Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 15:11

Le conseil municipal réuni le 14 juin s’est prononcé à l’unanimité sur la motion suivante en soutien aux salariés de M Real.

 

« Le Conseil Municipal de Pont de l’Arche s’est prononcé le 7 décembre 2009 et a adopté à l’unanimité une motion de soutien aux salariés de l’entreprise M Real d’Alizay.

Nous soutenions les projets envisagés afin de diversifier l’activité du site et de maintenir l’activité de pâte à papier sur le site d’Alizay.

 

Les études réalisées depuis par des experts, financées par la Région Haute Normandie et par le Département de l’Eure ont montré la pertinence de la reprise de l’activité de pâte. Les cours sont aujourd’hui en hausse, tout comme la demande de pâte.

Par ailleurs, il a été montré que la seule unité de papier sera déficitaire de plusieurs millions d’euros jusqu’en 2014, sans l’unité de pâte, faisant craindre alors la pérennité de l’ensemble du site.

Ces études ont été présentées lors de la dernière table ronde réunis par Madame la Préfète du département de l’Eure.

 

La direction, malgré ces arguments reste fermée à toute discussion sur la reprise de l’unité de pâte à papier. La direction finlandaise de M Real a depuis entamé des négociations avec un repreneur potentiel, intéressé par l’ensemble du site. Elle a parallèlement lancé le Plan Social d’Entreprise le 30 avril 2010, prévoyant plus de 100 licenciements.

Dans le seul objectif de poursuivre ce plan social, la direction de M Real a annoncé le 3 juin en comité d’entreprise, la fin des négociations avec le repreneur.

 

Le Conseil Municipal de Pont de l’Arche condamne fermement la décision unilatérale de la direction de M Real de rompre les négociations avec le repreneur qui reste, pour sa part, toujours intéressé par le rachat du site.

Au-delà du cynisme de cette décision prise alors même qu’un certain nombre de contacts était en cours, que des propositions et des études étaient menées, que des solutions restaient à explorer, c’est l’avenir même du site industriel d’Alizay qui est en jeu.

Dans le même temps que les organisations syndicales poursuivent les négociations sur le livre I du PSE, des discussions doivent continuer avec un futur repreneur pour maintenir tous les emplois sur le site d’Alizay.

 

Il en va de la vie des 100 salariés menacés de licenciement immédiat et de plus de 400 concernés dans un avenir proche.

Il en va également des centaines d’emplois indirects menacés par cette mesure, qui occasionnerait des dégâts dans tout notre bassin d’emploi, à Alizay bien sûr, mais aussi dans le canton, le département, la région.

 

Le Conseil Municipal de Pont de l’Arche, réuni le 14 juin 2010, demande à la direction de M Real de reprendre la négociation avec l’intersyndicale, avec le repreneur potentiel et avec les pouvoirs publics. Il demande à tous les élus départementaux, régionaux et nationaux concernés d’utiliser de leur influence pour que ces négociations puissent reprendre avec comme objectif de maintenir tous les emplois sur le site d’à Alizay.

 

Cette motion sera envoyée au Ministre de l’agriculture, au Ministre de l’industrie, à Madame la préfète, à Monsieur le Député, au Président du Conseil Régional, au Président du Conseil Général, au Président de la Case, au Président de Seine Bord, au Collectif ainsi qu’à l’Intersyndicale. »

Repost 0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 22:56

Ce 18 juin…cela fait 70 ans que l’appel à la résistance a été lancé….par le Général de Gaulle. La France avait le choix entre capituler devant l’ennemi où croire encore à une victoire possible grâce à l’action des hommes, unis, rassemblés…pour lesquels honneur et liberté étaient à défendre à tout prix.

 

Cette année, à Pont de l’Arche comme ailleurs, il est important de nous rassembler et de nous rappeler la situation de 1940 et de « communier » c'est-à-dire être en relation pour imaginer les efforts qu’il a fallu que les hommes -et les femmes-accomplissent pour à la fois libérer le pays  et nous faire entrer dans une ère nouvelle.

 

Depuis, il s’est agi de faire grandir la France dans un espace européen apaisé…de construire l’Europe et de nous situer dans un environnement mondial en constant bouleversement.

Alors, nous qui avions culturellement intégré les mots d’ordre et de rassemblement suivants, les «  have a DREAM », de Martin Luther King, la France tranquille de Mitterand, les « Yes, We can » de Obama… tout en avalant « le travailler plus pour gagner plus »  de Sarkozy qui nous a fait vraiment changer de registre et tomber plus avant dans le piège de l’économie pour l’économie, et ne nous a pas –c’est le moins qu’on puisse dire- entraîné collectivement dans une aventure humaine épanouissante ni fantasque mais a éteint en nous peu à peu l’envie d’un autre monde !

 

Il est temps, en ce 18 juin 2010, de nous remettre en mouvement, de nous réveiller et de réfléchir au projet qui pourrait nous redonner et redonner au plus grand nombre l’espoir d’une vie culturelle, sociale, familiale raisonnable dans un environnement naturel et urbain respecté, sur une planète où chaque homme pourrait satisfaire ses besoins vitaux afin d’accéder ensuite à la connaissance du Monde et d’aller à la rencontre de ses pairs, si différents, si semblables…

 

Billet d’humeur chagrine… espoir dans le noir ! Respect qu’est-ce que c’est ? Démocratie à décrasser car les citoyens trouvent les chemins d’un engagement lorsque les politiques et les leaders sont crédibles ! Forts, fiables dans leurs intentions, ils peuvent être humbles et constants dans leurs attitudes. Méditons, respirons, rêvons et soyons honnêtes.

 

Appel du 18 juin

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 09:14

Le Conseil Municipal se réunira le lundi 14 juin prochain à 20h30 en Mairie.

Vous pouvez retrouver l’ordre du jour complet de la séance sur le site internet de la ville avec le lien suivant : http://www.pontdelarche.fr/Donnees/Structures/38765/Upload/286328.pdf

 

L’occasion de rappeler que le conseil municipal est public et que par conséquent, chacun peut y assister.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Conseil municipal
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 16:15

Alors...................... M Real continue à se battre POUR le maintien de l'emploi, POUR une activité industrielle rentable sur le site... pour l'emploi des salariés actuels mais aussi pour proposer les emplois de demain !

 

Alors que depuis plusieurs mois, sont menées des négociations avec un éventuel repreneur de la filière papetière,

alors que les politiques sont attentifs au devenir du site,

alors que le ministre de l'agriculture s'est engagé pour faire avancer le dossier,

alors que Mme la Préfète suit la situation et a organisé des tables rondes avec les services de l'Etat, la direction de M-Real, les élus locaux, départementaux et régionaux,

alors que l'étude objective financée par le Conseil régional et le Département de l'Eure permet de vérifier les projets de redynamisation du site et le bien-fondé du redémarrage de l'unité de pâte à papier,

alors que l'ouverture du Livre I a pu être retardée jusqu'à maintenant,

alors que l'intersyndicale a saisi la justice en arguant que le PSE et les licenciements décidés ne devaient pas être mis en œuvre tant que les négociations avec le repreneur étaient en cours 

alors que la décision de justice en délibéré devait être rendue le 23 juin ...,

alors que l'intersyndicale a déposé sur le bureau de Mme la Préfète 6000 signatures de la pétition Pour le Maintien de l'emploi à M-real et pour le redémarrage de la pâte à papier,

alors que le collectif créé en 2009, se réunit de manière hebdomadaire pour soutenir les salariés d'M-real et faire émerger de nouvelles orientations sur un site industriel de cette qualité,

 

Alors, ALORS, ALORS, 

 

Les décideurs et le groupe finlandais a sorti une carte de plus pour démolir l'entreprise et a indiqué que les négociations avec un éventuel repreneur étaient terminées et que de toute façon, il ne s'était aucunement montré intéressé par le redémarrage de l'unité de pâte à papier ...

 

Les représentants des syndicats qui défendent l'intérêt des salariés et ont le souci de leur entreprise et au-delà du site industriel d'Alizay ont du rêver !!!

 

Quel gâchis et quelle mauvaise attitude d'un groupe au niveau international............

 

Réunis en Assemblée générale ce vendredi 4 juin 2010......chacun a pu avoir l'information et maintenant doit envisagé à titre individuel et collectif qu'elles doivent être les réponses des salariés de M-REAL car même si la question se résume à mettre en œuvre le Plan social de l'entreprise et de verser des indemnités à la centaine de personnes ciblées par le licenciement... la bagarre doit être rude pour obtenir les moyens d'une vie décente jusqu'à la retraite pour certains, d'une réorientation professionnelle pour d'autres et d'indemnités correctes le temps de retrouver un emploi pour les plus jeunes ...

 

La mobilisation si elle s'amplifie ne doit jamais oublier de répondre à 2 objectifs en parallèle :

 

- montrer la détermination des salariés à défendre leur usine, et la détermination à construire des projets viables économiquement pour l'avenir de l'emploi industriel sur le Site,

- négocier âprement les conditions financières de licenciement plus correctes des personnes pour les protéger aussi durablement que possible malgré la perte de leurs emplois.

 

Des idées fusent et vont s'organiser si possible toujours dans un cadre légal même si la colère gronde et monte crescendo............Ce n'est pas à nous en tant que membre du collectif d'en faire état...Les salariés de M-Real décideront en Assemblée générale....et nous continuerons à les soutenir autant que faire ce peut.

 

L'intersyndicale retrouve l'ensemble du personnel mobilisé dès lundi matin 7 juin 2010 à 10h.

 

Notre rôle est de vous tenir informés et de transmettre aussi des demandes aux élus départementaux et régionaux ainsi qu'à notre Député de sorte que la situation de M-REAL atteigne les ministres de l'Industrie, de l'agriculture qui de part son "implication" départementale devait intervenir ??? 

 

A suivre donc... les salariés de M-Real savent que nous sommes attentifs à leur situation et sachez que c'est important pour eux."

 

 

L'actualité du combat des salariés de M Real : http://www.developper-m-real-a-412.fr/

 

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 12:09

 

Le choix est entre nos mains.

Parce que nous aimons une commune à taille humaine, nous avons choisi de vivre à Pont de l’Arche.

La proximité des grands axes, les services importants, le patrimoine, la rivière et la forêt sont autant d’éléments qui nous font aimer notre commune.

Mais Pont de l’Arche, c’est aussi un centre ville attractif, c’est une offre commerciale de proximité, c’est de la qualité et c’est du service comme aiment à le rappeler souvent nos élus. Notre centre ville c’est aussi son marché chaque dimanche, dont le succès ne se dément pas, notamment quand arrivent les beaux jours.

 

Oui le choix est entre nos mains de favoriser le commerce de proximité. Il est de notre ressort de préférer l’achat de notre baguette au boulanger plutôt qu’en grande surface, il est de notre volonté d’acheter nos légumes chez le primeur plutôt que dans les grands étalages des supermarchés, à y comparer les prix ne sont souvent pas plus excessifs.

 

La crise a évidemment ses effets sur les consommateurs qui regardent à deux fois sur leur achat et les premiers à en pâtir sont souvent nos commerçants, ceux la même qui font le cœur de notre ville.

Le contournement de Pont de l’Arche mis en service en début d’bannée n’arrange certainement pas la situation. Certains clients préférant les grands axes, évitent notre centre-ville et alors nos commerces.

 

La municipalité a installé dernièrement une signalétique pour rappeler cette offre commerciale et va poursuivre ses efforts pour une meilleure communication à destination des commerçants Archépontains.

Les élus travaillent par ailleurs avec l’association Art et Com pour les aider dans le montage de projet dans le cadre des compétences de la CASE et la commission Animation et Vie Locale proposent de nombreuses initiatives avec cette volonté de créer des événements en centre ville notamment.

Le travail devra se poursuivre sur la reprise des fonds de commerces vacants, la municipalité a d’ailleurs institué pour cela une taxation des fonds vacants depuis plus de 5 ans.

Les commerçants de leur coté devront poursuivre leur travail déjà important, en permettant toujours à leur client de trouver à Pont de l’Arche ce qu’ils ne trouveront pas ailleurs : Qualité, Proximité et Services.

 

BANDEROLE-VILLE-DE-PONT-DE-LARCHE.jpg

Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 15:54

A côté des permanences du maire le mardi de 17h à 19h… à côté des réunions de quartier autour de projets d’envergure (comme par exemple les récents travaux de la rue Charles-Cacheleux)… à côté des réunions publiques à l’Espace des Archépontains (comme la réunion sur le PADD, le Scot)… il existe depuis 2009 les visites de quartier.

 

Visites de quartiersCes visites sont l’application directe du programme de Questions d’avenir qui rappelle la nécessité « d’associer les habitants, les associations et les commerçants à la vie de la cité ». C’est ce qu’on appelle la proximité.

Ainsi ces visites ont pour objectif d’aller à la rencontre de tous les habitants et de voir – sur place – quels problèmes ils rencontrent quotidiennement…

Depuis 2009, plusieurs quartiers ont déjà reçu la visite des élus comme, par exemple, le Clos de la Borde, la rue Morel-Billet, la Pommeraie… En ce début d’année, c’était au tour de l’orée du bois.

Ces réunions sont très efficaces pour mesurer les petits travaux à entreprendre pour améliorer le quotidien des habitants.

Les élus, accompagnés de Christophe Hardy, Directeur général des services, et de Pascal Bria, Directeur des services techniques, sont accueillis par les habitants avertis quelques temps plus tôt grâce à une lettre d’information du passage de « la mairie ». Plusieurs habitants attendent, derrière le rideau, avant de venir à la rencontre des élus pour leur démontrer par A + B le bienfondé de leur demande : un panneau qui manque ? un trottoir devenu dangereux ? Un arrêt de bus inaccessible pour les Personnes à mobilité réduite (PMR) ? La circulation qui reste dangereuse ? La propreté des rues mal assurée ?

Ces visites sont bien plus efficaces que des réunions autour d’une table pour mesurer ce qui ne va pas et ce qui peut être entrepris.  

 

La liste des choses à améliorer est longue… la municipalité ne manque pas de travail ! C’est pourquoi, pour éviter de faire des visites qui ne sont pas suivies de réalisations, il est impossible de visiter tous les quartiers dans le même temps. Les visites continueront donc à s’étaler dans le temps mais les habitants le savent bien : la mairie est ouverte toute l’année à leurs requêtes.  

 

 

A ne pas louper ! Les prochaines visites…

-          le samedi 29 mai de 10h à 12h, rendez-vous dans la rue des Pervenches, l’impasse des Chanterelles, la rue des Sapins, l’impasse des Grives, l’impasse des Avettes et la rue Anthime Ferrandier ;

-          samedi 5 juin de 10h à 12h, rendez-vous dans la rue Charles-Michels, la rue Olivier-des-Bordeaux, la rue des Griottes, l’impasse du Soleil-rouge, la rue Abbé-de-Lanterie, l’anneau des Rosiers et la rue du Bon-air.  

 

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 23:54

Une journée mémorable ….faite d’aventures, d’imprévus, dans une ambiance chaleureuse et détendue, des bavardages , des chansons……Ca fait toujours chaud au cœur !

 

Inutile de dire que nombreux les invités c'est-à-dire les aînés de la commune étaient au rendez-vous ce samedi  15 mai. Deux cents dix personnes avec les élus qui ont pu et ont réussi à se libérer aussi pour cette traditionnelle échappée.

 

Malgré des imprévus cherchant à troubler le groupe, le programme fut apprécié. En effet, ils étaient nombreux à ne pas connaître le jardin du Luxembourg et la halte même courte permit de respirer et d’admirer ce grand espace de détente, de loisirs et de flânerie.

 

Difficile au vu de la taille du groupe, de l’autonomie des aînés et des aléas de la route d’être à l’heure ….et pourtant les organisateurs, les élus dont le maire, et les participants étaient réjouis d’être ensemble, de partager un délicieux repas accompagné par un orchestre sympa dans une ginguette au bord de l’eau à Champigny sur Marne….

 

Tout peut se critiquer à condition de vivre l’évènement, de connaître la réalité, de participer et d’échanger. Certains déplacements font dire à nos aînés : heureusement que l’on ne vit pas à Paris, heureusement que l’on ne doit pas se déplacer tous les jours, heureusement qu’aujourd’hui vous nous offrez une superbe balade accompagnée…. Et profitons de notre jolie ville de Pont de l’Arche vraiment superbe pour sa qualité de vie. « Ca fait du bien d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe, mais c’est bien aussi de rentrer chez soi … avec des images, des histoires, des danses et de la musique plein la tête !!! » « Si nous sommes encore suffisamment vaillants, nous vous disons à l’année prochaine ?!, j’espère » « Merci à tous ! Merci M’sieur le Maire…au revoir et à très vite ».

 

« Y’a eu un peu de difficultés sur la route, mais vous n’y êtes pour rien … déjà que la journée doit vous compter « bonbon »  et qu’par les temps qui courent, je sais que vous choisissez de quand même nous gâter, vous ne pouvez pas avoir la police montée devant les bus ! Na ! ALORS à l’année prochaine, même si on va moins loin ?! »

 

Il nous faudra à chaque fois nous poser cette question ; il n’empêche que le plaisir collectif que nous avons à nous retrouver doit être toujours aussi intact ; alors même si par nécessité nous allions moins loin, même s’il faudra compenser la perte d’autonomie physique de quelques uns en ayant davantage d’accompagnateurs,  rien ne gâchera la fête et la rituelle balade avec les aînés de Pont de l’Arche au mois de Mai.

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 16:08

MarcoL'entreprise Marco sort de la tourmente et de l’incertitude et présente d'ores et déjà sa collection printemps/été 2011 !

 

Oui, la reprise de l'entreprise est décidée. Depuis quelques jours, les salariés de chez Marco continuent leur activité. Ce sont 50 salariés qui étaient suspendus à la décision judiciaire. L'ex-épouse de M. Tassel avait fait des propositions lesquelles ont été acceptées et c'est avec énergie et détermination qu'elle prend les rennes de l'entreprise. Les collections automne-hiver 2010 ont été présentées... La collection 2011 est déjà sur les rails. Tout ceci permet d'espérer que la dernière entreprise de chaussures de la ville renaisse en dépassant la crise qu'elle vient de traverser.

 

La municipalité est attentive et se réjouit de cette nouvelle situation. Elle saura également prendre contact avec la responsable du site pour engager un dialogue constructif voire de nouveaux projets.

 

Aujourd'hui, réjouissons-nous de la sauvegarde des emplois et souhaitons une renaissance à l'entreprise.

Repost 0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 15:31

Une fois de plus Dominique Jachimiak montre à quel point il est déconnecté de la réalité et de l’action municipale. Il en a fait la démonstration à l’occasion d’un article récent sur le blog de l’association qu’il dirige à propos de l’échangeur de Criquebeuf-sur-Seine et de la Tribune du Maire à ce sujet.

 

Dominique Jachimiak reproche au Maire de Pont-de-L’arche, Richard Jacquet de ne pas agir pour plus de sécurité à la sortie 20 de l’autoroute A13 et de ne pas réclamer les aménagements nécessaires.

 

Rétablissons donc quelques vérités.

A l’époque où il n’était pas élu, Richard Jacquet s’est battu avec Questions d’avenir, dans le cadre d’un collectif d’association pour la suppression ou l’aménagement tarifaire du péage d’Incarville. De nombreux élus ont alors signés l’appel du collectif … sauf les élus de Pont de l’Arche, leur Maire de l’époque en tête.

 

Dès son élection (fin mai 2008), le Maire de Pont de l’Arche a interpellé les responsables du Département de l’Eure et de la SAPN pour réclamer des travaux d’aménagement de l’échangeur. L’idée était d’anticiper la mise en service du contournement, pour laquelle le Département estimait déjà à 11,3% de véhicules supplémentaires à la sortie de Criquebeuf, une fois la rocade ouverte.

 

Les représentants de la ville de Pont de l’Arche ont alors participé à plusieurs réunions avec notamment les élus de Criquebeuf sur ce sujet. Une étude a été réalisée et différents scénarios ont été envisagés. Le scénario retenu doit donner lieu à un projet définitif qui devrait être réalisé sous 18 mois, à compter de la date de l’inauguration du contournement de Pont de l’Arche (janvier 2010).

 

De quoi parlons-nous alors ?

Le Maire de Pont de l’Arche a souhaité alerter de nouveau, il y a quelques jours, les pouvoirs publics et la SAPN sur la dangerosité de la sortie (dans le sens Rouen – Paris), depuis l’ouverture du contournement.

Les prévisions du Département étaient justes et le contournement de Pont-de-L’arche a créé un véritable appel d’air. Chaque matin et chaque soir, il n’est pas rare de voir des véhicules attendre déjà à hauteur du karting de Sotteville sous le Val. C’est sans compter les ralentissements sur la route d’Elbeuf et la situation dangereuse que vivent les habitants de Criquebeuf-sur-Seine.

 

Aussi, Richard Jacquet a réclamé des mesures d’urgence, en attendant les travaux définitifs, acquis.

Parmi ces mesures, un aménagement provisoire de la chaussée sur D321, une limitation de vitesse à 110 km/heure, voire à 90km/heure sur l’autoroute permettraient plus de sécurité pour les nombreux automobilistes bloqués sur la bande d’arrêt d’urgence pendant de longues, très longues minutes.

 

Sur certains sujets, et notamment ceux liés à la sécurité des biens et des personnes, il serait bon, parfois, que Pont-de-l’Arche ne parle que d’une seule voix.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 11:35

PiscineLa presse locale fait écho des derniers débats de la Communauté d’Agglomération Seine Eure sur le sujet des piscines.

Depuis le milieu des années 90, notre commune n’est plus dotée de cet équipement pour raison de sécurité, la piscine des bords de l’Eure était devenue dangereuse.

 

Questions d’avenir s’était engagé durant la campagne de 2008 à « porter à l’échelon de l’Agglomération Seine Eure l’inscription de la compétence sport permettant par exemple la création d’une piscine intercommunale ».

Il semble que cette réflexion aboutisse puisque les élus de la CASE ont adopté au dernier conseil communautaire une nouvelle compétence facultative portant sur la création et la gestion des centres aquatiques à compter du 29 avril 2010.

 

Et alors …

Les débats ont semblent-ils conduits (non sans mal selon nos informations) à la conclusion que trois équipements étaient nécessaires sur le territoire, autour de Louviers, autour de Val de Reuil et autour de Pont de l’Arche. L’étude menant à ces conclusions a par ailleurs été mené avec la communauté de communes Seine Bord.

Les élus ont arrêté un phasage des opérations en traitant prioritairement la ville centre, Louviers, puis Pont de l’Arche, puis la rénovation du centre de Val de Reuil.

On parle d’une ouverture en 2013 pour Louviers, notre commune venant ensuite.

 

Il nous faudra encore un peu de patience pour les premières brasses mais le dossier le projet semble désormais acté.

 

A suivre …

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Education & culture
commenter cet article