Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:32

Le soleil n’est pas là ! Nous ferons sans !

Et pas question de se laisser impressionner par quelques nuages et des températures que nous aimerions plus chaudes.

N’en déplaise, ce sont les enfants et les jeunes qui risquent bien de faire monter la température dans les jours à venir. C’est les vacances, et tous et toutes ont bien envie d’en profiter.

Pour cela, les équipes d’animations du centre de loisirs et de l’espace jeunesse ont mis les petits plats dans les grands avec des animations à la hauteur des attentes des jeunes Archépontains et de leur famille.

 

Les enfants sont accueillis dès 3 ans et jusqu’à 12 ans, par des animateurs diplômés au centre de loisirs et malgré les travaux qui empêchent l’accès au château et à certains espaces extérieurs, le parc retrouvent des airs de fête quand petits et grands s’y retrouvent, jouent, chantent et décorent les grilles de chantier à leur façon.

La piscine extérieure est elle aussi accessible après quelques travaux de sécurité et d’hygiène réalisés. Dans le cadre du plan de formation mis en place par la ville, deux animateurs permanents du centre de loisirs ont d’ailleurs brillamment été reçus au diplôme de surveillant de baignade.

Coté Espace jeunesse, là aussi tout est prêt pour que les jeunes Archépontains en soif d’aventure, puissent vivre des vacances. Des locaux adaptés, un programme sur mesure et une équipe à l’écoute des envies des ados.

Enfin, pour la deuxième année consécutive, le CCAS permet aux enfants qui ne partent pas en vacances de participer à un séjour de 1 à 2 semaines en partenariat avec l’association Jeunesse en Plein Air pour une participation réduite des familles.

 

2012-07-02_12-11-43_10.jpg

 

Et cette année, les équipes du pôle enfance jeunesse relèvent un nouveau défi avec l’organisation des Olympiades 276. Tous les services communaux sont largement associés à cette grande opération qui fait déjà beaucoup parler dans la région…

Du 10 au 12 juillet, Pont de l’Arche accueille près de 400 jeunes venus de l’Eure et de la Seine Maritime. Agés de 9 à 12 ans, une quarantaine d’équipe se sont inscrites pour ces trois jours où la découverte, la solidarité et la citoyenneté sont à l’honneur. Les jeunes camperont sur le stade Max Fournier et déambuleront dans la ville et sur les différents équipements au gré des animations.

Mardi 10 juillet, place à la découverte de la ville avec un rallye où tous les services, mairie, commerçants, gendarmerie seront mis à contribution puis les jeunes se retrouveront pour un flash mob place Hyacinthe Langlois. Mercredi, place aux Olympiades sur le stade Jacques Havet et à une grande veillée sur les bords de l’Eure avant la matinée de jeudi consacrée aux ateliers et animations autour de la santé et de la citoyenneté.

 

Avec un peu d’imagination et avouons-le, beaucoup d’énergie déployée par les équipes de la ville, le programme est alléchant et nous ferait presque oublier le manque de soleil.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Enfance - jeunesse
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 08:22

201207034ff240bcaea2c-0-411871.jpgLes enfants sont en vacances depuis quelques jours mais les élus ne voulaient pas voir partir « les grands » vers le collège sans marquer le coup d’une cérémonie sympathique et symbolique.

 

Sympathique parce que Richard Jacquet et Nicolas Bouillon Adjoint à l’éducation, l’enfance et la famille ont reçu la soixantaine d’écoliers autour d’un gouter offert par la municipalité. Symbolique parce qu’ils ont remis à chacun le dernier dictionnaire Larousse pour les accompagner dans leur scolarité.

Les élèves étaient fiers de recevoir des mains du Maire et de son adjoint, ce cadeau qui leur restera. Qui n’a pas encore son dictionnaire de collégien ou de lycéen à la maison !

Ce moment a également été l’occasion pour les élus de prodiguer quelques conseils aux nouveaux collégiens et de leur redire la disponibilité de chacun d’eux pour une question ou un souci.

 

En attendant la rentrée, bonnes vacances à tous !

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Education & culture
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 18:42

Après la réunion de cet après-midi à la préfecture, c’est ce qui semble se dessiner…

 

En effet, le Préfet a clairement présenté la démarche et la volonté de l’Etat de poursuivre le maillage intercommunale. L’esprit de la loi n’est pas de favoriser l’émiettement a – t’il rappelé et de ce fait n’envisage pas une simple intégration des communes d’Alizay et de Montaure.

Son ambition est bien celle de favoriser la fusion et d’aller vers la création d’un nouvel Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI). Ni CASE, ni CCSB, une nouvelle agglo pourrait naître au 1er janvier 2013, date qui semble avoir la préférence du représentant de l’Etat dans l’Eure.

 

Une nouvelle réunion de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) se réunira à nouveau en septembre pour voter sur cette proposition. Le Préfet a invité les élus des deux communautés à clarifier les derniers points, s’il en reste, durant l’été.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Intercommunalité
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 09:43

des-fusions-qui-ne-font-pas-l-unanimiteLe dossier fait la une de la presse depuis plusieurs semaines quand certains l’ont dans la tête depuis plusieurs années.

Ce vendredi à 15h, le Préfet de l’Eure va devoir donner son sentiment et son ambition pour notre territoire. Une décision très attendue.

 

Car enfin, qu’y a-t-il de plus cohérent que de réunir notre territoire morcelé dans deux intercommunalités : la Communauté d’Agglomération Seine Eure (CASE) et la Communauté de Communes Seine Bord (CCSB) ?

D’un coté une agglo, 29 communes (30 au 1er janvier avec l’intégration de Portejoie), plus de 60 000 habitants et une efficacité reconnue dans de nombreux domaines. De l’autres une communauté de communes aux frontières de 7 communes du canton de Pont de l’Arche (sans le chef-lieu de canton), au budget et aux projets limités même si les actions mises en place jusqu’à maintenant ont montré leur pertinence.

Il ne s’agit évidemment pas d’un « bidouillage » d’élus et ce dossier concerne bien tout notre territoire car nous disons à nouveau qu’il s’agit de se donner les moyens d’avoir une structure intercommunale forte pour intervenir à Alizay notamment, sur le dossier prioritaire du développement économique qui va demander des investissements importants dans les prochains mois et les prochaines années.

 

La Commission Départementale de Coopération Intercommunale est convoquée ce vendredi à 15h à la Préfecture d’Evreux et devra se prononcer sur la proposition du Préfet suite à la demande des communes d’Alizay et de Montaure et quitter le CCSB et de rejoindre la CASE. Ces deux communes comprennent bien l’intérêt du territoire et de leurs habitants mais n’ont pas réussi à emmener les autres communes de Seine Bord avec elles. A défaut de fusion, nous pourrions alors nous diriger vers une intégration de deux communes seules, à moins que le Préfet propose la fusion entre les deux intercommunalités qui donnerait lieu alors à la création d’une nouvelle structure.

 

Les irréductibles de Seine Bord plaide pour une fusion en 2014 et demandent à ce que la volonté des élus soient respectées. Au passage, ils n’ont pas hésité à signer un courrier le 2 juillet, diffusé par Hervey Maurey (canal historique) demandant au membre de la CDCI de refuser la sortie d’Alizay et de Montaure de la CCSB. D’un coté il faut respecter la volonté des élus et de l’autre on s’assoit dessus !

 

La seule décision qui sera la bonne sera celle qui permettra le développement de notre territoire, dans l’intérêt des habitants.

Réponse cet après-midi à 15h sur Twitter @richardjacquet1

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Intercommunalité
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 10:51
Repost 0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 09:24

Estelle Grelier, élue Fécampoise était la représentante de la grande région Nord Ouest au parlement Européen et par conséquent la représentante de notre région et de notre département. Elue députée le 17 juin, elle quitte son siège au parlement européen. Nous publions, le message qu’Estelle Grelier nous transmet en la remerciant pour son investissement sur le dossier M Real notamment.

 

ebm4 bandeaunewsletter

 

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous adresse ma dernière lettre d’information rendant compte de mon activité de Parlementaire européenne.

 

En effet, comme vous le savez sans doute, j’ai été élue ce dimanche 17 juin Députée de la 9ème circonscription de la Seine-Maritime et de la République française. Cette situation étant incompatible avec l’exercice d’un mandat de Députée européenne, je passe donc le  témoin à Jean-Louis Cottigny, n°3 de la liste PS de la circonscription Nord-Ouest, qui connaît bien le Parlement européen pour y avoir siégé de 1997 à 1999 et de 2004 à 2009.

                                                                                                                                                        

Je me suis efforcée, tout au long de ces 3 années passées à Bruxelles et Strasbourg, d’exercer avec la plus grande efficacité possible le mandat qui m’a été confié, et d’en rendre régulièrement compte.

 

J’ai ainsi activement participé aux travaux du Parlement européen en qualité de membre titulaire de la Commission des budgets et de membre suppléante de la Commission Pêche. Je suis notamment intervenue en faveur du maintien du budget du Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD), et ai travaillé avec les professionnels du secteur à la réforme de la Politique Commune de la Pêche. J’ai également porté au niveau communautaire, aux côtés des  syndicats, les combats des salariés de Renault, M Real, Honeywell, Petroplus… et suivi de nombreux autres dossiers nationaux et régionaux, comme celui du soutien européen au projet de Ligne Nouvelle Paris-Normandie.

                                                                                                          

L’élection de François Hollande et la légitimité démocratique qui lui a été confirmée à l’occasion des élections législatives  ont incontestablement contribué à réorienter le projet européen. Forte de mon expérience européenne, et  avec la nouvelle majorité élue à l’Assemblée nationale, je continuerai, au cours du nouveau mandat qui débute, à participer au changement attendu en France et en Europe.

                                                                                                                                                     

A très bientôt,

 

Chaleureusement,

Estelle GRELIER.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans 2012
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 10:08

photo 1Portée par le succès de l’expérimentation effectuée dans le cadre de la semaine internationale « Marchons vers l’école » la municipalité, en lien avec l'Agence Régionale de l’Environnement de Haute Normandie (AREHN), poursuit ses actions afin de sensibiliser les familles à un mode de déplacement alternatif.

 

D’ores et déjà, le chemin des écoliers avait fait l’objet d’une attention particulière lors de la rédaction du PADD (Projet d’Aménagement et de développement Durable) afin d’identifier les itinéraires empruntés par les écoliers et collégiens, dans le but de réaliser les aménagements nécessaires à la sécurité de chacun.

Il a également été prévu, dans l’étude de requalification de l’axe est-ouest, différents aménagements phasés, destinés à favoriser la circulation des piétons, depuis l’abbaye de Bonport jusqu’aux écoles.

 

Rappelons que moins de voitures, c’est plus de sécurité, et plus de sécurité, c’est moins d’appréhension de faire le trajet à pied …

D’ores et déjà, chaque vendredi, un petit groupe d’enfants, accompagnés par des parents bénévoles, a pris l’habitude de se rendre à l’école à pied, par le chemin des écoliers.

Le Tremplin se charge de centraliser les inscriptions, et remet au préalable aux accompagnateurs,  pour chaque ligne de pédibus,  une liste détaillée des participants, ainsi que les gilets de sécurité, obligatoires pour tous.

Les enfants régularisent lors de l’inscription une charte de bonne conduite dont la règle de base est bien sur d’être ponctuel au rendez vous.

Mais force est de constater qu’aucun n’est en retard, tous se réjouissent en effet de retrouver leurs copains pour la balade vivifiante du vendredi matin.

De la convivialité, des échanges, moins de stress, et de l’activité physique, un cocktail efficace pour bien commencer la journée …

 

Carole Hervagault

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Education & culture
commenter cet article
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 09:50

Chaque élection est différente et il serait dangereux de conclure ces analyses par des généralités. Pont de l’Arche a souvent voté à gauche mais l’histoire récente nous montre que tout n’est pas si simple.

 

Les Archépontaines et les Archépontains ont souvent fait confiance à la gauche quand ils ont reconnu l’implantation profonde d’un élu.

imagesCA9G8YGN.jpgC’est le cas pour les municipales où les deux listes de gauche aux dernières municipales réalisent près de 80% au deuxième tour. En 2008 par ailleurs, la droite était divisée et tous les derniers scrutins municipaux montrent l’incapacité pour la droite locale d’implanter une tête de liste sur notre commune.

C’est aussi le cas pour les cantonales, où notre commune place en tête Richard Jacquet de quelques voix et le conseiller général sortant communiste en deuxième position. Gaétan Levitre est réélu depuis 1998 et le canton reste à gauche malgré les virages opérés au niveau national. Là aussi, c’est la prime au local qui fonctionne.

Pour les dernières législatives, il est fort à parier que quelque soit le candidat de gauche, il aurait été vainqueur, une partie de l’électorat souhaitant donner une majorité au Président élu. Toutefois, le bon score de François Loncle à Pont de l’Arche (61.29%) est là aussi le fruit d’une implantation locale. En 2007, il réalisait 54.54% et nous pouvons croire que sans sa connaissance du territoire, à cette époque, il aurait été battu.

 

L’élection présidentielle, de son coté, montre son aspect très politique et l’appui des élus locaux renversent avec plus de mal la tendance nationale sauf dans certaines exceptions. En 2007, Pont de l’Arche votait majoritairement au premier et au deuxième tour pour Nicolas Sarkozy, reflétant même au second tour le résultat national (53/47). En 2012, comme pour la France entière, notre commune inverse le scénario, augmentant même l’écart entre le candidat Socialiste et celui de l’UMP.

C’est donc certainement l’élection présidentielle qui donne l’image la plus fidèle des choix politiques des Archépontaines et des Archépontains, même si encore une fois, rien n’est figé et tout peu basculé en quelques mois ou quelques années. En 2012, les forces de gauches (PS-PC-EELV) représentent près de 44% de l’électorat, la droite parlementaire (UMP-MODEM) 33% et le Front National 19,5%.

C’est certainement ce dernier score qui interpelle le plus. Les thèses du Front National sont dangereuses, fascistes et intolérantes, il ne faut pas cesser de le dire, mais au-delà, le programme frontiste, qu’il s’agisse du père ou de la fille, est une aberration économique et nous raménerait 50 ans en arrière. Quant à un investissement local, jamais un élu du Front National ne s’est penché sur le quotidien des habitants.

 

Prochain rendez-vous électoraux en 2014… à suivre

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans 2012
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 09:44

petites scènes… des spectacles tous publics à ne pas manquer dans plusieurs communes de la Communauté d’Agglomération Seine Eure …

 

Vendredi 22 juin

Fantastik Péplum

Théâtre de la Licorne

Ecriture : François Chaffin. Mise en scène / Scénographie : Claire Dancoisne.

 

Un Péplum pour baignoire !

La fin de l'Empire romain et toute une Rome en pleine décomposition avec sa plèbe, ses parias, ses empoisonneurs, ses traîtres, ses gladiateurs, ses jeux du cirque et ses figurants par boîte de mille. Et surtout un empereur déchu, patriarche paranoïaque et rompu, condamné à s'immerger dans des eaux vaseuses pour se protéger du vacarme d'un monde insurgé.

Vieux fou cruel et sentimental, despote grotesque, fossile dangereux, César ou plus justement nommé : Caius Caesar Augustus Claudius Germanicus Ahenobarbus Pater Patriae Imperator Nero Pontifex Maximus Calinéguron se retrouve à la tête d'une fourmilière docile et craintive.


Création d'un solo magnifique, avec une quantité impressionnante d'objets minuscules voire microscopiques et des paires de jumelles pour suivre l'action au plus près.

 

Pratique :

Théâtre d'objet à voir en famille

Séance à 19h

Durée : env 1h

Lieu : Salle polyvalente Claude Monet,  à Saint-Etienne-du-Vauvray

Programmation en lien avec les Cinquante ans du Moulin d'Andé, clin d'œil au cinéma et les communes de Saint-Pierre-du-Vauvray, de Saint-Etienne-du-Vauvray et d'Andé et Moulin d'Andé

Tarif : gratuit pour les – de 12 ans / 2€ jusqu’à 18 ans et pour les bénéficiaires des minimas sociaux/ 4€ pour les adultes

 

Le Musée Bombana de KokologoSamedi  23 juin & Dimanche  24 juin

Le Musée Bombana de Kokologo

Compagnie OPUS

Scénographie et mise en scène : Pascal Rome Avec Athanase Kabré

 

Le Musée Bombana de Kokologo nous vient du Burkina Faso. Dans ce bâtiment de toile à ciel ouvert, est conservée une collection de curiosités et d’inventions africaines à utilité variable, digne de figurer au catalogue des objets introuvables.

Avec enthousiasme et conviction, Mr Bakary, en personne, conservateur attitré et griot moderne, propose des visites tout à fait pittoresques.

À travers ses commentaires imagés, il dessine la géographie fantaisiste d’un certain village de Kokologo et expose avec humour les héritages et l’avenir d’une Afrique de la débrouille !

 

Pratique :

Musée itinérant des arts singuliers, à voir en famille

Séances : samedi 23 juin à 18h et  21h et  dimanche 24 juin à 11h et 15h

Durée : 1h

Lieu : Place de la Mairie, à Incarville

Programmation en lien avec l’Association  Sportive et de Loisirs d’Incarville et la commune d'Incarville, dans le cadre de la Fête de la commune

Tarif : Gratuit

 

Dimanche 24 juin

Deux secondes !

Compagnie Le Petit Monsieur

 

Cie-du-petit-monsieur-deux-secondes-c-CactusDans son nouveau spectacle (muet et burlesque), la Cie du Petit Monsieur poursuit son exploration des temps modernes et traque l’incongru dans le quotidien en s’amusant des petites mésaventures qui transforment Monsieur-tout-le-monde en clown bien malgré lui.

Après ses déboires, avec une cabine téléphonique, il poursuit son exploration des temps modernes.

Que contiendrait aujourd'hui la boîte de Pandore, si ce n'est un de ces nouveaux objets qui ont envahi notre quotidien ?

Technologiquement brillant, incroyablement confortable, mais tellement sournois ! Paul Durand, toujours coincé dans son costume trois pièces, va l'apprendre à ses dépens...

Pratique :

Théâtre de rue à voir en famille

Séances à 14h00 et 16h30

Durée : 20 mn

Lieu : Mairie et Parvis de l'Eglise - Le Manoir/Seine. Spectacle autour de la visite insolite de l'Eglise rénovée en partenariat avec la commune du Manoir/Seine

Tarif : Gratuit

 

Dimanche 24 juin

Les Grooms fanfare tout terrain

Compagnie Les Grooms

 

Les GroomsNée en 1983 sous l’aile du théâtre de l’unité, Les Grooms, fanfare théâtrale de luxe, réinventent les musiques de rue par une élégance à la fois retenue et désinvolte. Spécialistes du cérémoniel, ils peuvent déambuler en tout lieu sur des airs à la fois sérieux ou humoristiques, intimistes ou festifs, rigoureux ou décalés.

Souvent pris à parti, le public donne naissance à des saynètes improvisées alternant le chant, la danse et le théâtre décalé. Les Grooms chantent, dansent, courent : ils sont partout là où on ne les attend pas !

 

Pratique :

Fanfare tout terrain, à voir en famille

Durée : 2 sets de 45 mn

Dans le parc du Théâtre, au moulin d’Andé, à 18h

Précédé d’un rendez-vous surprise à 16h30 place de la Mairie

Fanfare et théâtre de rue à voir en famille en clôture des festivités du cinquantenaire du Moulin d'Andé. Programmation en collaboration avec les communes de Saint-Pierre-du-Vauvray, de Saint-Etienne-du-Vauvray et d'Andé et Moulin d'Andé

Tarif : Gratuit

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Education & culture
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 11:51

imagesCAMSB6Z6.jpgJean Luc Mélenchon à la tête d’un Front de gauche aura incontestablement marqué l’année 2012. Le tribun venu du PS, malgré un résultat en deçà de ses attentes aux présidentielles a permis au Parti Communiste de renaître et de redevenir audible. Et pourtant, qu’a-t-il fait des 11,1% du 22 avril ?

Beaucoup d’espérances, près de 4 millions d’électeurs et pourtant le résultat des législatives est mauvais pour le Front de gauche et encore pire pour le Parti Communiste qui perd 9 députés à l’assemblée nationale, son groupe parlementaire (à moins d’un changement dans les règles du jeu) et qui vraisemblablement n’entrera pas au gouvernement.

Le risque est alors que le vote Front de gauche reste un vote protestataire et sans ambition gouvernementale. Il favorisera alors le bipartisme droite-gauche, que ses principaux leaders contestent.

 

Localement, Arnaud Levitre, candidat Front de gauche dans la 4ème circonscription améliore le score de trois points par rapport à présidentielle passant de 15,37% à 18,05%. Ce score est évidemment dopé par le pourcentage d’Alizay (49%). La moyenne des autres communes du canton donne 12.15%, soit un score 1 point supérieur à celui du 22 avril 2012.

Si le Front de gauche a été une incontestable valeur ajoutée sur la France entière, c’est loin d’être le cas dans notre canton car il faut se souvenir du résultat de Gaétan Levitre en 2007 qui avec son étiquette communiste réalisait 21.57% des suffrages, soit 3.5 points de plus que son fils en 2012 dans un contexte bien plus favorable (1400 voix en 2007 – 1199 en 2012).

C’est étonnamment Alizay qui lui fait perdre la moitié de ce différentiel passant de 481 voix en 2007 (63.54%) à 392 voix en 2012 (49.5%). Dans le même temps, le candidat socialiste gagne 102 voix passant de 57 à 159.

Le tassement est plus faible ailleurs, sur Pont de l’Arche, toujours en nombre de voix, les candidats communistes passent entre deux élections de 287 suffrages en 2007(16.66%) à 251 suffrages en 2012 (15.08%) quand Jean Luc Mélenchon en réalisait 298 au 1er tour de la présidentielle. Faut-il rappeler le soutien de l’ancien Maire au candidat Front de gauche. Certes sa campagne n’a pas été très active, mais le soutien était réel.

 

Il appartient désormais au Parti Communiste et à ses alliés du Front de gauche de déterminer la stratégie à suivre dans les prochains mois et dans les prochaines années, mais il est à craindre qu’une aventure solitaire ne produisent pas d’effet positif sur les résultats électoraux à venir.

Quant aux échéances locales qui suivront, bien malin celui ou celle qui pourra imaginer la stratégie qui sera suivie, tellement les épisodes précédents ont déjà connu de nombreux rebondissements.

 

A suivre, épisode 4 : Pont de l’Arche, le national et le local 

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans 2012
commenter cet article