Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:50

Retour sur les épisodes précédents.

La sortie Criquebeuf est saturée depuis de nombreuses années et bien avant la mise en service du contournement de Pont de l’Arche, quoi qu’en dise le directeur général de la SAPN.

Pour répondre à un impératif de sécurité, les communes de Criquebeuf et de Pont de l’Arche, le Conseil général et la SAPN ont travaillé depuis 2008 à un projet de fluidification de l’échangeur.

C’est dans l’attente de la réalisation de ces aménagements, qui devaient être réalisés en 2011, que le département de l’Eure, en concertation avec les communes a positionné des feux de régulation provisoires sur la départementale. L’effet a été immédiat et a permis de retenir les véhicules sur la D321, plutôt que sur l’autoroute, un moindre mal !

Le 27 juillet 2011 que la SAPN a annoncé sa décision de revenir sur les 3 années d’études et de rencontres et sur son refus de réaliser des aménagements pourtant promis de longues dates.

 

untitledIl aura fallu convaincre la SAPN de revenir autour de la table, ce qui a été fait le mardi 28 février au département de l’Eure, pour tenter de sortir de l’impasse.

On aurait pu espérer que la société d’autoroute vienne avec de nouvelles propositions mais décidemment, le directeur général reste camper sur une position qui n’a qu’un seul objectif : éviter la fuite des automobilistes vers la départementale qui conduit à une perte sèche sur le péage d’Incarville.

Richard Jacquet a fait remarquer pour sa part l’effet dévastateur d’un péage entre deux pôles d’habitat et d’emploi importants (Rouen et Louviers-Val de Reuil). L’A13 sert aujourd’hui de voie interurbaine et il serait logique que la barrière de péage à la sortie Incarville disparaisse pour les automobilistes se rendant dans l’agglomération Seine Eure.

La seule proposition formulée du coté de la SAPN a été d’améliorer l’information des automobilistes sur l’autoroute en amont et de peindre en blanc les bandes jaunes ! Mais de qui se moque-t-on !

 

Le Président du Conseil général, les élus présents ont rappelé la responsabilité de la SAPN et la nécessité d’apporter des réponses concrètes. Il suffirait en effet de supprimer les feux de régulation pour renvoyer le trafic sur l’autoroute. Mais il en va de la sécurité des automobilistes et prendre une telle décision pourrait être lourde de conséquence.

Jean Louis Destans a par ailleurs proposé de réaliser une étude de trafic plus complète en lien avec le Département de Seine Maritime.

Sans rien concéder, le Directeur général de la SAPN a accepté une nouvelle rencontre entre les techniciens du Conseil général et de la société d’autoroutes pour travailler sur de nouvelles propositions. Résultats au Printemps …

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article

commentaires

rodriguez 10/04/2012 15:24


c est grace aux feux qu il n y a plus de bouchon , mais à cause d eux que desormais il n y aura pas de suite de la sapn , sapn qui se trouve tranquille desormais , car si les feux sont retirés
les bouchons reviendront et s il y a un accident , ce sera bien evidemment la faute des élus .....TELLEMENT FACILE !

Questions d'avenir 10/04/2012 16:24



tout à fait d'accord