Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 08:35

Qu'il est doux de réfléchir, de dialoguer, de proposer, de rêver, quand tout s'agite autour de vous !

Les femmes et les hommes qui depuis sept ans travaillent ensemble pour élaborer un projet construit, proposer un avenir meilleur à la fois pour chacun des habitants mais aussi à la ville de Pont de l'Arche, sont de plus en plus nombreux. La motivation et la sérénité sont sûrement contagieuses lorsqu'il s'agit de mener à bien un programme d'actions d'intérêt général !

Et pourtant, seul, Dominique Jachimiak met en scène une « bagarre terrible » pour tenter d’attirer la lumière sur lui.

Seul, le maire sortant réclame à chaque instant une campagne propre et d’un bon niveau intellectuel. Il voit seul, magouilles, tripatouillages et querelles de personnes.

Seul à les vivre dans son bocal (les magouilles), il se déchire avec certains de ses adjoints et de ses conseillers. Certains le quittent pour enfin voir exister un projet pour la ville et ses habitants et non pas pour prendre des places rémunératrices…

Seul, il continue de recruter pour essayer de constituer une nouvelle liste de 27 hommes et femmes, tout en disant que sa liste est prête.

Seul encore à penser que les habitants de Pont de l’Arche voudraient être ses amis.

Seul à connaître l’instabilité, à avoir découvert une nouvelle aventure en 2001 : celle d’être élu sur une énorme promesse non tenue, sortir Pont de l’Arche de la Communauté d’Agglomération Seine Eure – la CASE, on connaît la suite…

Seul, au pouvoir, il préfère accepter d’être Vice-président de la Communauté d’agglomération pour ne surtout pas en sortir, la place est trop bonne et du coup, on se sent moins seul !

Et aujourd’hui, il peut aujourd’hui commencer seul et très tôt sa campagne municipale avec les moyens que nous lui offrons actuellement en tant que maire.

Mais rendons à César ce qui appartient à César car seul, il peut nous offrir une moitié de champignon pour accompagner la dinde de Noël et nous souhaiter de bonnes fêtes !

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Citoyenneté
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 13:06

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

En juillet dernier, je vous faisais parvenir un courrier dans lequel que je vous informais des démarches de l’association « Questions d’avenir » concernant la résidence Pierre Mendès France et l’impact des travaux de la nouvelle résidence Roger Leroux sur votre quotidien.

 

Dans le même temps, j’avais contacté Monsieur le Maire de Pont de l’Arche et Monsieur le Président de Eure Habitat mais, ni l’un, ni l’autre, n'ont apporté de réponses concrètes aux interrogations que nous avions soulevées.

Aujourd’hui, les travaux avancent et chacun est en mesure d’imaginer que la vie du quartier va profondément être modifiée dans les prochains mois. Il est désormais l’heure d’imaginer l’avenir, de donner un nouveau souffle à un quartier qui n’a pas connu de réhabilitation importante depuis des années.

Les élections municipales se profilent et vous savez certainement que je conduirais la liste de Questions d’avenir. J’avais pris des engagements il y a quelque mois concernant la rénovation de certains quartiers de la commune, je vous les confirme aujourd’hui.

Les aménagements de sécurité dans tout le quartier, le stationnement, les espaces collectifs et le devenir du Mille Club, les jeux pour enfants devront faire l’objet d’une concertation avec vous tous pour que les futurs aménagements du quartier correspondent au mieux à vos attentes.

Je suis, avec les membres de Questions d’avenir, d’ores et déjà à votre disposition, pour toute rencontre sur ce sujet et tout autre qui vous paraîtrait nécessaire.

Je me permets de vous souhaiter à tous et à toutes d’excellentes fêtes auprès de celles et ceux que vous aimez.

Dans l’attente de vous rencontrer, je vous prie de croire, Madame, Mademoiselle, Monsieur, en mes sentiments les meilleurs

Richard JACQUET

 

 

 

 

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Logement
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 14:59

Richard Jacquet a 33 ans, marié, un enfant, il est coordinateur de programme jeunesse. Président de « Questions d’avenir » depuis 7 ans, il est surtout militant associatif depuis presque toujours pour sa commune ou au coeur des mouvements d’éducation populaire.

Richard Jacquet vit à Pont de l’Arche depuis son enfance et c’est effectivement le milieu associatif qui a dû lui donner  le goût de l’action publique.

Au sein du comité des fêtes de la commune d’abord, il a été à l’origine ensuite, avec les « ados de l’époque », de la création du secteur jeunes au centre d’animation Enfance Jeunesse, devenu centre de loisirs municipal.

Il a longtemps travaillé avec les enfants et les jeunes Archépontains avant de rejoindre la direction de la jeunesse de la deuxième commune de l’agglomération Rouennaise.

Son investissement l’a parallèlement conduit à rejoindre les mouvements d’éducation populaire où il est devenu formateur.

Richard Jacquet a donné un sens à son engagement très tôt puisqu'il a été élu à l'âge de 20 ans. Une expérience d’un mandat municipal de 1995 à 2001 avec Paulette Lecureux où il a été un conseiller municipal très actif avant de devenir Adjoint délégué à la communication.

Si Richard Jacquet est passionné par l'action publique en général, il a une forte motivation à travailler pour le développement de Pont de l'Arche, tâche à laquelle il entend bien consacrer une grande partie de son temps en cas de succès, par un aménagement de sa vie professionnelle.

Richard Jacquet est socialiste depuis de nombreuses années et secrétaire de la section du canton de Pont de l’Arche depuis 2001. Il a également siégé dans les instances départementales du parti, responsable des volets jeunesse et animation. Candidat aux dernières élections cantonales, il a obtenu 25% des suffrages.

Pas question pour lui de cacher ses appartenances. La liste qu’il compte présenter aux électeurs n’aura pas d’étiquette mais sera,  il le souhaite, « représentative de l’union de la gauche, dans ses composantes et dans ses valeurs ».

Richard Jacquet estime que deux conditions sine qua non doivent être réunies pour être candidat

Une obligation réglementaire : 27 personnes avec une obligation de parité

Une obligation morale : Tout candidat doit être motivé par l’avenir de sa commune et non pas par son avenir personnel.

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Citoyenneté
commenter cet article
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 20:01

Le temps exécrable du week-end n'a pas découragé un groupe d'Archépontaines et d’Archépontains ce dimanche 9 décembre.

Questions d’avenir proposait de partir découvrir ou redécouvrir notre belle cité. L'église Notre Dame des Arts, les fortifications, le bailliage, la maison du gouverneur, les maisons à pan de bois étaient au programme de cet après-midi.

Mieux connaître l’histoire de la commune permet de mieux imaginer son avenir.

 

Deux autres visites guidées sont programmées le dimanche 23 et le vendredi 28 décembre (14h – Parvis de l’église).

 

Visites gratuites et ouvertes à tous.

 

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Education & culture
commenter cet article
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 20:02

Voilà sept ans maintenant que les membres de « Questions d’avenir » font vivre le débat démocratique dans notre commune.

Sept années de présence partout où nous pouvions l’être, sept années de rencontre avec les habitants de tous les quartiers de la commune, sept années de recherche pour présenter des dossiers complets, sept années de réflexion et de débat pour adapter un projet à notre commune.

Vos interpellations, vos questions, vos réactions qu’elles aillent dans notre sens ou non ont toutes participé à enrichir le débat que nous appelions de nos vœux.

Le Maire avait annoncé vouloir travailler avec toutes les bonnes volontés lors de son élection. Malgré nos mains tendues, notre proposition de débattre, cette proposition est toujours restée sans réponse.

Et pourtant, L’association « Questions d’avenir » que j’ai eu l’honneur de présider depuis sept ans avait une vraie légitimité. Issue des élections municipales de 2001,  elle a permis de pallier l’absence de représentation de l’opposition au conseil municipal, malgré un score de près de 48%.

Il ne suffit pas de se proclamer démocrate pour l’être et c’est en partie la raison pour laquelle les membres de l’association ont décidé de proposer un autre projet et une autre équipe pour les six années à venir.

C’est un grand honneur pour moi aujourd’hui de conduire la liste de « Questions d’avenir » et je mesure la responsabilité que je porte et l’ampleur du travail qui m’attend avec mon équipe si vous voulez bien nous faire confiance dans quelques mois.

On pourra peut-être nous faire certains reproches mais jamais celui d’un investissement total durant les sept années qui viennent de s’écouler, jamais celui de vouloir provoquer le débat, jamais celui de la passion profonde qui nous lie à notre commune, à sa vie et à ses habitants.

 Les semaines qui viennent seront déterminantes pour notre avenir commun ; je ne peux que vous encourager à prendre part au débat. Parce que nous avons une ambition pour Pont de l’Arche, construisons, ensemble, une ville à vivre.

Richard Jacquet

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Municipales 2008
commenter cet article
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 21:04

En mars prochain se dérouleront les élections municipales. Si vous n’êtes pas inscrits sur les listes électorales et que vous souhaitez participer à ces scrutins, vous devez vous faire connaître auprès des services de la mairie avant le 31 décembre 2007.

 

Quels justificatifs faut-il apporter pour s’inscrire sur les listes électorales ?

Vous devez vous présenter à la mairie aux horaires d’ouvertures, muni de votre carte nationale d’identité ou de votre passeport ou de votre livret de famille ainsi que d’un justificatif de domicile récent.

Je vais avoir 18 ans entre le 1er janvier 2008 et le premier tour des élections municipales, est ce que je vais pouvoir voter ?

Oui, à condition de vous présenter au plus tard deux semaines avant le premier tour de scrutin à la mairie.

Là aussi vous devrez présenter votre carte nationale d’identité ou votre passeport ou votre livret de famille ainsi qu’un justificatif de domicile récent et votre attestation d’inscription sur les listes de recensement militaire.

J’ai fêté mes 18 ans cette année, suis-je automatiquement inscrit sur les listes électorales ?

Effectivement, tous les jeunes Archépontains qui auront 18 ans avant le 31 décembre 2007 seront normalement inscrits d’office.

Cependant, il est préférable de le vérifier auprès du service État civil de la mairie.

Je déménage, comment dois-je procéder ?

Si vous déménagez avant le 31 décembre 2007 dans une autre commune, vous devez vous inscrire dans celle-ci et vous serez automatiquement radié des listes électorales de la commune que vous quittez.

 Inscriptions sur les listes électorales :

Contactez la mairie au 02 32 98 90 70

 Horaires d’ouverture : lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h, le mardi de 8h30 à 12h et de 14h à 19h.

La mairie est ouverte le premier samedi de chaque mois de 10h à 12h

Tout ce qu'il faut savoir:

http://www.pontdelarche.fr/Main.aspx?numStructure=38765&numRubrique=18331

 

 

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Citoyenneté
commenter cet article
21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 16:37

La municipalité de Pont-de-l’Arche organisait une réunion d’accueil des nouveaux habitants de la ville.  

A grand renfort de photographies tout le monde s’est rendu compte que le Paradis ne figurait pas dans les cieux de la Bible mais bel à bien à Pont-de-l’Arche, dans l’Eure.  

En exclusivité pour tous les Archépontains qui n’étaient pas présents (tous sauf une trentaine), voici le best of de l’intervention de monsieur le maire :  

 « Notre site internet est très régulièrement mis à jour »… c’est ce que prouve l’icône « vacances tranquilles » sur le site Internet de la ville. Ce site est tellement remis à jour qu’il est déjà valable pour les prochaines vacances d’été !

 

« Le contexte est difficile pour le petit commerce à cause des grandes surfaces de la région ». Et monsieur le maire parle en connaissance de cause car, pour mieux lutter contre les grandes surfaces de la région, il a fait venir le supermarché Le Mutant à Pont-de-l’Arche… 

 

« … l’abbaye de Bonport appartient à des personnes privées », oui, oui, ce sont bien des particuliers qui possèdent l’ancienne abbaye à moins qu’on les nationalise corps et biens…  

 

« Notre-Dame-des-arts est aussi appelée Saint-Vigor… » Conjugaison, élève Jachimiak, conjugaison : l’église était appelée Saint-Vigor avant 1893 et les actions du curé Octave Philippe 

 

« … la salle d’Armes a été un couvent puis un hôpital… » Non, non, elle a toujours servi de cave, d’abord pour l’Hôtel-Dieu des frères Pénitents puis, notamment, pour l’école publique au XIXe siècle…  

« … la salle d’Armes est le plus ancien bâtiment de la commune et il date du XIIIe siècle si mes souvenirs sont bons… » dit monsieur le maire après avoir daté la construction de l’abbaye de Bonport de la fin du XIIe siècle…  

« Nous avons raté la deuxième fleur du concours des villes fleuries cette année mais on va se battre pour l’avoir l’an prochain », oui monsieur le maire mais entre janvier et mars car après ce sont les électeurs qui en décideront… et il n’est pas certain qu’ils vous fassent une deuxième fleur !... comme en 2001…

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Municipales 2008
commenter cet article
20 novembre 2007 2 20 /11 /novembre /2007 09:24

Calendrier des visites guidées :

à la découverte du patrimoine de Pont de l‘Arche

Archives départementales de l'Eure (1 Fi 843).

L’association « Questions d’avenir » propose des visites guidées gratuites et ouvertes à tous durant le mois de décembre.

En vue des élections municipales nous peaufinons le programme qui sera proposé aux électeurs de Pont-de-l’Arche. C’est pourquoi nous arpentons plus encore les ruelles de la ville et partageons nos connaissances du patrimoine.

De la même manière qu’il faut connaître les fondations pour bâtir un bel édifice ; il faut connaître le passé pour échafauder de bons projets d’avenir… et éviter de bâtir des monstruosités dans le paysage !

Vous êtes donc les bienvenu(e)s !

La visite comprendra : les remparts de Phil ippe Auguste et l’ancien château de Limaie, l’église Notre Dame des arts et le gothique flamboyant, le vitrail du halage, les maisons à pans de bois du Moyen Âge et de la Renaissance, l’intérêt militaire de la ville depuis 862 à la Révolution, la place du bailliage et de la maison du Gouverneur dans l’administration locale, l’historique des 14 ponts qui ont contribué au renom de la ville, l’industrie du chausson et de la chaussure. Et bien d’autres sujets selon vos questions. Prévoyez 1h30 de visite.

Rendez-vous sur le parvis de l’église à 14 heures :

Dimanche 9 décembre

Dimanche 23 décembre

Vendredi 28 décembre

 

 

 

 

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Education & culture
commenter cet article
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 14:30

A la lumière du constat établi, certaines priorités se dégagent tant dans le domaine de la sécurité routière, préoccupation principale des habitants de la commune, que dans celui de l’organisation de notre police municipale.

Si le contournement n’apportera pas toutes les solutions, il va profondément changer notre rapport à la ville.

L ’objectif d ’amélioration de la sécurité routière dans la commune est primordiale.

Si l’urgence sera de travailler sur les points noirs de la commune en matière de circulation, de vitesse, d’éclairage public, un deuxième temps devra nous permettre d’observer les évolutions récentes et à venir de la commune, les habitudes de déplacements, afin d’anticiper les difficultés.

On a trop tendance à dire qu’il faut un accident, si possible grave, avant que des mesures soient prises sur un secteur dangereux. Selon nous, c’est tout l’inverse et c’est cette politique que nous nous proposons de mettre en place.

Pour mieux vivre ensemble, il nous faut aussi prendre en compte tous les modes de déplacement. A pied, à vélo, en roller, avec une poussette ou un fauteuil roulant, la ville doit être accessible mais aussi est surtout sécurisante.

La loi impose une mise aux normes de tous les équipements publics pour les handicapés mais au-delà, nous nous proposons de réaliser du Nord au Sud et d’Est en Ouest de la commune des itinéraires sécurisés qui pourraient se dénommer « le chemin des écoliers » .  Un certain nombre de cheminements existe aujourd’hui. Non reliés entre eux, peu mis en valeur, peu ou pas éclairés, ces axes ne sont aujourd’hui pas utilisés.

La sécurité des biens et des personnes nécessite également des réponses fermes pour lutter contre les incivilités et la petite délinquance. Si des actions de prévention doivent parallèlement être mises en place, il nous faudra répondre rapidement et de manière adaptée.

Nous serons évidemment vigilants sur la situation de la brigade de Gendarmerie de Pont de l’Arche pour lui assurer les moyens nécessaires à l’exercice de ses missions mais nous devrons également nous assurer d’une bonne communication entre les services de l’Etat et la police municipale. 

 

 

Le débat consiste-t-il vraiment à savoir le nombre d’agents qui doivent être dévolus à ce service ? 1, 2 ou 10, ce sont les finances de la ville qui le diront.

Ce qui compte, ce sont les missions qui vont incomber aux policiers municipaux. S’agit-il uniquement de missions autour de la régulation de la circulation, de la distribution de plis ou peut-on imaginer des missions de surveillance, de médiation, de prévention ? C’est vers cette définition du rôle de la police municipale que nous souhaitons diriger notre commune.

Ces propositions seront bien sûr complétées lors de la prochaine campagne électorale, certainement enrichies après le débat que nous vous proposons d’avoir dès aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 14:23

La sécurité est souvent un enjeu et notamment en période électorale. Certains peuvent être tenté de jouer avec les peurs pour «  ramasser des voix ».

L’occasion pour Questions d’Avenir d’affirmer la nécessité d’un débat honnête et sincère en terme de sécurité des biens et des personnes.

Alors quel bilan pour notre commune depuis 6 ans ?

Quelques uns ont voulu faire croire que notre commune connaissait une explosion de sa délinquance dans les années 2000.

 

 

Si Pont de l’Arche n’a pas et n’est toujours pas épargné par les délits ou les incivilités, notre commune n’est pas pour autant un haut lieu de la « criminalité normande ».

La brigade de gendarmerie agit et les derniers chiffres présentés ont montré une nette diminution  des affaires dans la commune et un taux d’élucidation en hausse.

Notre association a été particulièrement  soucieuse des conditions de réorganisation des forces de police et de gendarmerie. L’augmentation du périmètre d’intervention de la brigade de Pont de l’Arche devait  être accompagnée d’une augmentation des effectifs.

C’est notamment ce à quoi s’est attaché le Député François Loncle qui a été particulièrement actif auprès de Nico las Sarkozy, à l’époque Ministre de l’intérieur, pour que les gendarmes  ou gendarmes adjoints, soient affectés en nombre suffisant.

Il est nécessaire de rester vigilant sur ce point et s’assurer que les forces de l’ordre aient les moyens adéquats pour atteindre les résultats que nous sommes en droit d’attendre.

La brigade de Pont de l’Arche changera de locaux dans le courant 2008, ce qui devrait encore contribuer à une amélioration du service rendu.

La police municipale doit avoir un rôle complémentaire à la gendarmerie. Auparavant dotée d’un seul agent, les élus, lors de la campagne de 2001, ont souhaité renforcer l’effectif. Les mouvements de personnels ont été nombreux en 6 ans et demie jusqu’au départ du dernier policier municipal. L’équipe est aujourd’hui composée de deux agents de sécurité de la voie publique ( A.S.V.P).

Sans remettre en cause le travail assuré par ces deux agents, on peut aisément mesurer l’écart entre les promesses des candidats et les pratiques, une fois élus. Les A.S.V.P assurent aujourd’hui différentes missions liées en grande partie à des activités de régulation de la circulation et de sécurité routière.

La sécurité dans la commune, c’est aussi les aménagements qui y sont dévolues. Nous l’avons évoqué en réaffirmant que le contournement ne peut pas être l’unique réponse aux maux de notre commune. Le sentiment d’insécurité est parfois plus dévastateur que les problèmes de sécurité eux-mêmes. Il est donc tout autant à prendre en considération.

 

 

Plus nos élus en auront conscience, plus ils agiront contre et plus notre commune sera agréable à vivre.

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article