Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 09:16

L’édition régionale du 19/20 lundi soir dernier diffusait un reportage sur les enjeux de l’élection cantonale dans le canton de Pont de l’Arche. Gaétan Levitre, Richard Jacquet et René Dufour ont eu l’occasion d’évoquer leur projet pour le canton.

 

C’est ainsi que René Dufour a fait une sortie qu’il est important de noter dans cette campagne : rendez-vous compte, sur un budget de 548 millions d’euros, le département de l’Eure ne consacre que 9 millions d’euros au développement économique !

 

Pour n’importe quel citoyen, cette petite phrase peut faire mouche, mais elle dénote une malhonnêteté intellectuelle caractérisée quand on sait que le développement économique ne fait pas partie des compétences du département et que le conseil général intervient à la marge des projets.

Même Hervé Morin n’avait pas osé en pleine campagne des régionales en 2010 dire que la région ne dépensait pas un sou dans l’action sociale.

 

A quelques jours du premier tour, il serait tant pour le candidat UMP dans notre canton de réviser ses fiches. Même si son objectif, avec ses camarades et de faire disparaître les départements, il reste encore trois ans à siéger !

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Divers et brèves
commenter cet article

commentaires

déçu et le mot est faible 10/03/2011 17:33



Ah enfin vous vous réveillez et tapez sur la droite. Depuis le début de la campagne vous l'avez épargnée et pourtant elle est féroce et contre nature avec les objectifs que la gauche se fixe.



Chritian Rabot 09/03/2011 19:21



René Dufour a oublié qui il était pour déblatérer de telles aneries sur ses torchons successifs. En plus du commentaire N°1, Dufour ne peut se dédouaner de la politique cruelle et injuste de ses
amis de Droite au gouvernement. Il ne peut se dédouaner non plus des mensonges de son principal soutien Bruno Le Maire qui a fait croire qu'un repreneur existait pour M-real. Il faut dire que
Dufour avait déjà brillé par la trahison chez M-real en négociant en catimine son départ avec la direction. Voilà de quoi est capable cet énergumène qui veut aussi faire disparaître les
départements. Voilà pourquoi je soutiens le Conseiller général dans son action pour l'emploi et pour ses propositions concrètes sur le canton. Battre la droite aujourd'hui est une priorité
absolue ; faire en sorte que la majorité départementale continue son action engagée depuis 2001 est tout aussi important pour l'avenir de notre territoire et du département.



Mme Bled 09/03/2011 15:01



Oh, il a du être obligé de se présenter aux élections René Dufour car il n'a jamais dit autant d'âneries qu'en ce moment !  Je pense qu'il ne sait plus où il en est.


Lui qui semblait modéré, réfléchi, certes un brin égoïste et porteur de projets un peu "vieillots" en général. Recroquevillé comme tous les élus de droite sur sa commune, ses terres, son village,
son pouvoir ...enfin vous voyez un peu étriqué comme vision du développement et du vivre ensemble qui sonne davantage à mes oreilles et me permettent d'envisager un avenir meilleur pour mes
enfants et mes petits-enfants.


Malhonnête au point d'oublier les courbettes qu'il a faites au Conseil général pour obtenir des aménagements routiers, accueillir le groupe privé KORIAN,


Malhonnête au point de faire venir une supérette à 500 mètres de sa maison sur le site de l'entreprise BOSCH dont il a abandonné les salariés sacrifiés sur l'hôtel du profit


Certains anciens collègues se souvenaient de sa "gentillesse"  jusqu'à ce qu'il négocie uniquement pour "sa G....." les conditions financières de son départ de chez M-real....sans aucun
scrupule et ils n'oublieront pas que tout ce qu'il dit actuellement est faux, bas, et n'est pas digne de participer au travail réel entrepris par le Conseil général depuis qu'il est à Gauche,
depuis 2001  lequel se voit au quotidien dans de très nombreux domaines de compétences comme dans le développement économique et l'aménagement du territoire.


Les électeurs du canton savent, j'espère, que leur canton mérite que le conseiller élu soit porteur d'ambition pour eux et avec eux vraiment.


Bonne campagne.


GB