Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 16:53

La gestion du quotidien de la ville est tout au moins aussi importante que la réalisation des grands projets et des investissements. La ville de Pont de l’Arche y prête une attention particulière afin que notre cité garde cette qualité de vie enviée.

 

Le cadre de vie est une des exigences des élus Archépontains. Une ville propre, une chaussée entretenue, des espaces publics agréables, des équipements modernes … font de notre ville, une commune recherchée.

C’est ce que recherchent les élus à travers les visites de quartiers programmées plusieurs fois par an et qui se traduisent par des actes précis. Car les rencontres avec les habitants portent avant tout sur le quotidien de chacun. Une vitesse trop élevée, des nuisances sonores excessives, une chaussée en mauvais état …

 

Par des investissements réguliers, par des contacts fréquents avec nos partenaires, la ville améliore ce cadre de vie. Une création de parcelle privative ici, la réalisation d’un parking ailleurs, des trottoirs rénovés, ou encore une meilleure gestion des déchets ménagers sont quelques unes des actions qui font le quotidien de la gestion d’une commune.

 

photo Lupins-copie-1Dernièrement, les élus ont souhaité apporter des réponses aux habitants du quartier des lupins. Et c’est par la mobilisation de la ville et de multiples intervenants que cet espace devient plus agréable. La CASE a réalisé des aménagements de voiries et notamment pour réduire la vitesse, Eure Habitat a réalisé un nouveau local qui permet aux containers de ne plus trainer le long de la rue, la ville vient d’aménager un aménagement minéral et d’autres actions se poursuivront. Déjà la ville a sollicité le bailleur pour poursuivre ses efforts en matière de rénovation de l’habitat.

 

Questions d’avenir s’inscrit dans cette démarche et mettra au cœur de ses préoccupations principales, l’amélioration, toujours et encore, du cadre de vie dans ses projets d’avenir.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 10:06

A un an des élections municipales, Dominique Jachimiak, Président de l’association « Pont de l’Arche pour Tous » se présente comme le principal opposant à la municipalité et à l’association Questions d’avenir.

Au fil des mois et des années, la ligne de conduite de cet homme s’est transformée en une stratégie revancharde.

 

Après 5 ans d’exercice délicat d’élu de l’opposition, Dominique Jachimiak semble bien être tombé dans son propre piège. Ses articles et ses prises de paroles se suivent et se ressemblent malheureusement. Il enchaîne mensonges et formules pour dire que le Maire et ses élus sont mauvais, et pour ne surtout pas dire ce qu’il ferait… Surtout pas.

 

L’homme a une drôle de vision de son rôle d’opposant. Il considère que « c’est le jeu » de l’opposition et qu’ « il fait de la politique ». Il peut être beaucoup plus consensuel quand les propos ne sont pas publics.

C’est peut être au bout du compte un problème de sémantique car « opposition » n’est pas le contraire de « majorité » ?!  Mais il appartient à chacun de définir ses actes et sa ligne de conduite.

Nous avons la faiblesse de penser que les électeurs qui l’ont amené à siéger au sein du Conseil municipal attendaient de lui et de ses élus qu’ils défendent leurs positions et poussent les projets auxquels ils croyaient, mais rien de tout cela ne s’est produit.

 

mur.jpgIl semble n’avoir tiré aucune leçon des désaffections importantes constatées ses derniers mois et pas des moindres, même s’il fait semblant de ne pas en être affecté.

En effet, Marie-Claude Lauret et Daniel Breiner étaient des maillons forts dans son équipe et leurs collaborations ne dataient pas d’hier. Ils étaient tous deux adjoints dans son équipe de 2001 à 2008 et à nouveau en bonne place aux dernières élections municipales.

Ils n’ont pas souhaité cautionné la stratégie solitaire de Dominique Jachimiak et l’ont exprimé clairement en Conseil municipal, rejoignant ainsi la majorité. Ce ne sont pas les seuls à s'en être définitivement écartés, puisqu’un autre de ses fidèles compagnons a également démissionné de l’association pour les mêmes raisons.

 

Chaque jour qui passe montre que définitivement, Dominique Jachimiak poursuit un parcours solitaire que seul l’avenir indiquera où il le conduira. Mais pour la Vérité, il faudra encore et toujours attendre !

A l’image d’un de ses derniers articles publiés sur l’école maternelle. Les commentateurs « anonymes », avides de scoops et de cancans locaux, se réjouiront en le lisant et se régaleront par avance de l’échec supposé de la municipalité. Tandis que les enfants apprécieront ce nouvel espace dès la rentrée et que les parents constateront que les engagements sont bels et bien tenus.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Divers et brèves
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 09:15

Il suffit de constater l’affluence dans les magasins de bricolage pour comprendre que les français sont devenus des spécialistes en la matière. Un des premiers postes en la matière, la maison. Propriétaires ou locataires, chacun aspire à mieux vivre son logement.

 

09189997 PVI 0001 A688900 PSComment réaliser ses travaux de rénovation ? C’est l’objet de la rencontre proposée le mardi 14 mai à 18h, salle Ambroise Croizat à Pont de l’Arche.

Car l’enjeu n’est pas seulement celui de la décoration, mais aussi et de plus en plus, la qualité énergétique des logements, pour faire des gains sur le temps sur nos consommations.

Parce que lors d’un projet de rénovation, nombreuses sont les questions auxquelles vous devez faire face, au cours de cette échange, l’équipe vous expliquera  la démarche la plus adaptée afin de ne rien négliger :

 

L’accompagnement et le choix des matériaux, des technologies

La rénovation des logements est souvent couteuse. Afin d’optimiser au mieux l’investissement qui sera fait, le projet nécessite donc d’être analysé de manière neutre et indépendante afin de privilégier les travaux les plus pertinents.

 

La sélection de l’entrepreneur

Sélectionner un entrepreneur fiable n’est pas chose facile. Pour ce faire un grand nombre de label qualité existe. Nous vous les présenterons.

 

La demande d’aides financières

Afin de financer ces travaux, de nombreuses aides financières existent : crédit d’impôts, chèque énergie, éco-prêt à taux zéro, Programme d’intérêt Général de la CASE….

 

Avec la participation de Loïc GAUDOIN – Conseiller Info-Energie

ESPACE INFO ENERGIE

Un service public de conseils gratuits et indépendants sur les économies d’énergie

Renseignements :

02 32 59 25 70- eie@alec27.fr

 

 

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 09:00

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Les élus de la majorité ont déjà eu l’occasion en Conseil municipal d’expliquer à l’opposition que les dépenses de communication de la Ville n’ont pas augmenté, même à moins d’un an des élections municipales. Et pourtant…

 

PDA magSur son blog, Dominique Jachimiak reproche de nouveau l’augmentation de la ligne budgétaire « Catalogues et imprimés », passée de 19 590 € en 2011 à 25 479 € en 2012. Cette hausse correspond à l’impression de documents distribués aux 300 enfants qui ont participé à la première édition des Olympiades 276, en juillet 2012. Aucun électeur concerné, donc, et aucun propos politique ! Qui plus est, cette animation a largement été subventionnée par les partenaires de la Ville.

 

En dehors de cet évènement, le budget communication participe chaque année aux efforts de réduction des dépenses de la collectivité. Le budget communication a été présenté aux élus de la commission communication, où les élus de l’opposition ne viennent plus mais reçoivent les documents : le budget de 2013 s’élève à 32 685 € contre 36 316 € en 2012, 29 011 € en 2011, 48 070 € en 2010, 44 273 € en 2009... Un budget plutôt en baisse au fil des réalisations.

En quoi consiste ce budget 2013 qui représente 2,2 % des charges à caractère général (1 433 000 €) ? Tout simplement à accompagner les services de la Ville dans leurs missions normales : 4 magazines, approvisionnement du copieur, entretien des panneaux lumineux, vœux du maire, plaquette d’été du Centre de loisirs, banderoles, signalétique pour la police municipale, abonnement du site Internet, guide de l’OMS, plaquette du Tremplin...

 

Serait-ce donc cela l’ « artillerie lourde » reprochée à la Ville ?

Le magazine parait tous les trois mois depuis fin 2008 sans modification. Un quatre pages sur le commerce local serait « particulièrement luxueux » : il a été imprimé sur le copieur couleur de la mairie pour donner suite aux rencontres entre élus et commerçants. Enfin, l’opposition vise le bulletin de Questions d’avenir, expression de l’association du même nom qui finance elle-même ce document depuis 2001. Rien à voir, donc, avec la gestion municipale.

 

La Ville serait « limite au regard de la loi sur la communication municipale ». Il doit s’agir en fait du Code électoral mais l’opposition, qui aime tant parler de « propagande », utilise un des plus gros fils de la propagande : le flou.

L’article L.52-1 du Code électoral pose le principe de l'interdiction durant les six mois précédant une élection de « toute campagne, toute promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité […] sur le territoire des collectivités intéressées par les scrutins ».

 

Jusqu’à plus ample informé, les élections devraient avoir lieu en mars 2014. C’est donc en septembre 2013 que le Code électoral amènera la communication municipale à ne présenter que les faits et non la logique de l’équipe élue. La population a le droit d’être informée de cette logique, qui explique les projets et réalisations et l’utilisation du denier public, c’est pourquoi la communication municipale accomplit sa mission de service public depuis 2008 et se conformera au Code électoral quand viendra le moment. Il devra en être de même pour les billets des groupes.

 

Quand on souhaite respecter les citoyens, on commence par être sincère : à Pont de l’Arche, la communication n’est pas différente depuis quelques semaines et elle ne coute pas plus cher. Seulement, il se trouve que l’opposition cherche du grain à moudre.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Communication
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 20:50

L’actualité ne s’arrête jamais et la vie locale intense de la semaine vous donne de nombreux rendez-vous.

 

Lundi

Voilà un an que François Hollande est à la tête du pays et met en œuvre la politique sur laquelle il a été élu. On entend ici ou là, et notamment du coté des partis de droite que l’exécutif est dans l’impasse. Ses leaders ont la mémoire courte. Ils oublient juste qu’il leur aura fallu 10 ans pour nous mettre dans le mur.

 

Mercredi

67ème anniversaire de la victoire des alliés sur les forces nazis et la fin de la barbarie avec la libération qui a commencé il ya quelques mois plutôt.

Le Maire et le Conseil municipal inviteront la population ce mercredi matin pour se souvenir et rendre hommages aux victimes Archépontaines.

 

Ville-en-fete.jpgJeudi

Qui a dit que le mois de mai était favorable au long week-end et au repos ?

Ils seront nombreux à se lever avant le lever du soleil pour la traditionnelle foire à tout du Comité des fêtes, qui est devenue depuis quelques années, une des plus importantes du département avec plus de 500 exposants.

 

Vendredi

L’OMS organise en partenariat avec l’ACMEA la course nocturne attendue en centre ville. Un parcours particulièrement difficile répété plusieurs dizaines de fois.

Cette année, deux courses, avec un premier départ vers 19h.

 

Samedi

Après le tournoi de foot de l’USPAC du jeudi, c’est le Rugby qui prend possession du stade de la forêt pour un tournoi qui rassemblera les amoureux du ballon oval.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Agenda
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 15:12

Le texte, qui trouve sa genèse dans la campagne présidentielle de 2012, prévoit de contraindre une entreprise souhaitant fermer un site de chercher d'abord des repreneurs potentiels.

 

Les députés socialistes déposent mardi à l’Assemblée nationale la proposition de loi sur la reprise des sites rentables, a annoncé leur chef de file, Bruno Le Roux. «Nous la déposerons aujourd’hui, elle était annoncée pour le mois de juin prochain» a-t-il expliqué sur RTL, soulignant qu’il avait souhaité accélérer les discussions car «le texte sur l’accord interprofessionnel va être voté dans quelques jours et mis en œuvre définitivement.»

 

En février 2012, durant la campagne présidentielle, les députés socialistes avaient déposé sur le bureau de l’Assemblée cette proposition de loi, qui faisait partie des promesses du candidat François Hollande. Elle avait été annoncée quelques jours plus tôt par le candidat socialiste lorsqu’il s’était rendu sur le site de Florange.

 

La proposition de loi vise à imposer au responsable de l’entreprise qui veut se séparer d’un site «une obligation dans un premier temps d’en informer les salariés, d’en informer le comité d’entreprise». Ensuite, «le responsable de l’entreprise, celui qui veut la fermer, doit chercher un repreneur», a détaillé Bruno Le Roux, évoquant une «obligation de moyens».

Le chef d’entreprise a trois mois pour rechercher un repreneur et pourra «être aidé par les salariés, les salariés peuvent se faire aider par les cabinets»«Au bout de trois mois, il doit donner un rapport devant le comité d’entreprise. Ce rapport peut ensuite être contesté par les salariés devant le tribunal de commerce qui jugera si cette obligation qui est faite au chef d’entreprise a été respectée ou pas».

Si l’obligation n’a pas été respectée, le chef d’entreprise sera condamné par le tribunal de commerce à une pénalité «d’un montant maximum de 20 fois la valeur mensuelle du SMIC par emploi supprimé», soit plus de 28 000 euros, selon Les Echos.

 

En février dernier, le président Hollande avait confirmé que ce texte serait inscrit au calendrier parlementaire et serait «examiné d’ici à l’été».

 

Par AFP le 30 avril 2013

 

 

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 09:14

Le « grand âge » sera un sujet particulièrement important dans les prochaines décennies.

L’allongement de la durée de la vie et la génération Baby Boom progressivement en retraite doivent pousser tous les décideurs locaux et nationaux à prendre en compte dès aujourd’hui cette question.

 

Le sujet de la dépendance est déjà sur la table aujourd’hui mais il faut s’attendre à une démultiplication de la problématique dans les décennies à venir compte tenu du vieillissement de la population. Les élus de la ville ont compris cet enjeu et ont remis sur les rails un projet qui a trop longtemps souffert d’un manque de volonté.

L’hôpital local devenu EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), avec la disparition des lits de médecine intégrera donc des réponses aux problématiques que rencontrent déjà les personnels soignants.

 

L’établissement Archépontain améliorera l’accueil des résidents actuels avec le passage des chambres doubles en chambre simple pour 78 résidents, accueillera 6 lits d’hébergements temporaires supplémentaires, permettra la création pour les résidents d’un pole d’activité et de soins adaptés (PASA), et développera une unité sécurisée pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Ce projet va redessiner la rue du Général de Gaulle avec la création d’un nouveau bâtiment sur la rue, qui sera construit sur l’emplacement des bâtiments actuels en cours de démolition.

EPHAD images3

 

Il faudra toutefois aller plus loin pour répondre de façon efficace à cette question. Il s’agira de permettre le maintien à domicile et donc de créer les conditions d’un accompagnement de qualité, de développer l’aide aux aidants et peut être en développant un accueil de jour, de réfléchir aux modes d’habitat et créer des produits qui correspondront aux attentes des séniors. Enfin, il s’agit également de prendre en compte la vie sociale de personnes vieillissantes, parfois très isolées.

Sur tous ces aspects, Questions d’avenir fera des propositions dans les mois à venir, dans la continuité de l’action déjà engagée par la ville.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 10:30

Avec la mise en service du contournement en 2010, les élus ont pu travailler sur la restructuration de l’axe est ouest de la commune.

Un projet important pour la ville qui va modifier profondément nos habitudes en centre ville.

 

L’axe est ouest de la ville est fréquemment évoqué depuis quelques mois. Il s’agit de retraiter les espaces publics et la voirie depuis le rond point des écoles jusqu’à l’abbaye de Bonport. Un projet rendu possible depuis que le trafic routier est devenu « normal » sur la traversée de la commune.

Ce projet a été pensé depuis 2009 avec les services de la CASE qui ont réalisé une étude de définition pour identifier les objectifs du projet : plus de places pour les circulations douces, un stationnement conforté en périphérie du centre ville, le développement du commerce local sont autant d’enjeux attendus.

 

DSCF6648Les travaux ont démarré le 15 avril avec le réseau d’eau potable qui est complètement remplacé sur tout le linéaire du projet. Il s’agira ensuite d’effacer les réseaux électriques et téléphoniques sur la zone d’emprise de la première phase, puis commenceront les aménagements de voiries.

La première phase du projet s’étendra de la place Aristide Briand jusqu’à la place du souvenir en prenant en compte toutes les amorces de rues (Roger Bonnet, Charles Cacheleux, Maurice Delamare jusqu’à la rue Anthime Ferrandier, Boulevard de la Marne et la rue Roosevelt)

 

La place, routière jusqu’ici, va donc complètement changer de physionomie, à commencer par la suppression du rond point qui est une étrangeté locale de par des priorités que les visiteurs ont des difficultés à comprendre.

Les élus ont souhaité étendre le centre ville et donner plus d’espaces aux piétions, aux terrasses de café ou de restaurant. La stationnement sera réorganisé et permettra d’accroitre le nombre de places. Tout l’espace de la place (soit près de 6000m²) passera en zone 30

 

Le projet, à ce stade, a été présenté aux élus du Conseil municipal et aux commerçants et fera l’objet d’une réunion publique avant l’été comme s’y est engagé le Maire.

Les travaux devraient débuter en septembre pour quelques mois. Une période qui provoquera d’inévitables perturbations, même si le phasage de travaux devrait permettre de maintenir la circulation sur la place Briand pendant toute la durée du chantier.

 

Ce projet sera intégralement financé par la Communauté d’Agglomération Serine Eure dans le cadre du Contrat d’Agglomération que les élus avaient renégocié en 2011.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 09:38

Céline disait "On ne meurt pas de dettes, on meurt de ne plus pouvoir en faire".

Le dernier conseil municipal a été l’occasion d’un échange sur la question de la dette de la ville. On ne s’étonnera pas que l’opposition municipale s’insurge contre une dette qui aurait flambée. Retour sur quelques chiffres qui montre la réalité des faits.

 

Toute commune qui souhaite maintenir ses équipements, créer de nouveaux services et proposer un cadre de vie agréable ne peut pas totalement financer l'intégralité sur ses fonds propres. C'est à ce moment que le recours à l'emprunt est envisagé et ce sont ces emprunts constituent donc la dette de la commune.

Parmi les projets structurants qui ont nécessité le recours à l’emprunt nous pouvons citer le centre de loisirs, l’école maternelle, l’effacement des réseaux, et c’est justement pour ne pas alourdir la dette de la ville que certains projets ont été différé ou phasé dans le temps

 

Dette villeDurant le mandat, c'est 1.826.000€ que la commune a emprunté. Au total (en intégrant les prêts antérieurs au mandat), c'est 2.343.737,94€ de capital qu'il y aura à rembourser soit 566,94€ par habitant. Pour mémoire, les communes de la même strate ont une dette de 788€ par habitant. 

  

Cela a été possible par une gestion fine de la dette de la commune en mesurant les prêts qui arrivaient à échéance et en renégociant certains emprunts, dont un toxique.

Cela a par ailleurs été réalisé sans avoir recours à une augmentation des impôts. Ce sont les leviers de bonne gestion que la commune a entrepris qui ont permis cela: renégociation des contrats liant la ville, mise en concurrence systématique des entreprises.

 

La ville de PONT DE L'ARCHE n'est pas en faillite. Il est difficile de se faire reprocher d'emprunter pour améliorer le quotidien et les structures et services de la commune.

A titre d'informations, la municipalité précédente a emprunté 2.275.854€ durant son mandat.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Finances publiques
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 12:00

Pont-de-l-Arche.jpgL’édition 2013 du Guide vert Michelin « Normandie – vallée de Seine  a réservé une bonne surprise à notre ville.

En effet, Pont de l’Arche bénéficie désormais d’une photographie (notre cliché) dans ce guide – très complet – où la place manque pour illustrer toutes les beautés de la Normandie. Le texte a aussi été mis à jour qui vante le centre-ville et ses commerces, les remparts, Notre-Dame-des-arts, les berges, l’abbaye de Bonport et l’hôtel de la tour…

 

Outre l’ouverture de la rédaction de ce Guide, c’est aussi l’implication des élus de la Ville qui a permis cette amélioration de la description de notre ville… juste à côté des lignes accordées à Biotropica !

 

Guide vert Michelin, février 2013, EAN 9782067181007, 14,9 €.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Clin d'oeil
commenter cet article