Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 09:07

Le développement durable est un concept que l’on résume aujourd’hui d’une simple phrase : « Un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs".

A l'occasion de la semaine du développement durable, coup d'œil sur la façon dont la ville prend en compte cette thématique au quotidien.

 

Pedibus.jpgLe concept du développement durable dépasse la simple question de l'environnement, même si cette question est indissociable des deux autres sphères : l'économique et le social.

A Pont de l'Arche les élus intègrent la question du développement durable dans leurs réflexions pour faire des projets, des réalisations pertinentes pour l'avenir de la commune.

 

Quelques exemples permettent de mesurer cette prise de conscience :

 

- Les futurs logements seront tous BBC (bâtiment basse consommation), décision prise avec les bailleurs avant que la loi rendent obligatoire cette norme

- La ville a investie dans un premier véhicule électrique et poursuivra ces acquisitions en fonction des besoins des services

- Le service espaces verts adopte depuis plusieurs année maintenant la gestion différenciée des espaces et tend a l'utilisation de zéro produits phytosanitaires

- Les espaces publics sont pensés pour favoriser les circulations douces. C'est ainsi que la place Aristide Briand, après requalification, fera une grande place aux piétons et aux commerces

- Le chemin des écoliers fonctionne et chaque vendredi, une trentaine d'enfants vont désormais à l'école à pied, quand ils ne sont pas accompagnés par les ânes du chemin du halage

- La ville travaille à un vaste projet intitulé "Pont de l'Arche sur Berges" visant à aménager les bords de l'Eure en espace à vocation de loisirs et de détente. La Case mène déjà une étude de sol sur l'ancien site de la décharge. La ville se rend peu à peu propriétaire des espaces en bord de rivière et les aménage ou acquiert des biens pour favoriser ces futures activités comme les maisons de mariniers au pied du pont. Sur ces espaces, la municipalité réfléchit également à des jardins familiaux.

- La balade du tour de ville voit peu à peu le jour et dernièrement grâce a un chantier en lien avec la fondation Armée du Salut, un premier chemin a été ouvert.

- Le village d'Artisans créé au sud de la commune permettra à plusieurs demandeurs d'emplois d'intégrer le chantier grâce aux clauses d'insertions. La ville, pour sa part, entend apporter son aide aux jeunes de la commune en manque de formation et d'emplois. C'est l'objectif du chantier du four à pain et de la signature des 7 services civiques dernièrement.

 

La liste n'est évidemment pas exhaustive et les exemples sont encore nombreux.

En signant la charte Eco Citoyenne, en lien avec la Case, les élus ont souhaité montrer leur investissement et participer, à leur façon, à la réalisation des objectifs de l'agenda 21 de l'agglomération.

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 18:18

Vendredi 15 février, Richard Jacquet a reçu en mairie les 7 jeunes qui s'engagent dans un service civique de 6 mois avec la ville.

L’histoire d’un beau projet où un chantier du patrimoine devient un outil au service de la citoyenneté et de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

 

Service civique


C'est bien une histoire d'engagement comme l'a rappelé le Maire vendredi en recevant les acteurs du futur chantier.

 

Un engagement de la municipalité d'abord au service du patrimoine de la ville.

Des 2008, l'équipe municipale a souhaité redonner vie au patrimoine caché et parfois abandonné. C'est le cas pour l'ancienne boulangerie du XVIème siècle. C'est par l'organisation de deux chantiers jeunes en 2009 et 2010 que les premiers travaux ont été réalisés (voir notre photo ci-dessous) avant que la ville fasse intervenir un charpentier de métier pour assurer une étape indispensable de la rénovation..

 

Un engagement de la ville et de l'association CHAM (Association Chantiers Histoire et Architecture Médiévales) qui œuvre depuis 30 ans pour la défense du patrimoine bâti ensuite. Le CHAM est un partenaire essentiel du projet qui assure grâce à la compétence de ses salariés un encadrement de qualité, à l'écoute des attentes de la ville et qui assure la rénovation du bâtiment dans les règles de l'art.

Et c’est aussi parce que le CHAM a travaillé main dans la main avec la ville que la Fondation du Patrimoine soutient financièrement le projet.

 

Un engagement pour 7 jeunes enfin qui découvriront à travers les 6 mois du contrat une nouvelle expérience au service de la collectivité.

Plus qu'un simple chantier, le service civique, initié et soutenu financièrement par l’Etat, met l'accent sur la citoyenneté. Le service jeunesse et vie sociale travaillera, pour sa part, sur l'accompagnement individualisé des jeunes qui seront accompagnés grâce à un tutorat étroit des services municipaux.

 

Le chantier durera jusqu'au 15 août, un mois avant les journées du patrimoine, qui mettront sans nul doute a l'honneur l'ancienne boulangerie de la rue Blin et 7 jeunes qui auront certainement d'ici là accompli un travail remarquable. A suivre ...

 

Four à pain

Le four à pain durant une précédente campagne (2010) encadrée par le CHAM et la Ville. 

Repost 0
Published by Pont de l'Arche Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 10:26

426774_4455556463857_1906427672_n.jpgLa rentrée sonnera bientôt et nos chères têtes blondes vont reprendre le chemin de l’école, ce sera le mardi 4 septembre. Encore une semaine pour reprendre tranquillement un rythme approprié, se munir des dernières fournitures et se préparer pour le grand jour.

Les parents eux, reprennent progressivement leurs activités professionnelles et les routes étaient un peu plus encombrées ce matin, le signe d’une reprise d’activité.

 

Questions d’avenir ne déroge pas à la règle, même si notre association a travaillé tout l’été pour vous apporter les clés des grands dossiers de la rentrée.

Mais, cette saison encore, « Droit de cité » sera là pour suivre l’actualité Archépontaine et plus largement de tout notre territoire, grâce à notre blog d’actualité ou aux publications que vous retrouvez dans vos boîtes aux lettres régulièrement.

Questions d’avenir c’est également des débats et des rencontres régulières de ses adhérents. Si vous le souhaitez, quelque soit la hauteur de votre investissement, vous pouvez prendre part aux débats en nous contactant à l’adresse suivante : questionsdavenir@free.fr ou en nous retrouvant également sur facebook www.facebook.com/questions.davenir

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 11:40

Une certaine amertume régnait jeudi soir dans les rangs des délégués communautaires sur ce sujet.

Parce qu’après de longs mois de discussions, d’échanges constructifs, d’analyses des compétences, de la situation des personnels, du patrimoine et des finances des deux intercommunalités, les délégués de la Communauté de Communes Seine Bord ont voté mercredi soir contre une fusion au 1er janvier 2013, remettant cet indispensable organisation du territoire au 1er janvier 2014.

Autant dire que beaucoup ne croient pas à ce scénario car remettre à 2014, reviendrait à proposer des changements profonds trois mois avant les élections municipales et certains pensent que le débat doit être porté devant les électeurs à cette occasion.

Techniquement, ca ne pourra pas être non plus au 1er janvier 2015, compte tenu des délais d’installation des conseils municipaux, des prises de décisions des nouveaux élus et du temps nécessaire réclamé par les service de l’Etat pour mettre en route ce projet d’envergure.

Au mieux, ce projet sera remis au 1er janvier 2016, soit dans 4 ans !

 

Certes la décision est lourde de conséquences pour les deux intercommunalités et pour tous les élus du territoire, mais il vient un temps où les élus doivent prendre leur responsabilité et mesurer l’intérêt fort que nous avons aujourd’hui à nous retrouver dans une même structure.

Un seul exemple, le développement industriel au nord de la Seine et à l’entrée de la vallée de l’Andelle. Les projets avancent à grand pas mais il viendra le temps de savoir qui sera en mesure de les porter.

Ni Seine Bord de par sa taille, ni Seine Eure car hors de son périmètre ne pourra être ce porteur et seule une fusion et une prise en compte de ces grands projets dans le cadre du Pôle Métropolitain, nous permettront de répondre aux exigences et aux attentes des habitants parmi lesquelles, l’emploi est une priorité réaffirmée pour tous.

 

Un accord des deux collectivités avant la fin mai permettait d’aller un peu plus loin dans le projet et de travailler sur des simulations réelles, d’écrire des projets de statuts, d’organiser  les transferts de personnels et de compétences, sachant qu’à tout moment, le projet de fusion pouvait être stoppé par l’une ou l’autre des deux collectivités en cas de désaccord.

Au lieu de cela, nous avons opté pour le statuquo et la dernière réunion d’échange prévu ce soir a été annulée à la demande des élus de Seine Bord.

 

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 14:20

Chaque année, les élus, les associations d’anciens combattants, des citoyennes et des citoyens se retrouvent, place du souvenir, autour de notre monument aux morts, pour de multiples commémorations.

C’était le cas dimanche dernier à l’occasion de la Journée nationale du Souvenir des victimes et héros de la déportation, au cours de laquelle la nation honore la mémoire de tous les déportés sans distinction, et rend hommage à leur sacrifice.

 

Richard Jacquet disait dimanche qu’ « en ce jour particulier, le silence et la méditation se prêteraient mieux à vivre ce moment. Mais l’homme a besoin de se souvenir avec des mots pour l’aider à vaincre l’oubli. »

 

C’est, en effet, de notre devoir de rappeler ce que fut l’une des plus effroyables et honteuses pages de notre histoire : la déportation fut bien davantage que le transport d’ennemis en terre étrangère ; elle fut, avec la collaboration servile du gouvernement de Vichy et de l’Etat français, une implacable machine à déshumaniser, à tuer hommes, femmes et enfants au service d’une macabre idéologie.

 

Pour illustrer son propos, le maire a relu un passage de l’œuvre de Primo Levi « Si c’est un homme »

« Alors, pour la première fois, nous nous apercevons que notre langue manque de mots pour exprimer cette insulte : la démolition d'un homme. En un instant, dans une intuition quasi prophétique, la réalité nous apparaît : nous avons touché le fond. Il est impossible d'aller plus bas : il n'existe pas, il n'est pas possible de concevoir condition humaine plus misérable que la notre. Plus rien ne nous appartient : ils nous ont pris nos vêtement, nos chaussures, et même nos cheveux ; si nous parlons, ils ne nous écouteront pas, et même s'ils nous écoutaient, ils ne nous comprendraient pas. Ils nous enlèveront jusqu'à notre nom : et si nous voulons le conserver, nous devrons trouver en nous la force nécessaire pour que derrière ce nom, quelque chose de nous, de ce que nous étions, subsiste. »

 

« Ne les oublions pas, n’en perdons pas la trace, n’oublions jamais ce qui s’est passé » a conclu Richard Jacquet. « Gardons toujours à l’esprit que le renoncement aux valeurs de notre République, Liberté, Egalité, Fraternité, peut conduire au pire.

Opposons toujours la rigueur de la loi à ceux qui prétendent nier l’horreur de ce qui s’est passé. Combattons sans relâche ceux qui prônent, en France et dans le monde, la haine, le racisme, l’antisémitisme et l’intolérance. 

Ne nous laissons pas envahir par une idéologie dominante de l’individualisme qui nous pousserait à mépriser celui qui vit à nos cotés et construisons ensemble un monde de paix, de fraternité et de justice. »

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 14:39

ELECTION 2Madame, Mademoiselle, Monsieur,

 

 

Dimanche prochain, chacune et chacun d’entre nous sera appelé à se prononcer sur le choix de notre prochain Président de la République. Plus qu’un homme ou une femme, c’est aussi un projet de société pour lequel nous devrons collectivement faire un choix.

 

Je sais votre attachement aux valeurs de démocratie. Je sais aussi souvent, pour en avoir longuement discuté avec vous durant cette campagne, la résignation qui peut être la vôtre. Je veux vous dire qu’il n’y a aucune fatalité et je veux croire, avec vous, que nous pouvons collectivement peser sur les choix de notre pays. Pour cette raison, je vous appelle à venir voter très nombreux et à formuler un choix.

 

Je vous demande de ne pas vous abstenir et de faire de Pont de l’Arche la commune la plus citoyenne de France. Je vous propose de montrer l’exemple aux jeunes générations et de leur dire que des millions de personnes vivent sous des dictatures sans jamais avoir la parole ni la possibilité d’exprimer un choix.

 

Voter prend seulement quelques minutes. Vous avez aussi la possibilité de voter par procuration si vous êtes absent(e) de Pont de l’Arche dimanche en vous rendant dès maintenant à la Gendarmerie.

 

Je veux aussi vous dire mon engagement et celui d’un grand nombre des membres du conseil municipal aux côtés de François Hollande. Après les cinq dernières années que nous venons de vivre, plus personne ne peut dire que la droite et la gauche se ressemblent. Quand la Droite a permis aux multinationales de ne pas payer d’impôt ou presque, d’accroître les inégalités, d’augmenter d’un million le nombre de chômeurs et de 650 milliards la dette de la France…, la Gauche elle a voté les congés payés, a aboli la peine de mort, a créé la couverture maladie universelle, a ouvert les droits à la retraite à 60 ans et entre 1997 à 2002 avait créé un million d’emplois…

 

Redresser la France dans la justice, soutenir l’entreprise et créer des emplois, donner toutes les chances à nos enfants de réussir en donnant la priorité à l’éducation, assurer la sécurité de chacun, telle est l’ambition de François Hollande.

Il faut encore convaincre pour assurer cette victoire attendue et c’est au premier tour, dimanche prochain, que nous pouvons le faire en plaçant largement en tête François Hollande, qui est aujourd’hui le seul candidat à pouvoir faire gagner la gauche le 6 mai.

 

Sincèrement engagés à vos côtés.

 

Richard Jacquet

Maire de Pont de l’Arche

et les élus signataires du conseil municipal*

 

*Ludovic Aumont, Véronique Bertrand, Nicolas Bouillon, Marie Christine Calmon, Hervé Castel, Angélique Chassy, Karine Demarest, Merry Djiba, Carole Hervagault, Armand Launay, Marie Claude Lauret, Roger Leblond, Nicolas Lecarff, Paulette Lecureux, Pascal Marie, Chantal Moulin, Guy Murvil, Albert Naniyoula, Mélissa Pousset, Cédric Viguerard.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 09:52

Le premier tour aura lieu le dimanche 22 avril prochain.

 

A Pont de l’Arche, comme dans toutes les communes de France, les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h (excepté pour les grandes villes où les bureaux de vote fermeront à 20h).

Trois bureaux de vote. Le 1 et le 2 à l’Espace des Arts’Chépontains et le troisième à l’Espace Jeunesse (Mille Club).

Pour voter, munissez-vous d’une pièce d’identité, seul document obligatoire pour voter. La carte électorale, si elle n’est pas indispensable, est pratique pour retrouver votre numéro d’électeur. Chaque électeur a dû recevoir sa nouvelle carte indiquant le lieu de vote. Si vous n’avez pas reçu de carte, vous pouvez contacter les services de la mairie au 02 32 98 90 70.

Si vous n’avez pas fait les démarches nécessaires suite à un déménagement notamment, vous pourrez voter au dernier lieu où vous avez voté.

 

Sachez qu’il est encore tant d’établir une procuration en cas d’absence. Le vote par procuration permet de se faire représenter le jour de l’élection par un électeur de son choix.

Pour ce faire, rendez-vous à la gendarmerie le plus tôt possible pour tenir compte des délais d’acheminement et de traitement de la procuration en mairie.  Vous devez vous présenter en personne auprès des autorités compétentes muni de votre justificatif d’identité (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire), ainsi que du nom de famille, nom d’usage, prénom(s), adresse, date et lieu de naissance de la personne qui votera pour vous.

La procuration est établie pour une seule élection (1er tour, 2ème tour ou les deux tours) ou pour une durée déterminée (un an maximum pour les personnes résidant en France, 3 ans pour celles résidant à l’étranger). Vous pouvez donc effectuer en une fois la démarche pour les deux tours des élections présidentielles et législatives.

   

Vous êtes inscrits sur les listes électorales de Pont de l’Arche et vous cherchez une personne à qui donner procuration … contactez nous !

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 11:10

DSC00007.JPGChaque année, Richard Jacquet, maire et les élus arpentent les rues de la ville à la rencontre des habitants. Les visites de quartier sont nées en 2009 pour répondre aux besoins des Archépontaines et des Archépontains et pour instaurer un dialogue direct avec les riverains.

Exit les réunions de quartiers par bureau de vote qui réunissaient que très peu d’habitant, désormais les élus peuvent se rendre compte des situations évoquées sur place et apporter des réponses concrètes dans les meilleurs délais.

 

C’est l’objectif du maire et de la municipalité à travers ces visites, car comme le dit souvent Richard Jacquet : « on pourra construire le plus beau château du monde, si un trou dans la chaussée n’est pas réparé devant sa porte ou si l’éclairage public est défaillant dans sa rue, les riverains verront d’abord, les petites choses qui ne facilitent pas leur quotidien ».

C’est donc les tracas quotidiens qui sont le plus souvent à l’ordre du jour de ces visites. La vitesse, le manque de civilité de certains, les problèmes d’écoulements des eaux, la voirie, tout est passé en revue.

Toutes les demandes sont ensuite relayées dans les services.

Nous répondons aussi vite que possible précise Guy Murvil, adjoint au Maire à l’équipement et à la sécurité. Quand les demandes exigent des investissements plus importants, cela fait l’objet d’études dans les services ou en liaison avec les techniciens de la CASE qui a la compétence voirie. Le maire et les services se voient ensuite à plusieurs reprises dans l’année pour vérifier l’avancée de toutes les demandes.

 

Samedi matin, les élus ont parcouru le boulevard de la marne, la place Briand, la rue Maurice Delamare... Deux autres visites sont prévues en mai et juin. Les habitants sont prévenus à chaque visite du passage prochain des élus.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 14:58

DSC01031Samedi 31 mars, Richard Jacquet invitait 53 jeunes Archépontains pour une fin de matinée conviviale et citoyenne.

Entourés des élus de la municipalité, les jeunes ont reçu des mains du maire, leur carte d’électeur et le livret du Citoyen à trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle.

Il n’était pas question de faire de la propagande, loin de là, mais de rappeler aux jeunes majeurs de la commune les droits et devoirs qui leur incombent désormais ayant franchi l’âge de la majorité.

Les symboles de la République étaient bien là. Notre devise, « Liberté, Egalité, Fraternité », « Marianne », le Drapeau … Le maire a rappelé l’héritage de la révolution française et de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen et de nos constitutions successives.

Pour leur part, les jeunes Archépontains ont répondu en nombre, montrant leur intérêt pour des votes où ils ont désormais leur mot à dire et pour des idées qu’ils comptent bien défendre.

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 09:37

procuration.jpgLe vote par procuration permet de se faire représenter le jour de l’élection par un électeur de son choix, désigné sous le nom de mandataire.

 

Où ?

Pour les personnes résidant en France : au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d’instance le plus proche de votre lieu de résidence ou de travail.

Pour les personnes résidant hors de France : auprès de l’ambassade et/ou du consulat.

 

Quand ?

Le plus tôt possible pour tenir compte des délais d’acheminement et de traitement de la procuration en mairie. Cependant une procuration peut être établie jusqu’à la vielle du scrutin.

 

La procuration est établie pour une seule élection (1er tour, 2ème tour ou les deux tours) ou pour une durée déterminée (un an maximum pour les personnes résidant en France, 3 ans pour celles résidant à l’étranger). Vous pouvez donc effectuer en une fois la démarche pour les deux tours des élections présidentielles et législatives.

 

Une procuration peut être résiliée à tout moment : soit pour changer de mandataire, soit pour voter directement à condition que le mandataire ne se soit pas déjà présenté.

 

Comment ?

Une simple attestation sur l’honneur mentionnant le motif de l’empêchement et de l’impossibilité de se rendre à son bureau de vote suffit désormais (vacances, obligation professionnelles ou formation, handicap, raison de santé ou d’assistance à une personne malade ou infirme, lieu de résidence différent du lieu d’inscription…). Aucun justificatif supplémentaire ne peut être exigé par les autorités.

 

La présence de l’électeur à qui est donné la procuration (le mandataire) n’est pas obligatoire.

Vous devez vous présenter en personne auprès des autorités compétentes muni de votre justificatif d’identité (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire), ainsi que du nom de famille, nom d’usage, prénom(s), adresse, date et lieu de naissance de la personne qui votera pour vous.

 

En cas d’infirmité sérieuse et si votre état de santé ne vous permet pas de vous déplacer pour venir établir votre procuration, vous pouvez demander qu’un personnel de police ou de gendarmerie se déplace à domicile pour l’établir. La demande de déplacement doit être faite par écrit et accompagnée d’un certificat médical ou du justificatif de l’infirmité.

 

La personne qui votera pour vous doit impérativement figurer sur la liste électorale de la commune où vous votez mais pas obligatoirement dans le même bureau de vote, ni dans le même arrondissement et ne pas avoir reçu d’autres procuration en France.

 

Déroulement du vote

Le mandataire ne reçoit aucun document officiel, aussi, il est impératif que vous le préveniez directement de la procuration qui lui a été donnée et du bureau de vote dans lequel il devra voter à votre place.

Le jour du scrutin, votre mandataire doit se présenter muni de sa propre pièce d’identité dans votre bureau de vote. Il votera en votre nom dans les mêmes conditions que les autres électeurs.

 

Vous êtes inscrits sur les listes électorales de Pont de l’Arche et vous cherchez une personne à qui donner procuration … contactez nous !

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Citoyenneté
commenter cet article