Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 09:35

Richard Jacquet, Maire de Pont de l’Arche réagit aux propos de l’ancien Maire, dans une lettre adressée à la population.

 

Madame, Monsieur,

 

Il n'est pas dans mon habitude de réagir aux tracts diffusés dans la commune sur l’action de la municipalité même si comme vous pouvez l'imaginer, je partage rarement les informations qui y sont diffusées. Je suis particulièrement respectueux des opinions des uns et des autres. La démocratie permet la libre expression des opinions de chacun.   

 

A titre exceptionnel et en accord avec les élus majoritaires du conseil municipal, j'ai pourtant décidé de réagir aux propos tenus par l’association « Pont de l’Arche pour tous » dans le tract intitulé "jeunesse sacrifiée" distribué dans toutes les boîtes aux lettres de la commune.

 

On dit souvent « qui ne dit mot, consent ». Nous ne consentons pas !

 

Et nous décidons de répondre car c'est notre devoir de continuer de vous informer et de rétablir la réalité des faits. Il est inacceptable de diffuser des propos mensongers et diffamatoires au seul prétexte de prendre une revanche sur les élections municipales de 2008. Le seul objectif pour l'ancien maire qui n'a toujours pas digéré d'avoir perdu est de polluer les prochaines échéances municipales. ll s'autorise tous les mensonges sans pour autant participer aux réunions importantes relatives à son rôle d'élu.

 

Point par point, je vous apporte les réponses concernant l’action municipale.

 

Dans les écoles tout d’abord, ni reniement, ni abandon !

 

L’équipe municipale que je dirige est partie d’un constat simple.

L’école élémentaire a subi, à la fin des années 90, sous la municipalité de Paulette LECUREUX, une restructuration importante. Celle-ci a permis de retravailler les fonctionnalités de l’école et de créer deux classes supplémentaires. Cela anticipait les besoins à venir.

 

L’école maternelle n’a jamais connu de restructuration en profondeur. L’ajout de classes successives n’a jamais fait l'objet d'une réflexion globale. Les circulations y sont compliquées, l’espace central servant de salle de motricité est utilisé comme un hall d’accueil et la cour est devenue trop petite et difficile à surveiller.

La volonté de la municipalité sur ce projet reste intacte et entière ; notre motivation a permis de mener une large concertation avec les différents partenaires (communauté éducative, parents d’élèves et personnel). Nous avons engagé cette démarche puis un architecte a été missionné, des esquisses ont été travaillées. Le dossier a été déposé auprès des services de l’Etat et du département de l’Eure pour rechercher des financements.

Le projet de Pont de l’Arche n’a pas été retenu en 2012. Non pas parce qu’il n’était pas pertinent mais parce que le nombre de dossiers identiques dans le département, et en attente depuis plusieurs années, était trop important. Pour information, sur 37 dossiers de restructuration d’école, seuls 8 ont été retenus.

 

Aussi, afin d'aboutir dans des délais raisonnables, il a été décidé de réaliser les aménagements en plusieurs étapes. Cela permet de programmer sur plusieurs années  les investissements et d’obtenir plus facilement des subventions.

D’ores et déjà et ce, depuis 2008, la ville a obtenu l’ouverture d’une classe (la septième), comme je m’y étais engagé. Un nouvel espace fut créé à l’étage afin d’améliorer les conditions d’accueil des enfants et les conditions de travail des enseignants.

On ne peut pas en dire autant de mon prédécesseur qui s'était contenté d’envoyer les élèves de grande section de maternelle à l’école élémentaire pour faire quelques économies sans se soucier du confort ni des jeunes élèves ni de leurs enseignants.

 

Aujourd'hui, nous poursuivons les travaux. En effet, dès cet automne, la salle informatique sera transférée à l’étage ce qui permettra de retrouver des espaces pour regrouper les ateliers décloisonnés et créer une nouvelle salle de restauration. Celle-ci accueillera les plus petits afin qu’ils déjeunent dans de très bonnes conditions et à leur rythme.

Enfin, la ville travaille sur un projet d’investissement qui pourrait figurer sur un prochain budget pour la cour de récréation de l’école. Au total, depuis 4 ans, la municipalité a investi 289.712,42€ pour l’école maternelle.

La question des effectifs doit être regardée attentivement. L’école maternelle a connu, il y a plusieurs années maintenant, une augmentation des effectifs entraînant une ouverture de classe. Cela est purement conjoncturel, notamment en raison d’un accroissement fort de la population Archépontaine depuis 2005. Aussi, l'intervention sur le bâti sera pensée dans la perspective des effectifs d'élèves des années à venir.

 

Pourquoi les mêmes causes ne produiraient pas les mêmes effets sur l’école élémentaire ? Il ne faudrait pas construire une nouvelle classe à la maternelle mais il faudrait le faire sur l’élémentaire ! Drôle de raisonnement de la part de l’opposition.

Oui, les enfants grandissent et passent logiquement en élémentaire. C’est donc tout naturellement que l’Inspection de l’Education Nationale a accordé une nouvelle classe sur le groupe scolaire Maxime MARCHAND. Et, comme en maternelle, la 13ème classe disparaitra vraisemblablement dans quelques années. Cela s'appelle adapter les moyens aux besoins.

 

Mais ce qui était possible en maternelle, parce que les locaux le permettaient, ne l’a pas été en élémentaire car l’école avait déjà atteint sa capacité maximum.

De ce fait, le choix de recourir à des bâtiments modulaires, adaptés pour ce type d’activité, a été fait. Les locaux modulaires installés sont très différents d’un « algéco» ou d’une « baraque de chantier ». La direction de l’école et la nouvelle enseignante ont, d’ailleurs, salué, à la rentrée, cette nouvelle installation dans laquelle la ville a investi 5.945,32 € d'équipement mobilier neuf. La ville a également choisi, dans le cadre du projet de logements rue Morel Billet, de détruire les anciens préfabriqués de la garderie actuelle et d'ici quelques mois, c’est un espace flambant neuf qui accueillera les enfants.

 

Au centre de loisirs ensuite …

 

Que de mensonges !

Comment peut-on laisser dire que le centre de loisirs n’est pas dans les priorités de la ville quand on sait que ce chantier représente la plus grosse dépense jamais réalisée par une municipalité sur un équipement public de la commune (1.785.000€).

 

Certes, le chantier a pris du retard, notamment en raison d’une évolution de la législation sur l’amiante et le plomb. Une réhabilitation est toujours plus délicate qu’une construction neuve. L’arrêt des travaux a provoqué des surcoûts mais le projet avance et aux termes de cette réhabilitation, les enfants pourront retrouver des espaces aux normes, accessibles et adaptés à un centre de loisirs.

 

C’est sans compter le dévouement de l’équipe pédagogique - permanents et vacataires -  à laquelle je veux redire ma confiance qui, par leur professionnalisme, permet que cette période compliquée se déroule dans les meilleures conditions.

 

S’il était besoin de le préciser, l’équipe comptait 11 animateurs en juillet et 9 en août pour une moyenne d’enfants accueillis de 93 en juillet et de 69 en août. Cela représente un animateur pour 8,5 enfants en juillet et un pour 9 en août. Ce taux d’encadrement est conforme à la législation en vigueur.

Quant à la directrice adjointe, elle demeure à son poste. Les ballons sont en nombre suffisant… Les ceintures de sécurité fonctionnent. Le personnel d’entretien fait son travail. Enfin, aucun courrier d’une autorité quelconque n’a jamais parlé de fermeture du centre.  Seul bémol, certes, le Maire que je suis n’a pas pu intervenir sur la météo capricieuse de l’été, je vous l’accorde !

L’utilisation du mensonge et de la calomnie sur les élus et les agents de la ville est profondément choquante. La fin ne justifie pas les moyens.

 

Comme vous le constatez, la vérité est à des années lumières des allégations et certitudes de certains ...

 

Encore une fois, j’accepterai toujours que mes choix puissent être contestés MAIS je n’accepterai jamais et je m’élèverai toujours contre le mensonge qui donne une image peu glorieuse de la nature humaine.

 

J’aurais aimé entendre parler de l’Espace Jeunes, des actions de prévention menées en partenariat avec tous les acteurs du territoire, des  Olympiades 276, des activités de la structure « A petit pas », des chantiers jeunes, des spectacles « jeune public », de la priorité donnée à la lecture chez les enfants et les jeunes, des dictionnaires offerts à chaque nouveau collégien...

Mais sur le sujet, cela supposait fréquenter les lieux d'Education, de Loisirs… et se sentir un tantinet concernés !

 

Il semble que l’objectivité et l’honnêteté intellectuelle ne soient pas la règle au sein de l’association « Pont de l’Arche pour tous » et que ses quelques membres sont déconnectés de la vraie vie de la cité, de ses activités...

Je me permets toujours d’espérer que les débats futurs  prennent plus de hauteur mais cela fait déjà  4 années ...sans que l'ombre d'un échange normal et constructif n'émerge.

 

En attendant, l’équipe municipale continue son travail.

 

Croyez en mon sincère dévouement.

 

Richard Jacquet

Maire de Pont de l’Arche

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Education & culture
commenter cet article

commentaires

Saturnin 30/10/2012 18:48


pouvez vous nous indiquer une date realiste pour l'inauguration du nouveau centre de loisirs ainsi que de l'ecole de musique?


avant l'été 2013? à la rentrée? car les enfants ont vraiment hate de profiter d'un peu plus d'espace


de même, au vu des analyses sur le plomb et l'amiante (qui semble avoir retardé le chantier), des anomalies ont elles été constatées?


merci de vos réponses

Questions d'avenir 31/10/2012 09:26



A questions simples et claires, réponses simples et espérons-le claires...


Pour la livraison du chateau du centre de loisirs, il faut s'attendre au deuxième semestre 2013. Difficile de s'engager plus sur la date, même si le plus gros des aléas semble aujourd'hui passé.
Toutefois, même sans le chateau, de nouveaux espaces permettent de pallier aux travaux. C'est l'étage de l'espace jeunesse, les ados étant partis sur le mille club et une partie des anciens
locaux administratif puisque la nouvelle administration devrait être livrée dans les jours à venir.


Pour ce qui est de l'amiante et du plomb, les diagnostics initiaux ont été confirmés par de multiples tests complémentaires réclamés par la direction du travail, les inspecteurs appliquant même
des décrets qui n'étaient pas encore parus pour fixer le seuil de tolérance.


Toutefois l'arrêt des travaux sur la période d'hiver (pour réaliser ces tests complémentaires tous négatifs) a provoqué des dégâts sur les planchers du chateau qu'il n'était pas prévu de
démonter. Une nouvelle canalisation amiantée a été trouvée, donnant lieu à une nouvelle intervention d'entreprise.



LENOIR Y 21/09/2012 10:56


Bien vu M le MAIRE, votre réponse à votre prédecesseur, lui et son équipe, ne savent que critiquer,  mais ne proposent rien de concret pour notre ville , chez PONT DE L ARCHE POUR TOUS, le
niveau est très ,très petit. En tout cas bon courage à vous et à votre équipe.