Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 12:09

 Il est à croire que la majorité municipale met de plus en plus mal à l’aise les oppositions au conseil municipal de Pont de l’Arche. Du coup, les uns et les autres se permettent des mensonges grossiers mais habituels ou des excuses tordues.

 

Allons-y pour les excuses tordues !

Valérie Forfait est championne en la matière. Depuis peu, elle a d’ailleurs repris avec Hervé Lour, l’écriture de billets dans le magazine municipal. On y apprend à cette occasion la création d’une association en janvier prochain qui aura pour objet de préparer les élections municipales de … 2014. La campagne commence à Pont de l’Arche, les mois qui viennent risquent donc d’être animés. Mais est-il techniquement possible à l’élue de "Demain Pont de l’Arche" de mener de front la gestion d’une association et une présence au conseil municipal, quant on connait son rythme de présence dans la dite assemblée ?

Pour se justifier (et voilà l’excuse tordue), Madame Forfait parle d’une opposition bête et méchante et du combat habituel des gauches Archépontaines qui ne l’intéresse pas ! Il faut croire que le travail en commission ne l’intéresse pas plus, ni les séances de conseil où elle n’était même pas excusée lundi soir dernier.

 

Pour les petits mensonges, il suffit de se référer au blog de l’ancien Maire battu.

Richard Jacquet serait un récupérateur en vue d’une élection à venir concernant les sujets de l’échangeur de Criquebeuf et du sujet du collège.

Il est à parier que le Maire de Pont de l’Arche ne manquera pas de communiquer aux élus de « Pont de l’Arche pour tous » les comptes-rendus des nombreuses réunions auxquelles il a assisté ou les échanges de courriel qui prouve son action quotidienne.

Mais après tout, c’est le devoir d’un élu, sans avoir besoin d’en faire quotidiennement la publicité.

Rappelons juste, sur l’épineuse question de l’échangeur, qu’un seul élu local avait à l’époque refusé de signer la pétition pour la suppression du péage d’Incarville et qu’il s’appelait : Dominique Jachimiak.

 

En attendant des aménagements définitifs, souhaitons que les solutions provisoires proposées par la SAPN et par les services du Conseil général, résorbent une partie des problèmes graves de sécurité que rencontrent les automobilistes chaque jour.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Divers et brèves
commenter cet article

commentaires

Archibalde 15/12/2010 13:53



On parle des services du conseil général ce qui évite de citer le Conseiller Général : étonnant non ?



rené duranty 15/12/2010 13:44



En tous les cas, il est incontestable qu'il y a eu une bataille menée des parents d'lélèves contre les carrences connues au collège et Richard Jacquet n'y a pas montré le bout de son nez.
Que ça vous plaise ou non, voilà la vérité. Les archépontains s'en souviendront certainement aux heures importantes qui rythment l'avenir de notre commune.



Questions d'avenir 15/12/2010 13:57



rencontrez le pour en discuter, vous serez étonné