Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 09:00

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Les élus de la majorité ont déjà eu l’occasion en Conseil municipal d’expliquer à l’opposition que les dépenses de communication de la Ville n’ont pas augmenté, même à moins d’un an des élections municipales. Et pourtant…

 

PDA magSur son blog, Dominique Jachimiak reproche de nouveau l’augmentation de la ligne budgétaire « Catalogues et imprimés », passée de 19 590 € en 2011 à 25 479 € en 2012. Cette hausse correspond à l’impression de documents distribués aux 300 enfants qui ont participé à la première édition des Olympiades 276, en juillet 2012. Aucun électeur concerné, donc, et aucun propos politique ! Qui plus est, cette animation a largement été subventionnée par les partenaires de la Ville.

 

En dehors de cet évènement, le budget communication participe chaque année aux efforts de réduction des dépenses de la collectivité. Le budget communication a été présenté aux élus de la commission communication, où les élus de l’opposition ne viennent plus mais reçoivent les documents : le budget de 2013 s’élève à 32 685 € contre 36 316 € en 2012, 29 011 € en 2011, 48 070 € en 2010, 44 273 € en 2009... Un budget plutôt en baisse au fil des réalisations.

En quoi consiste ce budget 2013 qui représente 2,2 % des charges à caractère général (1 433 000 €) ? Tout simplement à accompagner les services de la Ville dans leurs missions normales : 4 magazines, approvisionnement du copieur, entretien des panneaux lumineux, vœux du maire, plaquette d’été du Centre de loisirs, banderoles, signalétique pour la police municipale, abonnement du site Internet, guide de l’OMS, plaquette du Tremplin...

 

Serait-ce donc cela l’ « artillerie lourde » reprochée à la Ville ?

Le magazine parait tous les trois mois depuis fin 2008 sans modification. Un quatre pages sur le commerce local serait « particulièrement luxueux » : il a été imprimé sur le copieur couleur de la mairie pour donner suite aux rencontres entre élus et commerçants. Enfin, l’opposition vise le bulletin de Questions d’avenir, expression de l’association du même nom qui finance elle-même ce document depuis 2001. Rien à voir, donc, avec la gestion municipale.

 

La Ville serait « limite au regard de la loi sur la communication municipale ». Il doit s’agir en fait du Code électoral mais l’opposition, qui aime tant parler de « propagande », utilise un des plus gros fils de la propagande : le flou.

L’article L.52-1 du Code électoral pose le principe de l'interdiction durant les six mois précédant une élection de « toute campagne, toute promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité […] sur le territoire des collectivités intéressées par les scrutins ».

 

Jusqu’à plus ample informé, les élections devraient avoir lieu en mars 2014. C’est donc en septembre 2013 que le Code électoral amènera la communication municipale à ne présenter que les faits et non la logique de l’équipe élue. La population a le droit d’être informée de cette logique, qui explique les projets et réalisations et l’utilisation du denier public, c’est pourquoi la communication municipale accomplit sa mission de service public depuis 2008 et se conformera au Code électoral quand viendra le moment. Il devra en être de même pour les billets des groupes.

 

Quand on souhaite respecter les citoyens, on commence par être sincère : à Pont de l’Arche, la communication n’est pas différente depuis quelques semaines et elle ne coute pas plus cher. Seulement, il se trouve que l’opposition cherche du grain à moudre.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Communication
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:58

En matière de communication, l’ancien Maire est incapable de donner des chiffres aux internautes quant il attaque la municipalité. Manipulation ?  

Dans son article du 20 janvier, il parle de « dépenses de communication et de propagande somptueuses, qui [auraient] conduit à l’explosion des dépenses de fonctionnement [de la Ville de Pont-de-l’Arche]. »

 

Dominique Jachimiak doit reprocher à la communication sa qualité car, sur le plan quantitatif, elle ne représente que 1,1 % des dépenses de fonctionnement de la Ville en 2010 (48 070 € sur 4 336 000 €). Une « explosion » qui fait déjà moins peur…

 

Pour parler d’explosion des dépenses, il faut comparer leur évolution ce qui est impossible. En effet, ce n’est qu’en 2009,  par la volonté d’Angélique Chassy et Richard Jacquet, que la Ville s’est dotée d’une comptabilité analytique qui range les dépenses et recettes en fonction des services de la Ville. Cela parait logique mais l’ancien Maire ne l’a pas établi de 2001 à 2008.

Que compare-t-il alors pour parler d’explosion des dépenses de communication ?

Mystère. En fait, la Ville a des dépenses de communication depuis toujours mais, avant 2009, elles étaient disséminées… pour ne pas dire cachées ! En 2009, les dépenses de communication ont été rassemblées et sont devenues visibles.  

 

Ainsi, un budget communication est apparu, prouvant l’effort de transparence voulu par les élus :

2009 : 59 000 € prévus. 44 273 € dépensés pour, notamment, livre chaussure, plaquettes de services, salon de la céramique, plaques de bâtiments, panneaux lumineux…

2010 : 55 700 € prévus ; 48 070 € réalisés : guide touristique, signalétique du terrain de camping, annonces et insertions…

2011 : prévus 40 300 €. 29 011 € dépensés : livre 1911-2011, refonte du site Internet, guide OMS…

2012 (BP 36 450 €) : guide communal, signalétique, nouveaux visuels pour les panneaux d’entrée de ville…

 

En fouillant dans les dépenses de D. Jachimiak, on parvient à retrouver des choses surprenantes :

-          De 2001 à 2008, il a fait payer par la Ville 19,6 % de TVA sur l’impression du bulletin municipal au lieu des 5,5 % alors précisées par la loi. La Ville y a perdu 12 252 € !

-          En 2008, D. Jachimiak a fait rééditer une brochure d’histoire déjà publiée en 1996 par Paulette Lecureux. Il a fait payer par la Ville 22 000 € alors que la brochure n’a été augmentée que de 4 pages et quelques photos.

Pour moitié moins de dépenses, 3 livres et brochures historiques inédites ont été publiées par la nouvelle municipalité… Bravo le gestionnaire !

 

Conclusion : Dominique Jachimiak ne donne aucun élément de réflexion à ses lecteurs. Il prend les citoyens pour des gens incapables de réflexion. Bravo le démocrate !

 

Armand Launay

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Communication
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 09:33
Si l’on écoute Dominique Jachimiak, ancien maire, la nouvelle municipalité est un modèle de dictature ! Les élus d’opposition sont censurés et n’ont accès à aucun dossier… On ne parle pas encore de torture ou d’enfermement dans la cave de la mairie, ouf !

 

Pourtant, en quelques mois, de nouveaux outils de communication sont apparus à Pont-de-l’Arche :

 

Création d’une tribune d’expression des groupes dans « Pont-de-l’Arche magazine ». Les colonnes dédiées aux groupes sont de tailles égales quel que soit le nombre d’élus des groupes ce qui favorise largement l’expression de l’opposition ;

 

Insertion des interventions des élus de la majorité et de l’opposition dans les comptes rendus du Conseil municipal (accessible en ligne et à l’accueil de la mairie). Rappelons le sens des réunions du Conseil municipal : dialoguer entre élus de la majorité et de l’opposition… ;

 

Référencement du blog de l’opposition dans le site de la commune (premier site à le faire avant même la parution de la première lettre de « Pont de l’arche pour tous » ;

 

Mise à disposition de tous les élus de relevés de décision des Bureaux municipaux (et donc de la majorité) et des commissions (où siègent les élus d’opposition, bien évidemment) ;

 

Tenue de réunions publiques : 3 réunions se sont déjà déroulées depuis mars 2008 alors que la précédente municipalité n’en assurait qu’une par an… Ces réunions concernent des riverains, des quartiers précis, des projets et non organisées par bureaux de vote comme auparavant... (Abbaye-sans-toile le 9 octobre, résidence Aragon le 21 octobre, résidence Lartigue le 30 octobre) ;

 

Création annoncée d’une salle de travail pour les élus au 1er étage de la mairie avec dépôt des comptes rendus des commissions et bureaux municipaux…Cet aménagement sera réalisé d’ici quelques semaines … faute avouée, à demi pardonnée

 

Mise à disposition permanente d’une salle au groupe Pont de l’Arche pour tous à la maison des associations alors que la loi imposait 4 heures par semaine.

 

 

 

Comme quoi, quand on creuse un tout petit peu la question… on se rend compte que la situation n’est pas aussi caricaturale que ne le dit Dominique Jachimiak.

On se rend compte aussi, quand on s’ouvre au dialogue, que Pont-de-l’Arche vit paisiblement et que la milice de Richard Jacquet ne défile pas quatre par quatre, armée jusqu’aux dents, prête à bondir… sur l’opposition ;-)

 

 

 















 

L’opposition est censurée : « c’est vraiment trop injuste ! »

 

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Communication
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 15:36

Longtemps attendu, voici le nouveau bulletin de la commune !

Le nouveau service communication a pris le temps de définir une ligne graphique mais aussi une ligne éditoriale.

D'une expression claire, sans langage administratif, nous avons souhaité inclure les informations qui concernent toute la ville, en plus des informations municipales. C'est  pourquoi on peut parler de magazine et non de simple bulletin municipal.

N'hésitez donc pas à faire parvenir au service communication de la mairie les infos sur les associations, les initiatives privées... ce sera l'occasion pour les habitants de lire toute l'actualité de la commune dans "Pont-de-l'Arche magazine"...

Bonne lecture !


Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Communication
commenter cet article