Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 09:16

Prochaine séance du Conseil Municipal lundi 21 novembre à 20h30 en mairie.

Retrouvez l’ordre du jour complet sur le site de la ville http://www.pontdelarche.fr/Donnees/Structures/38765/Upload/373889.pdf

 

Ce sera notamment l’occasion de revenir sur la situation de l’entreprise M-Real mais également de prendre connaissance des rapports d’activités de la Communauté d’Agglomération Seine Eure.

 

La séance est publique. Venez nombreux.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Conseil municipal
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 10:16

Soirée intéressante et très enrichissante.

Cette soirée a été l’occasion pour le premier vice-président Patrice Yung de présenter le débat d’orientation budgétaire, prémices du vote en décembre du budget 2012.

 

Qu’avons-nous appris ? Nous le savions déjà mais il est bon de le dire et de le répéter. La bonne santé financière de l’agglomération permet d’aborder l’exercice 2012 dans la sérénité et dans le respect des objectifs affichés par l’Agglomération. L’épargne nette est très nettement positive, l’endettement très faible et les marges de manœuvre confortables.

 

Bernard Leroy n’a pas failli à sa tradition et sous couvert de vouloir jouer « les bons pères de famille » a fait de la politique, au sens idéologique du terme.

Ainsi pour le Maire du Vaudreuil, l’agglo dépense de trop, augmente dangereusement son fonctionnement et que dire du recrutement qui est devenu son cheval de bataille ! Derrière ce discours paternaliste, Bernard Leroy cache sa volonté de faire de l’intercommunalité un outil au service des communes et non pas un outil au service des habitants. Son ambition, c’est avant tout moins de services publics, rejoignant ainsi les positions d’une droite dure.

 

Face à cette conception de « la coquille vide », une grande majorité d’élus communautaires plaide pour une intercommunalité qui saura initier de nouveaux projets innovants, qui aura réfléchie à une véritable stratégie pour son territoire (comme les discussions que nous avons actuellement avec Seine Bord), qui sera en mesure de créer des emplois et faire face aux catastrophes industrielles que nous connaissons. L’occasion pour nous de saluer la grande qualité des techniciens de la CASE qui font de notre agglomération un exemple dans de nombreux domaines.

L’agglomération a dix ans et les fêtera le samedi 26 novembre et doit avoir encore de beaux jours devant elle.

 

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Intercommunalité
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 15:27

091008-Estelle-GrelierJ'ai reçu le 15 novembre 2011, à Strasbourg, les représentants  de l'intersyndicale de M-real venus en délégation au Parlement européen de Strasbourg, suite à l’invitation que Richard JACQUET, Maire de Pont de l'Arche, et moi-même leur avions adressée.

 

Cette visite marque le début de la semaine de la dernière chance pour le site de production d’Alizay (600 emplois), la perte progressive des clients rendant la vente de moins en moins intéressante. Avant que le groupe ne mette en œuvre la procédure de plan social, nous avons lancé, avec l'intersyndicale, une véritable offensive.

 

Liisa JAAKONSAARI, Député socialiste finlandaise s'est engagée auprès des syndicats à contacter les dirigeants finlandais de M-Real et à alerter son gouvernement national sur les suspicions d'ententes illicites que nous nourrissons a l'égard du Groupe METSALIITO, propriétaire de M-real.

Avec Karima DELLI (EELV), nous avons interpelé la Commission pour que celle-ci diligente une enquête sur la stratégie économique du groupe et s’assure que ce dernier respecte bien les règles de la concurrence européenne. Les services du Parlement nous ont assuré qu'une recherche approfondie allait débuter et que les attendus pourraient être rendus sous 6 semaines.

 

Enfin, à l'issue d'une rencontre avec Pervenche BERES, Députée socialiste française et Présidente de la Commission emploi, nous avons acté la décision d'obtenir un rendez vous et d'adresser une lettre ouverte à Monsieur Joaquin ALMUNIA,  Commissaire chargé de la concurrence.

 

Il serait en effet inacceptable que le groupe, déjà condamné en 2004 en Finlande pour non respect des règles de la concurrence, ait sciemment organisé le dysfonctionnement de sa filiale française, au détriment du maintien de l'acticité économique sur le territoire et au détriment des 600 salariés du site (dont 330 à M-real). Actuellement, le secteur s'articule autour du carton, du papier fin et du papier magazine. Trois principaux producteurs dont M-real se partagent le marché. Or, c'est à nouveau une entente entre ces trois compagnies qui est suspectée. Chacune d'entre elle s'apprête à fermer un site à un an d'intervalle. Stora Enso, producteur de carton, a fermé Baienfurt en 2010. La fermeture de l'usine d'M-real à Alizay produisant du papier fin, prévue pour fin 2011, serait elle-même favorable à UPM, qui elle, prévoit de fermer une usine de papier magazine en 2012, fermeture bénéfique pour Sora Enso.

 

Nous souhaitons nous assurer  que les règles européennes n’ont pas été bafouées  aux dépends des salariés, et sommes d’autant plus mobilisés que trois repreneurs sont en liste et que les perspectives de développement de l'entreprise, notamment dans le cadre d’une filière propre, sont envisageables.

 

 

 

                                                                                              Estelle GRELIER

                                                                                              Eurodéputée socialiste

Repost 0
Published by Questions d'avenir
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 11:13

Communiqué de Richard Jacquet

Maire de Pont de l’Arche

 

IMG_1031.jpgDepuis plusieurs années, les salariés de l’entreprise M Real vivent dans la peur permanente de perdre leur outil de travail, leur emploi, et tous ce que chacun s’est astreint à construire au quotidien.

Depuis plusieurs mois, les salariés de M Real, emmenés par l’intersyndicale ont recherché toutes les solutions pour sauver leur usine. Ils ont obtenu des résultats exceptionnels et ont montré la pertinence du projet qu’ils soutenaient depuis 2009 et balayé d’un revers de main par la direction finlandaise et par les fossoyeurs d’Alizay.

 

Mardi 15 novembre, après 4 semaines de blocage du site, une centaine de salariés sont venus à la gendarmerie pour déposer symboliquement plainte contre un patron voyou qui fait peu de cas de leur avenir, de l’avenir su site et des milliers d’emplois que la décision scandaleuse et toujours aussi incompréhensible de M Real et Metsäliitto vont détruire.

Ils ont porté plainte pour harcèlement moral, traduisant ainsi l’insécurité morale et physique provoquée par les décisions successives de Ms Hellander et Jordan, tous deux Finlandais.

 

Si le site est débloqué dans les jours qui viennent, l’action continue.

Il est hors de question d’envisager l’abandon du combat pour la sauvegarde du site et de l’emploi à Alizay.

 

Nous poursuivons donc, derrière l’intersyndicale, les actions de sensibilisation de l’opinion publique et des décideurs de tous niveaux.

L’Etat, par la voie du Président de la République, doit impérativement saisir les plus hautes autorités finlandaises et leur faire part de l’image détestable que provoque le scandale M Real sur la Finlande en France.

Nos Ministres doivent montrer leur implication au-delà de la mise à disposition de leurs conseillers. Les syndicats ont demandé à rencontrer le Président de la République. Ils n’ont pas demandé à rencontrer un conseiller qui les assurera, une fois de plus, du soutien entier de l’Etat Français…

Notre représentation Européenne, par la voie de son commissaire Michel Barnier doit accompagner les démarches engagées. Il est resté étrangement muet depuis le début de cette affaire.

 

ReunionNous poursuivons également nos contacts au niveau européen. C’était le sens de nos rencontres ce mardi au parlement Européen de Strasbourg.

Invités et accueillis par Estelle Grelier, Députée Socialiste, nous avons rencontré successivement Liisa Jaakonsaari, Députée finlandaise qui nous a assuré porter le dossier dans son pays, Karima Déli (EELV), Jacky Hennin (Front de Gauche) et Pervenche Berès, Présidente socialiste de la commission emploi au parlement Européen.

Nos élus Européens saisiront dans les heures qui viennent Joaquin Almunia, Commissaire espagnol à la concurrence en demandant une enquête approfondie sur M Real et Metsäliitto, déjà condamnés pour des ententes illicites par le passé.

 

C’est ce que notre délégation a voulu réaffirmer hier au cœur de l’institution européenne. La peur change de camp. Miko Hellander et Cary Jordan devront justifier devant leurs actionnaires leurs actes et régler des amendes exorbitantes. Ils sont désormais sur un siège éjectable. S’ils ont décidé d’aller jusqu’au bout, qu’ils sachent de notre volonté est sans faille.

 

Aujourd’hui et maintenant, une seule porte de sortie est possible, la reprise urgente des discussions.

Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 10:34

Le bilan de l’équipe de Questions d’avenir a été distribué dans les boîtes aux lettres de la commune. Brocardé par l’opposition, il n’est pourtant pas inutile de reprendre un certain nombre de points qui montrent l’action concrète des élus et des services de la commune.

 

Le Tremplin, un véritable outil de partage

 

P1140686Le Tremplin, n’est pas juste un guichet unique. Il ne s’agissait pas de regrouper simplement les permanences qui avaient lieu auparavant à la salle Ambroise Croizat mais bien de créer des relations nouvelles entre les différents partenaires. Il faut savoir qu’aucun projet n’avait pu voir le jour avant 2008 de par les rapports tendus entre les différents acteurs, le Maire de Pont de l’Arche voulant absolument imposer une maison du département. Sur le fond, il avait raison. La forme n’a pas permis d’aboutir sur ce dossier complexe.

La nouvelle majorité a souhaité porter un projet volontariste et montrer qu’une véritable collaboration pouvait fonctionner. Cela nous permet aujourd’hui de travailler sur le contenu d’un lieu unique (ville et département).

En attendant, les collaborations initiées ont donné naissance à des projets concrets comme celui qui se déroulera demain à l’Espace des Arts’Chépontains. Les clés de l’emploi, c’est donner la possibilité aux demandeurs d’emplois, mais pas seulement, d’aborder une thématique et de rencontrer dans la même journée, sur un lieu unique, une multitude d’intervenants. Demain, cette nouvelle édition sera notamment consacrée à la reconversion. Force est de constater que le public est de plus en plus nombreux sur ces rencontres, tout comme les partenaires qui souhaitent nous rejoindre.

 

L’action culturelle au service du projet

 

On peut dire tout et n’importe quoi. On peut attaquer les personnes à longueur de temps, c’est ce que sait le mieux faire l’opposition. Pendant ce temps là, les élus travaillent et obtiennent des résultats probants.

Ludovic Aumont, Adjoint à la Culture a porté le projet culturel que nous défendons et que nous mettons peu à peu en place. Un projet culturel tourné notamment autour du livre. La ville travaille à la mise en place d’un équipement culturel qui permettra notamment de doter notre commune d’une médiathèque. Il a fallu d’abord trouver un lieu. C’est aujourd’hui fait. Il nous faut maintenant réaliser toutes les études et trouver les financements pour que ce projet structurant voit le jour.

En attendant, le service culturel multiplie les initiatives. Ce fut le cas avec la première édition du festival de livre de jeunesse et de BD, début Novembre. Des auteurs ont présenté leurs ouvrages, sont intervenus dans les classes de la maternelle au collège, des contes ont été proposés, un spectacle musical, assuré par les professeurs de l’école de musique, a ponctué ces deux jours. La réussite est franche et de nombreux Archépontains ont participé à ces deux journées, en attendant déjà la prochaine édition.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Mi-parcours
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 19:07

MIKKO-M-A.jpg

Plus d'infos sur le blog de l'intersyndicale : http://developper-m-real-a-412.over-blog.com/

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Divers et brèves
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 14:40

 Lettre au president signe

Repost 0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 14:51

Communiqué de Marc-Antoine JAMET, Maire de Val-de-Reuil,

Vice-président du Conseil régional de Haute-Normandie

 

M'REAL : ALORS QUE LE PDG FINLANDAIS FERME LA PORTE A LA SOLUTION THAILANDAISE, L’OFFRE DES REPRENEURS FRANÇAIS

DOIT ETRE EXAMINEE SANS TARDER

 

Alizay est le plus bel outil papetier du nord de l’Europe hors Scandinavie. Il occupe une position géographique remarquable à proximité de voies de transport diversifiées (route, fer, fleuve), d'un massif forestier pourvoyeur de matières premières, de zones de consommation. Il possède des outils industriels de pointe (unité de désencrage et machine à papier). Il réalise près de 200 M€ de chiffre d'affaires.

 

Sa fermeture serait absurde tant elle aurait de nombreuses conséquences négatives directes et indirectes sur l'emploi, sur la protection de l'environnement en contraignant notre région à renoncer sur le site au projet biomasse CRE3, d’une puissance de 50MW électrique, de loin le plus important en France, sur la croissance économique haut-normande, sur la filière recyclage. C'est pourquoi il est indispensable que soit rapidement étudié et accepté par toutes les parties prenantes, au Ministère de l’industrie ou de l’agriculture qu’importe, le projet des repreneurs français Fin’Active. Organisé autour d’idées simples, il offrirait une solution de sortie à tous  :

 

- une autonomie de Alizay qui retrouverait une totale marge de manœuvre commerciale et ne verserait plus de frais de pilotage hors de nos frontières à une tutelle ambigüe ;

- le développement actif de la filière du papier haut de gamme recyclé français (avec un approvisionnement sécurisé en pâte venue de l’usine Vertaris de Grenoble qui serait ainsi sauvée de même que sa centaine d'emplois) ce qui en fera une tête de pont de l'économie verte ;

- l’expérience de Fin’Active et d'un de ses dirigeants Gilles Roland qui a déjà sauvé Manoir Industrie en difficulté voici sept ans à quelques kilomètres d’Alizay.

 

Dans le même temps qu’il est indispensable de mettre les dirigeants finlandais de M'Real devant leurs responsabilités :

 

- économiques : Alizay n'avait aucune stratégie propre, n'a pas pu atteindre le niveau de production qui lui permettait la rentabilité, ne disposait pas de force de vente, les frais de gestion reversés en Finlande étaient trop élevés, l'objectif de M'Real était en fait de privilégier l'usine de Husum en Suède ;

- juridiques : transferts de volumes (40 000 tonnes et 5 donneurs d’ordre essentiels), délit d’entrave  matérialisés par des annonces aux clients sans les communiquer au comité d’entreprise et aux instances représentatives du personnel CE, pratiques anti-concurrentielles qu’il faudra justifier devant les services anti-trustde Bruxelles ;

environnementales : coût de la fermeture et de la dépollution du site probablement plus onéreuse que M’Real ne l’a calculée. 

     

C'est autour de cette double tactique que doit désormais se manifester, si la piste du thaïlandais AA est effectivement abandonnée, un soutien fort de tous les partenaires unis, Etat et Région notamment, autour des actions juridiques des salariés qu’il faut espérer voir aboutir et du plan de Fin’Active qu’il faut -enfin- étudier.

Repost 0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 16:15

L’information au bon endroit

Le blog de Questions d’avenir bat des records d’audience depuis la rentrée de septembre enregistrant des progressions régulières. L’occasion de remercier toutes celles et tous ceux qui prennent le temps de nous lire chaque jour. Parlez-en à vos amis !

 

Squat

Compte tenu de l’actualité importante sur le front de l’emploi, nos articles sont consacrés en grande partie aux actions des salariés de  M Real. Nous détaillerons dans les prochains jours et les prochaines semaines des éléments du bilan à mi-parcours parvenu dans les boites aux lettres.

 

ane.jpgD’autres s’en chargent

Ils ont enfin quelque chose à dire ! L’opposition dresse un bilan à sa manière de l’action municipale depuis 2008. En même temps, on ne s’attendait pas à des louanges. Opposition objective disait-il !

 

Virage à gauche

Recherchant désespérément un positionnement politique, Monsieur Nini a retrouvé le chemin du Front de Gauche. Ah il est loin le temps ou il accueillait Xavier Bertrand en grande pompe à la mairie de Pont de l’Arche pour lui remettre la médaille de la ville alors que ce dernier venait faire la campagne de Madame Miquel !

 

Votre soutien …

Nous remercions les nombreux lecteurs du blog de l’opposition qui ont félicité la municipalité pour le traditionnel banquet des anciens. Reconnaissons l’objectivité des commentaires à défaut de celle des articles.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Divers et brèves
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 15:31

Vaches-2.jpgAlors que les grands de ce monde sont reçus sur une cote d’azur « bunkérisée »,  les mauvaises nouvelles s’amoncèlent sur le front de l’emploi. Après M Real, c’est aujourd’hui Sotrafer et Azéo qui pourrait quitter notre canton et licencier au passage 90 salariés à eux deux.

 

Ce matin, d’autres avaient rejoints le mouvement. Avec M Real, Pétroplus, Saipol, le port autonome, Renault, tous étaient venus crier leur colère devant autant de licenciements et aussi peu de cas fait de centaines d’ouvriers.

La capitale Haut Normande aura été paralysée quelques heures puisque plusieurs accès à Rouen étaient bloqués comme pour redire à toute une population que leur industrie meurt à petit feu.

Mais combien faudra-t’il d’actions pour qu’enfin l’Etat prenne ses responsabilités !

Les actions se suivent et ne se ressemblent pas : un seul objectif, mettre la pression sur les décideurs qui feront que le site pourra être vendu et repris car c’est la seule alternative crédible au reclassement de tous les salariés, au développement de projets innovants et donc à celui de l’emploi.

 

Vaches-3.jpgCette lutte engagée depuis 16 jours maintenant doit bien sûr se poursuivre, il n’est pas question de céder maintenant. Les repreneurs eux sont toujours présents et c’est leur présence qui motive les troupes. Leur énergie, ils la puisent dans l’espoir même infime, et fluctuant il est vrai selon les jours, de voir leur usine redémarrer … pour de bon.

 

C’est certainement l’exemple de l’action commune de ce matin qui apporte la meilleure réponse. Car c’est uni que les salariés obtiendront les meilleurs résultats. Pour M Real, pour Azeo, pour Sotrafer, pour tous autres, et c’est à redouter pour ceux qui ne le savent pas encore.

Repost 0