Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 10:00

Après quelques jours de fêtes, nous voilà déjà au début d’une nouvelle année.

Pour tous, bien sûr, nous vous souhaitons une très belle année 2012. Que cette nouvelle année vous apporte la sérénité, la santé et la réussite dans tous les projets que vous conduirez.

 

2012, c’est aussi pour nous l’occasion de former des vœux pour notre commune, pour les Archépontains et les Archépontaines, pour toutes celles et tous ceux qui font vivre notre cité au Conseil municipal, dans les services de la commune, dans les associations, dans toutes les composantes de la ville. Nous formons des vœux de réussite collective, de solidarité, de démocratie épanouie dans le respect des personnes et de leurs opinions.

 

meilleurs-voeux-pour-le-futur.jpgEn 2012, tout continue… et nous devons continuer de nous battre sur les dossiers qui ont largement été commentés en 2011. Nous pensons à l’emploi évidemment. Aux salariés de M Real, d’Azéo, de Sotrafer… pour ne citer qu’eux. Et si nous n’avons pas les outils aujourd’hui pour lutter contre les patrons voyous, nous devons les inventer.

Localement nous devons travailler pour l’avenir de notre territoire. Le développement économique évidemment en lien avec les grands projets structurants de notre territoire : l’axe seine, la liaison A28- A13, la ligne nouvelle Paris Normandie et l’impact fort que celle-ci pourrait avoir sur notre bassin de vie. Sur toutes ces questions nous devons être vigilants et veiller à ce que nous ne subissons pas plus que nous en bénéficions. C’est la question de l’autoroute et de la sortie de Criquebeuf-sur-Seine.

En 2012, à Pont de l’Arche, nous devons proposer de nouvelles pistes de travail pour améliorer encore notre qualité de vie. Le développement durable doit être au cœur de nos pratiques car c’est cette qualité de vie qui nous fait aimer notre commune. Ces atouts doivent être confortés et Pont de l’Arche doit montrer son exemplarité et donner de nouvelles voies de développement.

 

Et puis cette année sera une étape importante pour notre pays et pour notre avenir collectif. Deux échéances primordiales avec l’élection présidentielle et l’élection législative. Les cinq dernières années ont plongé la France dans une situation périlleuse. Il y a seulement dix ans, faut-il rappeler que le gouvernement de Lionel Jospin avait réduit le nombre de chômeurs, avait rétabli les comptes de la sécurité sociale et avait affecté 50% de la « cagnotte fiscale » à la réduction de la dette. Nous nous engagerons donc sans ambiguïté aux cotés de François Hollande et de François Loncle.

 

Les défis en 2012 sont nombreux et il ne tient qu’à nous de les mener, ensemble.

Bonne Année.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans 2012
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 08:00

Nous le disions, 2012 sera intercommunale ou ne sera pas.

 

Retour bref sur la dernière Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) qui a pour but d’organiser l’intercommunalité sur notre territoire et donc dans notre département.

On peut dire que l’Etat a fait le service minimum (c’est à la mode !) dans l’Eure. Une application de la loi, c’est tout. Pas de révolution et pas de rationalisation des structures intercommunales. Dommage, car l’émiettement en une multitude de petites structures ne permet pas d’atteindre les objectifs de performance voulus dans les premières lois instituant le principe de coopération intercommunale.

De cette commission pour notre territoire, il faudra retenir l’intégration de Portejoie à la CASE et l’amendement porté par le Maire de Pont de l’Arche notamment, auprès de l’union des maires de l’Eure pour refuser la fusion entre les écoles de musique de Pont de l’Arche et de Val de Reuil. Richard Jacquet qui siège à la CDCI a été entendu sur ce point, renforcé des délibérations de toutes les communes adhérentes aux deux syndicats.

 

S’il ne faut pas compter sur l’Etat, il faudra tout miser sur la volonté des élus à organiser un territoire cohérent et des compétences au service de tous les habitants car c’est bien cela qui prime aujourd’hui. Comment faire pour que les habitants d’un même territoire, bénéficient tous des mêmes services ?

Les premières discussions entre élus de la Communauté d’Agglomération Seine Eure (CASE) et de la Communauté de Communes Seine Bord (CCSB) ont eu lieu courant novembre. Une soirée intéressante qui aura permis de poser les bases d’un dialogue, de présenter les deux structures et leurs compétences. Ce premier échange a été également l’occasion de montrer qu’a ce stade aucun point de blocage n’apparaissait et que toutes les questions pouvaient se régler (compétences, personnel …)

Les élus des deux intercos se reverront en 2012 et les élus de Seine Bord envisagent une décision avant la fin de l’année 2012. Du coté de la CASE, les élus devront également débattre de cette opportunité au courant du premier semestre et intégrer cette réflexion dans le cadre du pacte financier que la CASE réalise actuellement et qui sera présenté prochainement aux délégués communautaires.

 

Martin-Fabius-Delamare.jpgLa volonté des élus dépasse largement les 4 cantons. La présence de Laurent Fabius, Président de la Communauté Rouen Elbeuf Austreberthe (CREA) dans les murs de la CASE lors du conseil communautaire de décembre l’a montré. Les deux présidents ont présenté le projet de pôle métropolitain.

Pas question de fusion entre les deux agglos, loin de là mais une collaboration renforcée entre deux pôles d’habitat et d’emploi qui fonctionnent chaque jour main dans la main. Le pôle métropolitain a pour objet de travailler sur des sujets d’intérêts métropolitain pour développer des projets que seule une intercommunalité aurait plus de mal à réaliser. Les compétences qui seront affinées dans les prochaines semaines seront celles du développement économique et notamment de la logistique et des biotechnologies, les transports et le tourisme.

Les élus de la CASE devraient valider en janvier les statuts de la future structure pour une mise en place à la fin du premier trimestre 2012.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Intercommunalité
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 17:12

Délibération votée à l'unanimité lundi soir lors de la séance du Conseil municipal de Pont de l'Arche

 

Le conseil municipal de Pont de l’Arche apporte une attention particulière à la situation de l’entreprise M REAL sur le territoire d’Alizay.

Nous sommes inquiets du devenir industriel de notre territoire et, dans le cas présent, du devenir des 330 salariés directs de M REAL et des emplois induits qui en représentent autant.

 

Depuis 2009, la ville de Pont de l’Arche accompagne l’intersyndicale (CGT – CFE/CGC) à travers les actions du collectif pour la sauvegarde et le maintien de l’emploi.

 

Les actions entreprises, jusqu’à ce jour, ne paraissent pas apporter de solution pérenne. La situation est particulièrement préoccupante compte-tenu des échéances annoncées par la direction finlandaise, à savoir, des premiers licenciements au premier trimestre 2012.

 

Les scénarios envisagés par M REAL pourraient néanmoins se voir contrarier par les procédures qui pourront être engagées par les salariés, dans le cadre de l’étude du PSE, ou par le Parlement Européen qui pourrait diligenter une enquête dans les jours ou les semaines à venir pour entente illicite.

 

- Considérant la nécessaire sauvegarde de l’emploi sur notre territoire dans un contexte national et international d’extrême tension ;

 

- Considérant que le contexte ne permettra pas le reclassement de l’ensemble des salariés du site (600 emplois estimés) ;

 

- Considérant les déclarations de Mikko HELLANDER, PDG finlandais du groupe M REAL, le 4 mai 2011 déclarant vouloir trouver un repreneur crédible au site ou, faute de repreneur, fermer le site ;

 

- Considérant les nombreuses offres de reprise transmises à la direction finlandaise et les projets « crédibles » proposés et validés par l’Agence Française pour les Investissements Internationaux (AFII) ;

 

- Considérant la position finlandaise qui semble être de ne plus vouloir voir aboutir la vente du site ;

 

- Considérant la délibération de la Communauté de Communes Seine-Bord, en date du 7 novembre 2011, demandant au Préfet de prononcer la déclaration d’utilité publique, en vue de l’expropriation, en cas de refus de la cession du site par M REAL à l’un des candidats repreneurs ;

 

- Considérant le vœu exprimé à l’unanimité par le Conseil Général de l’Eure, réuni en Assemblée plénière le 9 décembre 2011, réclamant au Gouvernement d’entreprendre les mesures d’expropriation en cas de refus de la cession du site par M REAL à l’un des candidats repreneurs et de l’engagement d’Alain LE VERN, Président de la Région Haute-Normandie, dans son courrier au Premier Ministre du 14 décembre 2011 ;

 

- Considérant la volonté des salariés de M REAL, représentés par l’intersyndicale, d’aller au bout de la démarche de reprise du site ;

 

- Considérant les enjeux stratégiques du territoire relatifs à l’axe Seine (avenir de l’automobile, essor des éco-mobilités et en particulier la filière automobile électrique) : développement des ports et du projet de port fluvial à Alizay, projets culturels et environnementaux autour du fleuve et du patrimoine exceptionnel de la vallée de Seine ;

 

- Attendu que l’Etat aura contacté les repreneurs potentiels et qu’il aura vérifié les conditions de la reprise du site en cas d’expropriation ;

 

- Attendu que l’Etat aura mis tous les moyens possibles et nécessaires pour la poursuite de l’activité papetière et le maintien des emplois en relation avec les collectivités territoriales ;

 

Le Conseil Municipal se prononce en faveur de l’expropriation du groupe M REAL ou toute autre forme coercitive qui permettra la reprise de l’activité industrielle sur le site d’Alizay.

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 09:20

Light

Les élus se sont retrouvés hier soir pour un conseil municipal allégé. 1 heure de débat pour valider quelques délibérations, et notamment les demandes de subventions à l’Etat et au Conseil général dans le cadre de la préparation budgétaire 2012. Parmi ces demandes, les élus ont approuvé à la majorité une demande de subvention dans le cadre de la restructuration de l’école maternelle pour 950 000 euros.

 

M-realM Real toujours

Le Maire a demandé l’autorisation au Conseil municipal d’ajouter une délibération portant sur l’expropriation de M Real, délibération votée à l’unanimité. Texte complet de la délibération à suivre sur le blog de Droit de cité.

 

A13, la suite…

Dans les informations, le Maire est revenu sur la problématique de l’échangeur de Criquebeuf. Le dialogue est rompu depuis plusieurs mois avec la SAPN. Néanmoins, l’insistance des élus auprès du Département a permis de provoquer une nouvelle réunion avec l’ensemble des protagonistes du dossier. Rencontre en janvier. A suivre.

Vous pouvez toujours adresser vos messages de soutien sur l’adresse mail de la ville mairie@pontdelarche.fr   

 

Rendez-vous

Un autre rendez-vous en janvier. Celui de la cérémonie des vœux. Le maire et le Conseil municipal accueilleront les Archépontaines et les Archépontains le vendredi 20 janvier à 18h30 à l’Espace des Arts’Chépontains.

 

Toujours tord !

On lisait sur un blog ces derniers jours l’absence de communication de la part du Maire sur les sujets intercommunaux. Il ne fait aucun doute que si Richard Jacquet n’avait pas communiqué d’abord en Conseil municipal, il se serait fait sermonné par ces mêmes élus. Nini a encore frappé !

 

Donc

Le Maire a donc abordé dans la rubrique informations les questions intercommunale. Nous ferons dans les prochains jours un point détaillé sur ces questions : école de musique, coopération intercommunale dans le département, pôle métropolitain, relation Seine Bord et CASE … L’année 2012 sera intercommunale ou ne sera pas. Notons que ces évolutions attendues ne sont pas sans rappeler les propos de campagne défendus par un candidat en mars dernier.

 

Panneau Pont de l'ArcheNouvelle population légale

Allez, terminons sur une note rassembleuse.

Nous serons au 1er janvier officiellement  4134 à « vivre ensemble » à Pont de l’Arche. Bonne fêtes à tous et à toutes.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Divers et brèves
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 22:52

Ce mardi, un long reportage dans le 20heures de TF1 est revenu sur la situation de l’emploi dans notre secteur. Chez M Real d’abord, chez Marco ensuite. Deux combats exemplaires pour sauver et développer l’emploi.

 

D’un coté de la Seine, les actionnaires Finlandais vont fermer une usine, sacrifier un savoir-faire et licencier 600 personnes. Sur l’autre rive, les derniers salariés de Marco qui croyaient que tout était fini ont vu la reprise de la société et des patrons se battre pour sauvegarder ce qu’ils considéraient faire partie de leur patrimoine.

A Alizay, des hommes et des femmes se battent. Nous ne dirons jamais assez combien leur lutte est juste, combien leur combat est exemplaire et mérite d’être couronné de succès.

 

Alors parce que nous croyons avec eux que la seule solution viable pour développer l’emploi passe par la reprise d’une activité industrielle sur le site, nous continuerons de soutenir les salariés de M Real, à parler d’eux, de leur combat et à soutenir toutes les initiatives qui seront prises par l’intersyndicale.

 

marcoPour visionner le reportage de TF1, cliquez sur le lien suivant http://videos.tf1.fr/jt-20h/emploi-les-combats-des-salaries-6874562.html

 

Repost 0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 11:04

Depuis plusieurs mois, les élus de chaque commune de l’agglomération travaillent à l’élaboration du nouveau contrat de territoire, ex contrat d’agglomération.

De quoi s’agit-il ? Le contrat de territoire est une contractualisation entre la CASE, le Département de l’Eure et la Région Haute Normandie qui définit, selon les objectifs visés par chacune des collectivités, les projets qui seront financés et à quelle hauteur.

Cette nouvelle mouture n’est en fait qu’un avenant du contrat d’agglomération signé en 2008. Le travail réalisé a permis de cibler des projets réalisables sur la période 2011-2013.

 

C’est donc sur un contrat de 77 millions d’euros que les trois collectivités s’engagent et qui sera officiellement signé en début d’année 2012.

 

Pour la commune de Pont de l’Arche, les élus ont défendu plusieurs projets qui ont été retenus et qui seront donc financés.

La restructuration de l’axe Est-Ouest de la commune : A la suite de l’adoption du PLU, la municipalité a travaillé sur un projet de requalification depuis l’Abbaye de Bonport jusqu’au rond point des écoles. La restructuration complète de l’axe devra mobiliser 4 millions d’euros. C’est la première tranche qui concerne la place Aristide Briand qui a été retenue dans le contrat de territoire pour 1,2 million d’euros.

Le centre culturel : Deux actions étaient précédemment fléchées dans le contrat d’agglomération. Il s’agissait d’une action « école de musique » et d’une action « bibliothèque ». La municipalité actuelle a fait acquérir le foncier du garage Renault et proposera à terme la création d’un centre culturel sur cet emplacement. Le contrat de territoire financera donc les études pour la création de ce nouvel équipement.

Village d’artisans : L’espace libre au sud de la commune, près de la déchetterie et le long du contournement sera prochainement aménagé en village d’artisans. L’activité économique de retour dans la commune, c’est un vrai plus. Ce village fait également partie des actions qui seront réalisées avant 2013.

L’île d’Harcourt : les élus ont également insisté pour que soit pris en considération la problématique de l’île qui accueillait l’ancienne décharge. Il s’agira donc de nettoyer l’espace et de mesurer les éventuelles pollutions sur le site afin de rendre cet espace à la population et surtout à la nature.

 

Avec ce programme d’action, la municipalité se donne les moyens d’atteindre ses objectifs. Il est désormais tant de préparer les actions qui seront à inscrire sur les prochains contrats (après 2013), si la Région et le Département en ont encore les moyens, les compétences, ou tout simplement s’ils existent encore.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Intercommunalité
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 10:10

2339-0-candidats-2012_320.pngC’est ce qui est annoncé par les spécialistes des médias qui décryptent comment sera couverte la prochaine élection présidentielle.

 

TF1, par la voix de Catherine Layl directrice générale adjointe à l’information du groupe TF1 aurait choisi de délocaliser un certain nombre de rendez-vous à Louviers car la cité drapière semble être la ville qui regroupe à la fois toutes les catégories sociales de la population française et à la fois, les principales problématiques des Français (pouvoir d’achat, éducation,  chômage ou problèmes de délocalisations).

 

La chaîne annonce également que Louviers est une commune « test » pour la France et que ses résultats sont souvent conformes aux résultats nationaux. Plusieurs émissions pourraient donc être délocalisées dans la CASE animées par Jean Pierre Pernault.

 

Les candidats qui pourraient défiler à Louviers ne manqueront certainement pas de mesurer effectivement la désindustrialisation française, parfaitement incarnée sur notre territoire.

A suivre…

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans 2012
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 11:03

EHPADLa majorité municipale évoquait dans le bilan à mi-parcours la restructuration prochaine de notre hôpital local. Le Maire est revenu sur ce sujet à l’occasion d’une délibération du conseil municipal. Il n’est pas inutile de faire taire les mauvaises langues…

 

L’hôpital comme nous l’appelons est redevenu aujourd’hui un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). De par la réforme hospitalière, notre établissement a perdu ses huit lits de médecine cette année.

Il convenait de réfléchir à un nouveau projet et c’est ce que s’est astreint à faire la direction de l’établissement, les médecins qui interviennent sur le site et les élus depuis plusieurs mois.

L’hôpital au fil des années a acquis plusieurs ensembles immobiliers afin de mener à bien un projet de restructuration sur une emprise foncière élargie (de la nouvelle agence du LCL à l’anicien magasin COOP sur la rue du général de Gaulle).

Mais il ne s’agit pas simplement de jouer au Monopoly et de « casser » comme l’aurait souhaité l’ancien Maire. Il s’agit de bâtir un projet solide et de s’assurer du soutien de celles et ceux qui donneront les agréments et donc les financements, en l’occurrence, l’ARS (Agence Régionale de Santé) et le Conseil Général de l’Eure.

 

Ce projet est aujourd’hui acquis et l’établissement Archépontain confirme sa spécialisation dans la dépendance et dans la prise en compte du grand âge.

 

Notre établissement développera dans les mois et les années à venir plusieurs projets :

-          Un meilleur accueil des résidents actuels avec le passage des chambres doubles en chambre simple pour 78 résidents

-          La création de 8 lits d’hébergements temporaires et de 6 supplémentaires quand la restructuration sera terminée. Ces 14 lits d’hébergements temporaires permettront d’accueillir des personnes âgées de 1 jour à 6 mois et permettront de faire « souffler » les aidants pour lesquels le quotidien est souvent très difficile à vivre.

-          La création pour les résidents d’un pole d’activité et de soins adaptés (PASA). Ce dispositif peut être associé à un hôpital de jour et permettra là aussi une meilleure prise en compte des pathologies.

-          La création, enfin, d’une unité sécurisée pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

 

Ce projet arrêté a permis de travailler sur un cahier des charges précis concernant la restructuration de l’EHPAD et l’architecte de l’opération sera choisi dans les prochaines semaines pour une réalisation vraisemblable en 2013 et 2014.

 

Il s’agit également d’arrêter un plan de financement pour une opération estimée à 8 millions d’euros. L’ARS avait déjà provisionné la somme de 500 000 euros sur le projet Archépontain. Le Maire a obtenu dernièrement sur les crédits 2011 de l’agence 1 million d’euro supplémentaire.

 

Pour un Maire incompétent et un dossier laissé à l’abandon, il faut dire que la réalité est vraiment tout autre. Sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres la ville avance.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 10:03

IMG00273-20111124-1154Jeudi matin les salariés de M Real ont montré qu’ils n’avaient pas l’intention d’arrêter le combat. Oui le site est débloqué, oui le travail a repris mais la lutte continue, plus que jamais. Parce que ce combat est juste, parce que la position finlandaise est parfaitement scandaleuse et parce que la seule façon d’assurer le reclassement des salariés après le départ de M Real est d’accepter la proposition d’un des repreneurs.

 

C’est ce qu’ils sont venus dire aux maires de France, entre Champagne et petits fours, à l’occasion du salon organisé porte de Versailles. Ils sont venus dire à l’Etat que les moyens de pression existent contre Metsaliitto qui exposait ses produits par l’intermédiaire d’une de ses filiales Metsa Tissue.

IMGP2075C’est donc ce stand que 150 personnes ont envahis jeudi midi, salariés en tête et élus associés à la démarche à commencer par le Maire de Pont de l’Arche et le Maire d’Alizay, des conseillers régionaux et François Loncle, Député, qui interrompait une réunion pour rejoindre les salariés de M Real.

 

Il ne faut pas douter de la motivation de ces hommes et de ces femmes qui se battront jusqu’au bout pour sauvegarder leur outil de travail et leur emploi.

Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 13:55

Ordre du jour

La soirée de ce lundi fut longue mais intéressante et enrichissante.

Un ordre du jour assez chargé pour ce conseil qui aura fait la place belle à l’actualité de la CASE, notamment avec la présentation des rapports d’activités.

L’occasion de revenir également sur l’avenant du contrat d’agglomération appelé maintenant contrat de territoire qui prévoit les investissements sur lesquels s’engagent notamment la Région et le Département entre 2011 et 2013. A lire prochainement sur ce blog.

 

Soutien

Les élus ont réitéré leur soutien hier soir aux salariés de l’entreprise M Real en demandant au Président de la République de s’emparer de ce dossier et en insistant sur la nécessité pour M Real de reprendre rapidement les discussions. La motion parviendra dans les jours qui viennent aux intéressés.

 

Rigueur

Sur proposition de Daniel Breiner, le Conseil municipal a voté unanimement une motion dénonçant les dernières mesures prises par le gouvernement sur le Mutuelles. Une nouvelle fois, les citoyens trinquent et certains se privent de Mutuelle. Au bout du compte, de nombreuses familles sont contraintes de repousser aujourd’hui des soins importants par manque de moyen.

 

Fin de soirée

Ce conseil aura été marqué par une ambiance agréable jusqu’à la dernière délibération.

C’est sur la délibération portant sur la convention entre la ville et la crèche Bidibul que le leader de l’opposition a décidé d’attaquer la municipalité, l’accusant de mettre sous tutelle la crèche, de vouloir tuer l’association …

Il est vrai qu’en son temps, les méthodes étaient beaucoup plus radicales. Souvenons-nous de la disparition du CAEJ et de la municipalisation du centre de loisirs.

 

La ville récompensée

La ville de Pont de l’Arche a été récompensée à l’occasion de la semaine du handicap du prix de l’exemplarité dans la fonction publique pour son action en direction de l’insertion des personnes handicapées.

 

Râteau

Le débat avec les représentants de la CASE a permis à l’opposition de demander des nouvelles du projet du Bailliage. On le sait, sur l’organe de communication officiel du groupe d’opposition, Richard Jacquet est accusé d’incompétence, d’immobilisme …sur ce sujet comme sur d’autres.

Patrice Yung a expliqué que le Maire de Pont de l’Arche avait beaucoup de bonne volonté sur ce sujet mais qu’il y avait un vrai problème de compétence (La compétence culturelle n'est pas exercée par l'aAgglomération). « Richard Jacquet n’y est pour rien » a-t’il lancé, ce sur quoi l’ancien Maire a répondu : « Mais je ne l’ai pas attaqué » !?!

 

Erratum

La délibération sur le conseil d’administration de l’EHPAD (Hôpital local) a permis au Maire de décrire précisément le projet en cours. A défaut de constater les Erratums sur les publications de l’opposition, le Maire est obligé de les faire en conseil.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Conseil municipal
commenter cet article