Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 09:14

Le « grand âge » sera un sujet particulièrement important dans les prochaines décennies.

L’allongement de la durée de la vie et la génération Baby Boom progressivement en retraite doivent pousser tous les décideurs locaux et nationaux à prendre en compte dès aujourd’hui cette question.

 

Le sujet de la dépendance est déjà sur la table aujourd’hui mais il faut s’attendre à une démultiplication de la problématique dans les décennies à venir compte tenu du vieillissement de la population. Les élus de la ville ont compris cet enjeu et ont remis sur les rails un projet qui a trop longtemps souffert d’un manque de volonté.

L’hôpital local devenu EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), avec la disparition des lits de médecine intégrera donc des réponses aux problématiques que rencontrent déjà les personnels soignants.

 

L’établissement Archépontain améliorera l’accueil des résidents actuels avec le passage des chambres doubles en chambre simple pour 78 résidents, accueillera 6 lits d’hébergements temporaires supplémentaires, permettra la création pour les résidents d’un pole d’activité et de soins adaptés (PASA), et développera une unité sécurisée pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Ce projet va redessiner la rue du Général de Gaulle avec la création d’un nouveau bâtiment sur la rue, qui sera construit sur l’emplacement des bâtiments actuels en cours de démolition.

EPHAD images3

 

Il faudra toutefois aller plus loin pour répondre de façon efficace à cette question. Il s’agira de permettre le maintien à domicile et donc de créer les conditions d’un accompagnement de qualité, de développer l’aide aux aidants et peut être en développant un accueil de jour, de réfléchir aux modes d’habitat et créer des produits qui correspondront aux attentes des séniors. Enfin, il s’agit également de prendre en compte la vie sociale de personnes vieillissantes, parfois très isolées.

Sur tous ces aspects, Questions d’avenir fera des propositions dans les mois à venir, dans la continuité de l’action déjà engagée par la ville.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 10:01

Nous connaissons, partout en France et en Europe, une vague de froid et de neige.

Si la ville s’assure, par l’intermédiaire du CCAS, qu’aucune famille ne reste sans chauffage ou qu’aucune personne ne dorme dehors, il faut aussi traiter la neige qui vient bouleverser nos habitudes.

Nous avions connu ce phénomène en 2010, plus important en quantité de neige, mais moins important sur la durée. Depuis, la ville et la CASE ont mis en place un « plan hiver » qui permet des interventions plus rapides.

Car il n’est pas imaginable que les communes se dotent de chasse neige, investissements trop lourds pour des utilisations ponctuelles, même si depuis deux ans, l’hiver ne nous fait pas de cadeau. Par ailleurs l’achat de lame n’est possible que si engin est capable à la fois d’adapter la lame, mais surtout possède une propulsion suffisante pour pousser la neige.

 

Chasse-neigeAinsi la CASE a investi dans des lames et a conventionné avec les agriculteurs du territoire qui couvrent désormais nos 29 communes. Dimanche, nous avons observé l’efficacité du dispositif puisque dès 9h, les engins commençaient leurs tournées.

Pour la commune de Pont de l’Arche, ce dispositif a permis de dégager les grandes artères de la commune. Mais pour la deuxième année consécutive, la ville a, en supplément, fait intervenir (dès lundi matin) une entreprise spécialisée qui a permis le dégagement de nombreuses rues avec un objectif : ne pas faire plus de 100m avant de retrouver une route « noire », c'est-à-dire dégagée de la neige.

Le troisième niveau d’intervention, c’est l’action de précision menée par les services techniques de la ville qui sont mobilisés depuis dimanche matin 6h pour rendre accessible les écoles, les bâtiments publics, le centre-ville et dégager des itinéraires, notamment entre l’école et le centre de loisirs pour permettre le transport des enfants, compte tenu de l’interdiction des transports scolaires.

Enfin, il est nécessaire de rappeler la responsabilité de chacun, notamment pour le déneigement de son propre trottoir, cela permettant une meilleure circulation des piétons.

 

Depuis plusieurs jours, les températures restent négatives et ne permettent pas à la neige de fondre. Au contraire, les plaques de verglas peuvent se multiplier et les congères se formés, il convient donc de rester très vigilant dans ses déplacements, en voiture ou a pied.

 

Quelques conseils pratiques :

1) Délacez-vous que si cela est nécessaire, adaptez votre vitesse et anticipez les distances d’arrêts (pas de freinage brusque).

2) Déneigez votre trottoir

3) Préférez des vêtements chauds et des chaussures adaptés à la neige et au verglas.

4) Portez une attention particulière à votre voisinage et notamment aux personnes âgées, plus vulnérables. Passez un coup de téléphone, rendez une visite et si nécessaire, contactez les services de la ville.

5) Contactez des proches ou la commune si vous êtes dans l’incapacité de vous déplacer pour des médicaments, du pain …

6) Signalez toutes personnes qui dormiraient dehors pour permettre une intervention rapide

7) Surveillez vos appareils de chauffage et veillez à ne pas redémarrer une cheminée sans avoir fait les vérifications préalables. Ne pas laisser des bougies allumées en votre absence ou pendant votre sommeil

 

La solidarité, c’est au quotidien, soyons vigilants !

Mairie : 02 32 98 90 70 - Tremplin : 02 32 800 216

ou contactez un élu

 

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 11:03

EHPADLa majorité municipale évoquait dans le bilan à mi-parcours la restructuration prochaine de notre hôpital local. Le Maire est revenu sur ce sujet à l’occasion d’une délibération du conseil municipal. Il n’est pas inutile de faire taire les mauvaises langues…

 

L’hôpital comme nous l’appelons est redevenu aujourd’hui un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). De par la réforme hospitalière, notre établissement a perdu ses huit lits de médecine cette année.

Il convenait de réfléchir à un nouveau projet et c’est ce que s’est astreint à faire la direction de l’établissement, les médecins qui interviennent sur le site et les élus depuis plusieurs mois.

L’hôpital au fil des années a acquis plusieurs ensembles immobiliers afin de mener à bien un projet de restructuration sur une emprise foncière élargie (de la nouvelle agence du LCL à l’anicien magasin COOP sur la rue du général de Gaulle).

Mais il ne s’agit pas simplement de jouer au Monopoly et de « casser » comme l’aurait souhaité l’ancien Maire. Il s’agit de bâtir un projet solide et de s’assurer du soutien de celles et ceux qui donneront les agréments et donc les financements, en l’occurrence, l’ARS (Agence Régionale de Santé) et le Conseil Général de l’Eure.

 

Ce projet est aujourd’hui acquis et l’établissement Archépontain confirme sa spécialisation dans la dépendance et dans la prise en compte du grand âge.

 

Notre établissement développera dans les mois et les années à venir plusieurs projets :

-          Un meilleur accueil des résidents actuels avec le passage des chambres doubles en chambre simple pour 78 résidents

-          La création de 8 lits d’hébergements temporaires et de 6 supplémentaires quand la restructuration sera terminée. Ces 14 lits d’hébergements temporaires permettront d’accueillir des personnes âgées de 1 jour à 6 mois et permettront de faire « souffler » les aidants pour lesquels le quotidien est souvent très difficile à vivre.

-          La création pour les résidents d’un pole d’activité et de soins adaptés (PASA). Ce dispositif peut être associé à un hôpital de jour et permettra là aussi une meilleure prise en compte des pathologies.

-          La création, enfin, d’une unité sécurisée pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

 

Ce projet arrêté a permis de travailler sur un cahier des charges précis concernant la restructuration de l’EHPAD et l’architecte de l’opération sera choisi dans les prochaines semaines pour une réalisation vraisemblable en 2013 et 2014.

 

Il s’agit également d’arrêter un plan de financement pour une opération estimée à 8 millions d’euros. L’ARS avait déjà provisionné la somme de 500 000 euros sur le projet Archépontain. Le Maire a obtenu dernièrement sur les crédits 2011 de l’agence 1 million d’euro supplémentaire.

 

Pour un Maire incompétent et un dossier laissé à l’abandon, il faut dire que la réalité est vraiment tout autre. Sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres la ville avance.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 09:08

t-l-thon.jpgTous le week end, les bénévoles du Téléthon se mettent en 4.

N’hésitez pas à participer aux nombreuses manifestations et à manifester votre générosité

Programme complet sur http://www.pontdelarche.fr/Donnees/Structures/38765/Upload/308332.pdf

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 16:17

Avec un don de 500 €, la participation de la commune de Pont-de-l’Arche en faveur du haïtien se voulait symbolique. Comment pourrait-elle être autre chose que « symbolique » vu l’ampleur des dégâts ? Quoiqu’il en soit, la commune a appelé à la solidarité sur son site www.pontdelarche.fr et se devait de montrer l’exemple.


Ce don a été confié à la Fondation de France car celle-ci répartit ensuite les sommes données en fonction des besoins des organismes d’aide qui sont sur place. C’est une démarche judicieuse car ces organismes n’ont pas nécessairement les mêmes ressources et les plus grands d’entre eux risquent d’avoir trop de dons pour Haïti par rapport à leurs capacités d’action sur place.


La Fondation de France aura donc la possibilité d’affecter les dons ailleurs car, au-delà de la grande souffrance d’Haïti et de son aspect événementiel, n’oublions pas que la misère et la mort sont le lot quotidien de plusieurs centaines de millions de nos contemporains. Rappelons-nous « Médecins sans frontières » qui ne pouvait pas utiliser la totalité des dons en faveur des victimes du Tsunami, faute de capacités d’action sur place, et qui ne pouvait pas réaffecter ces sommes car les gens les avaient données pour ce tragique événement.


Au Conseil municipal de Pont-de-l’Arche, les élus de la majorité ont répondu à la demande de l’opposition d’augmenter la participation de la commune de Pont-de-l’Arche à hauteur de 1 000 €. Cela n’empêche pas celle-ci d’utiliser ce fait d’actualité pour accuser la majorité de ne pas être sociale…


Les élus majoritaires ont souhaité œuvrer durablement. Une réflexion sera menée pour financer en en permanence une action défendue par la Fondation de France en faveur du développement local.


Il est toujours temps d’agir pour Haïti et toutes les opérations soutenues par la Fondation de France :


Fondation de France


 


 


 



Mais aussi par d’autres organisations non gouvernementales :


 

Wiki


La suite du Conseil dans de prochains articles…

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 21:44

Intolérance ! Tendance à ne pas supporter les personnes qui ont d’autres opinions que soi. Cela existe-t-il ? Peut-être ben qu’oui, peut-être ben que non. Voulez-vous partager avec moi une expérience d’intolérance ? Suivez-moi.

A l’issu de mon 1er billet, j’ai été surpris par les réactions méprisantes et notamment d’un ancien élu me qualifiant « d’illustre inconnu », en concluant que j’étais dans l’incapacité d’écrire un article et que j’avais servi de prête-nom au Maire.

Je l’en remercie pour son élégance. Ah ! J’avais oublié, peut-être de son point de vue, venant d’outre-Atlantique, où aurai-je pu apprendre à écrire ? Signer cet article ne pouvait-être qu’un prête-nom ? Eh oui, Je croyais ces représentations sociales exclusives à une certaine extrême droite, certains commentaires m’ont fait mentir.

Au final, ces propos confirment le bien fondé de mon 1er article. En somme, la suffisance est une marque de fabrique de quelque uns. Devant un tel mépris, j’abdique, je ne mange pas de ce pain, le mépris, je vous en laisse l’exclusivité. Parlons d’idées !

Sur le diagnostic :

Pont de l’arche est une cité de 4044 habitants. Les données sociodémographiques ou socioéconomiques sont identiques quelque soit la personne qui pose le diagnostic, qu’il soit de Questions d’avenir ou de Pont de l’arche pour tous. Inutile donc de crier « c’était dans la corbeille de la mariée ! ». C’est évident, ce sont des données statistiques. Ce qui diverge, c’est l’analyse qu’on en fait et les réponses qu’on souhaite y apporter. C’est à ce niveau qu’il y a une vraie opposition.

Sur l’analyse des besoins sociaux

Il y a opposition sur le fond et sur la forme. Une équipe de gauche a réconcilié les Archépontains avec leur Mairie, qu’ils se sont réappropriés en s’impliquant dans les projets proposés, sur le plan de la solidarité, de l’animation de la vie locale… Une équipe de gauche, constate des besoins sociaux, aggravés par les politiques nationales de casse sociale qui fragilisent les collectivités territoriales, faute d’adéquation financière de l’Etat face aux délégations de compétences de plus en plus multiples. Une équipe de gauche s’engage et dit qu’elle est à gauche car il n’y a rien de mal à cela !


maison-temoin.jpg
Il est donc de notre devoir d’y apporter des réponses politiques. Les efforts accomplis en ce sens, la mobilisation dans les campagnes de solidarité (banque alimentaire, commission d’action sociale du CCAS, arrêtés municipaux en faveur des plus démunis contre la rupture de fourniture d’eaux, d’énergie en cas de non paiement de facture, implication et soutien des salariés menacés dans leur emploi…), témoignent du choix politiques volontaristes dont le fil rouge est la solidarité. Soyons heureux que certains nous conforte sur cette ligne dans l’équipe de Pont de l’Arche pour tous.

En Face, que nous rabâche l’ancien Maire ? Des prises de position dignes d’un TRADER de la City, un plaidoyer à faire pâlir d’envie un disciple du CAC 40.  À chaque Conseil Municipal « le financier » nous parle de gestion restrictive, nous reproche de subventionner nos associations sportives qui rappelons-le sont des vecteurs de cohésion sociale, ou de développer des actions de convivialité en faveur des plus démunis. Je voudrais rappeler à certains membres de Pont de l’Arche pour tous, qu’une municipalité n’est pas une entreprise où il faut dégager des marges bénéficiaires pour se constituer un capital.

Une municipalité est un environnement politique où l’on prend des décisions politiques pour le bien collectif. Gérer à bon escient ne veut pas dire se priver des moyens politiques et financiers pour lutter contre les inégalités sociales. C’est ce que nous faisons et cela faisait partie de notre programme. C’est en toute transparence que nous avions été élus, nous ne faisons qu’appliquer une politique de gauche pour laquelle la majorité de gauche a été élue.

Je m’étais trompé, j’avoue. Je vous croyais de gauche et aujourd’hui je doute… Deux logiques de gestion s’opposent au Conseil Municipal : une logique de gestion efficiente avec un mieux disant social et une gestion restrictive avec un mieux disant financier.

C’est donc sur cette base que je vais conclure et prolonger ma réflexion sur ce qui nous oppose vraiment. La logique de gauche de Question d’Avenir face à la logique financière défendue par Pont-de-L'arche pour tous. Mais d’emblée je puis vous faire part de ma satisfaction d’appartenir à une majorité non élitiste qui conduit une politique volontariste proche des citoyens pour répondre au plus près de leurs besoins.

Sans rancune, Salut les financiers !

L’illustre inconnu : Albert

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 00:18

P1140686L'inauguration de la résidence Simone de Beauvoir puis l'inauguration du tremplin-maison des initiatives et des ressources ont été copieusement arrosées !!! Malgré la pluie, l'essentiel était de faire de nos rêves "d'élus" une réalité au service du public, les habitants et tous ceux qui ont besoin de faire des projets et d'être conseillés, accompagnés...pour que leurs projets aussi prennent sens dans le réel.


Entre 11 h 30 et 13 h, ce vendredi 29 janvier 2010, nous nous sommes tous rapprochés sous les tentes de réception d'abord pour y être accueillis et faire connaissance entre personnes représentant les entreprises qui ont agi pour donner une nouvelle jeunesse à cet immeuble dans un environnement paysager, l'architecte Mme Chantal Sperl, les responsables de la Sécomile et leur Président Marcel Larmanou, notre Député François Loncle, le conseiller général du Canton de Pont de l'Arche Gaétan Levitre, Leslie Cléret, conseillère générale en charge du logement social au Département, de nombreux élus de la commune dont la 1ère adjointe qui s'est particulièrement investie sur le projet Tremplin avec l'adjoint aux solidarités Hervé Castel et Paulette Lecureux pour la Cohésion sociale sans oublier l'adjointe à l'urbanisme,  entouraient le Maire, les bénévoles de la banque alimentaire, la directrice de la maison de l'emploi, de la mission locale avec une partie de son équipe, les associations d'insertion Dynamic emploi, Ensemble, les partenaires de la Caf, les représentants de la CASE, la Cpam, le CIDFF (centre d'information sur les droits de la femme et de la famille)....  qui aspire à rejoindre le Tremplin pour y intervenir aussi.. impossible de citer tout le monde... des représentants du milieu associatif, la coordinatrice enfance jeunesse Sylvie Chassy et l'ensemble des professionnels de la Médiation-cohésion sociale, du CCAS, des personnels de la mairie, de la communication au centre de loisirs en passant par les techniciens et les agents administratifs...les journalistes toujours aux premières loges et trois jeunes pour servir le verre de l'amitié et dresser un buffet simple et accueillant,

Le ruban a été rapidement coupé par Monsieur le Maire et offert au Président de la Sécomile, à Monsieur le Député, au Conseiller général du canton, etc ... avant que l'on s'engouffre pour une 1ère visite des locaux du Tremplin au fronton duquel une phrase d’Antoine de Saint-Exupéry donne l’esprit du lieu
« Fais de ta vie un rêve et de tes rêves une réalité »,  Des archépontains patientant à l'accueil  et " des bonjours comment vas-tu ? bien j'attends pour faire le point sur ma retraite avec la dame de la Cram ! Ici c'est super... à bientôt" ...bureaux, salle de réunion...un très bon début pour un projet ambitieux qui va grandir sur ce site,

S-de-Beauvoir.JPGPuis, il s'est agi de dévoiler la plaque de la résidence Simone de Beauvoir  (photo)

avant de visiter l’un des 10 appartements, ouvert en toute simplicité par une charmante locataire réjouie d'avoir pu investir un bel immeuble rénové,

 

Des discours complémentaires qui se sont succédés, il semble que l'on puisse retenir que :

 

Richard Jacquet, le Maire a interpellé et remercié chacun et chacune quant à la participation à ces deux projets, promettant d'autres inaugurations par une température plus clémente, a  insisté sur la nécessité d'avoir une offre de logements accessibles dans un parc public rénové et des logements sociaux ou publics, correctement isolés, et sa satisfaction de regrouper en un lieu unique des services dont les personnes ont besoin surtout en ces temps de crise, de perte d'emploi, de besoins de formation, d'accompagnement des projets de vie comme des projets professionnels. C'est comme cela qu'il prend sa responsabilité d'élus en permettant à chacun de trouver à proximité des réponses dans un environnement de qualité, respectueux des personnes accueillies comme des professionnels ou des bénévoles,

 

Marcel Larmanou, Président de la Sécomile sur la réhabilitation des 10 logements à Pont de l'Arche et amène la Sécomile à 5 500 logements dans le Département de l'Eure ; sur ce projet le montage financier exemplaire (Etat, CASE, Département…) a réellement permis une réhabilitation dont chacun peut être fier et l’envie de retravailler ensemble (mairie et Sécomile) est déjà palpable,

 

La prise de parole de Gaëtan Levitre, Conseiller général du Canton de Pont de l'Arche, représentant le Président du Département Jean Louis Destans, lui a permis d’insister sur la nécessité de projets tel que le Tremplin essentiel pour Pont de l’Arche comme il est attendu également de l’autre côté de la Seine  et a annoncé que cette première phase d’installation et de fonctionnement serait suivie d’une seconde à laquelle travaille déjà le département sachant que le Président souhaite  installer, regrouper l'ensemble des services (PMI, action sociale délocalisée à Pont de l'Arche) au Tremplin après extension de ses locaux,

 

Notre Député François Loncle, toujours satisfait du travail réalisé sur sa circonscription, indique qu’il se battra dès lors que la réforme de la taxe professionnelle viendra après étude par le Sénat à l’Assemblée nationale car de nombreux exemples peuvent être pris dans le domaine du Logement de projets qui risquent fort de ne plus pouvoir être financés par le Département qui devrait alors se recentrer uniquement sur ses compétences obligatoires… que pourront faire ces collectivités sans la clause de compétence générale ? Que deviendra le principe de  «libre administration de la collectivité » qui permet avec raison de réaliser les projets qui apportent qualité de vie, services et écoute attentive aux besoins des populations des territoires.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 11:55

P1140686Depuis le début du mois, le Tremplin est ouvert à toute la population !

 

Situé au 52  de la rue Général-de-Gaulle, dans les anciens locaux de la gendarmerie, ce nouvel établissement municipal rassemble les services de la commune et les permanences des associations et des services à la personne dans le domaine social, éducatif, économique, sanitaire, juridique, culturel…

En clair, c'est un espace qui concerne toutes les générations et ce dans de multiples domaines. Ce lieu de rencontre et d'échange a pour but de favoriser le développement des liens familiaux et sociaux et par conséquent, la vie locale et intercommunale.

Une question, un doute, un conseil ?
Aucune hésitation : les professionnels du Tremplin vous attendent ! Plus d’infos sur la page d’accueil de www.pontdelarche.fr et dans quelques semaines une plaquette sera distribuée dans toutes les boîtes aux lettres afin que nul ne passe à côté de ses droits…

L'esprit du tremplin se résume à la phrase affichée sur le fronton du bâtiment, citation d'Antoine de Saint Exupéry : "Fais de ta vie un rêve et de tes rêves une réalité" 

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 12:26

OUI ! Et sans ambigüité !

Le week-end qui s'achève était riche en solidarité à l'occasion du téléthon 2010, et il convient de féliciter toutes celles et tous ceux qui se sont associés de près ou de loin à l'organisation de nombreux événements dans notre commune, à commencer par Xavier Charlet qui a orchestré avec une énergie débordante cette nouvelle édition.

Courses dans les écoles, lavage de voiture avec les Pompiers, confection de bougies avec les assistantes maternelles, première rencontre tuning auto et moto, soirée Pasta, loto, lâcher de ballon, théâtre avec Acapella, ventes de boules de Noël avec les commerçants ou de vin chaud et de châtaignes avec le comité des fêtes, participation des associations sportives ... toutes les initiatives étaient bonnes pour venir gonfler la cagnotte.

Richard Jacquet a redit son entier soutien à la manifestation, et même si certains ont cru bon de polémiquer quelques jours avant la mobilisation générale, le Maire a rappelé qu'il ne devait pas y avoir de compétition entre les différentes associations qui œuvrent toutes avec un seul objectif : combattre la maladie. Pour le Maire, il ne doit pas y avoir de hiérarchie dans la maladie. La seule course qui vaille est celle contre le temps qui passe.

Vendredi prochain, la municipalité organise une nouvelle manifestation qui aura pour but d’offrir un Noël à ceux qui ont un peu moins que les autres, pour que Noël reste une fête.

« Les Archépontains ont du cœur », c’est sur ! Rendez-vous donc vendredi 11 décembre à l’Espace des Arts’Chépontains pour une grande soirée de solidarité.

 

 

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Solidarités
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 15:05

mairie-copie-1.JPGDepuis de nombreuses années l’organisation territoriale a changé avec la montée en puissance de la coopération intercommunale qui peut prendre des formes diverses (communautés de communes, communauté d’agglomération, communauté urbaine).

Pont de l’Arche a participé activement à la création de l’agglomération Seine Eure au nom de l’intérêt général et d’une solidarité à instaurer entre les petites communes et les villes centres telles que Louviers et val de Reuil.

Notre entrée dans l’agglomération a été officialisée en janvier 2001 ; elle a été l’enjeu essentiel de la campagne des municipales de mars 2001, la municipalité actuelle ayant affirmé aux habitants que sa première décision serait de sortir Pont de l’Arche du territoire de l’agglomération Seine Eure.

Il n’en n’a rien été. Notre Maire, devenu durant le mandat vice-président de l’agglo en charge du logement s’y trouve très bien et fait profiter notre cité de tous les avantages liés à ces compétences obligatoires et optionnelles.

Compétences obligatoires :

Compétences optionnelles :

Développement économique Aménagement du territoire 

Equilibre social de l’habitat

Politique de la ville

Création et aménagement de voiries

Assainissement

Eaux

Transports

Déchets ménagers

Environnement et cadre de vie


Après sept ans d’existence, donc le recul nécessaire, qui dira à Pont de l’Arche que notre adhésion à l’Agglomération Seine Eure a entraîné la perte de notre identité communale ? Personne.

Qui niera que les moyens financiers importants de l’Agglo Seine Eure ont permis la réalisation de nombreux investissements, telles les voieries ? Personne.

L’agglomération Seine Eure depuis sept ans  aide notre commune, l’accompagne dans son développement, met à notre disposition des techniciens compétents. Ainsi les dépenses sur un même territoire sont mutualisées, des économies d’échelles sont réalisées et chaque habitant, qu’il habite dans une petite commune ou dans une grande bénéficie des mêmes services.

Il appartiendra aux futurs élus d’élaborer les meilleures stratégies pour notre commune, de monter des projets qui répondent aux attentes des habitants et entrent dans les compétences de l’Agglo et de les défendre. Il s’agira d’être à la fois force de proposition à l’échelon du territoire et à l’écoute des initiatives territoriales à l’échelon de l’Agglo.

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Solidarités
commenter cet article