseil, et après l’installation protocolaire par le doyen et la benjamine de l’assemblée, Franck Martin a pris la parole pour se féliciter de cette évolution. Un moment historique pour le Maire de Louviers qui témoigne de l’attachement du territoire et des élus à l’intercommunalité.

C’est en fin d’intervention que Franck Martin, Président depuis de nombreuses années a annoncé qu’il ne serait pas candidat à la présidence de la CASE 2, et qu’il proposait la candidature de Patrice Yung, lui-même adjoint au maire de Louviers !

Si certains l’espéraient depuis de longs mois, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour mesurer la satisfaction des élus communautaires devant cette candidature qui devait faire consensus. Il faut dire que le consensus n’est pas toujours facile à trouver à la CASE, surtout sur des sujets aussi délicats. Patrice Yung sera le seul candidat et obtiendra un score important puisque sur 100 votants, il obtiendra 82 suffrages.

 

Patrice Yung, jusque là vice-président aux finances, délégation qu’il exerce également à Louviers se voit récompensé pour un long engagement au service de l’intercommunalité qu’il défend dans les instances nationales puisqu’il est par ailleurs vice-président de l’Association Des Communautés de France (ADCF) en charge des services publics environementaux.

Il n’a pas caché son émotion à l’issue du vote et ses remerciements à ses collègues élus, étaient à son image. Celle d’un homme sincère et qui ne manquera pas d’apaiser des climats parfois nuisibles au bon déroulement des débats : « je vous remercie de votre confiance et j’essaierai de ne pas vous décevoir » a-t-il lancé aux élus présents.

L’année 2013, de ce coté là, ne pouvait pas mieux commencer.

 

Illustration : Patrice Yung, à droite, aux cotés de Philippe Le Gall, Directeur Général des Services de la CASE.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Intercommunalité
commenter cet article

commentaires

Poil à gratter 29/01/2013 10:58


C'est sur que sans consensus entre l'intersyndicale, le département (de gauche) et les patrons de Double A et Néo N, on aurait eu l'air malins avec la lutte des classes en allant droit chez pôle
emploi!!!

pas de consensus avec la droite 24/01/2013 18:52


Oui il peut y avoir un consensus avec les forces de
gauche.


Non il ne peut pas y avoir de consensus ni avec la
droite ni avec le patronat.


Alors qu’il y a chaque jour plus de 1 500 nouveaux
chômeurs, que les ruptures conventionnelles (dont 80% sont imposées aux salariés) et que les plans de départ volontaires explosent, le patronat continue la casse des emplois, malgré les 20 milliards d’euros attribués dernièrement par le gouvernement.


Il faudrait, que les salariés acceptent de perdre tous leurs droits, pour
prétendre préserver leurs emplois.


C’est toujours le même discours : si ça va mal, c’est de la faute des
salariés qui seraient « trop payés ». Par contre, rien sur une
baisse des dividendes versés aux actionnaires.

ALPHONSE 10/01/2013 19:29


De  toute  manière M JACHIMYAK, ne sait plus quoi inventer, il me parait très limité, très limité, il est grand temps qu'il puisse prendre sa retraite

N. Quin 10/01/2013 14:30


lol sur son blog l'ancien maire Dominique Jachimiak loue les qualités de Patrice Yung, notamment en ces termes : "un politique avisé.Partisan du consensus". Le consensus serait donc une qualité pour Dominique
Jachimiak, fervent partisan Front de gauche et divers communistes de la région... connus pour vanter la gauche combattive, loin de tout consensus avec le patronat et la droite ! Le tout naïvement
avoué sur la toile !!! Soit il ment, soit il a trahit une stratégie qui lui colle mal à la peau.