Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 10:37

college.jpgFermeture de classe par ci, Fermeture de classe par là ! Suppression de postes d’enseignants spécialisés, suppression de maitres formateurs ! La liste est loin d’être exhaustive surtout quand on analyse les nouvelles Dotations Horaires Globales très insuffisantes attribuées aux établissements d’enseignement secondaire.

 

Dans les collèges, des élèves pourraient se retrouver avec moins d’heures d’enseignement que ce que le Bulletin Officiel impose ! Ne pas appliquer les textes officiels, telle serait la seule « solution » laissée aux chefs établissements, par l’Inspection Académique.

 

Conséquences à Pont de l’Arche, les réductions horaires pour des groupes de langues dans des classes de 4ème (passage de 5 h hebdomadaires à 2h) dites « euro » donc favorisant en théorie l’acquisition de langues européennes, réduction des classes de Latin.

Le seul objectif réellement poursuivi étant celui d’appliquer la règle dogmatique du « non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux ».

Voilà une preuve de contrainte importante, s’il en fallait, provoquée par cette règle irréfléchie et ne prenant en compte que les intérêts comptables et non les réels besoins en terme d’éducation.

 

La création heureuse d’une treizième classe à Pont de l’Arche ne doit pas nous aveugler sur la réalité malheureuse du département.

Dans l’Eure, c’est 36 emplois d’enseignants qui seront supprimés dans les écoles alors que le département attend 420 élèves de plus. A ces suppressions de postes d’enseignants s’ajoute la non-reconduction de postes d’Emplois Vie Scolaire.

L’objectif  affiché lors de la mise en place du plan de cohésion sociale était pourtant de porter un soutien aux écoles élémentaires. Aujourd’hui les postes sont supprimés pour manque de moyens financiers. On préfère financer des indemnités chômage plutôt que du soutien à l’emploi.

Pour le secondaire, ce sont 13 emplois supprimés dans les collèges pour 300 collégiens supplémentaires

 

L’Education n’est pas une dette mais un investissement sur  l’avenir ! Il faut cesser d’avoir une vision restreinte et une approche simplement comptable pour nos enfants et nos jeunes.

 

                                                                                              Nicolas BOUILLON

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Education & culture
commenter cet article

commentaires