Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 12:27

La municipalité sortante s'est vantée des aménagements réalisés dans la ville et notamment auprès de la rivière. La halle et son coût (plus de 600 000 €) sont déjà amplement contestés et nous n'y reviendrons pas ici.

Ces importants travaux mettent en relief des zones oubliées.

Regardez ainsi, l'état de la rambarde qui permet de relier l'entrée du camping au sentier Claude Boubet, au bord de l'eau.

 

 Cela ne date pas d'hier, cette rambarde est rouillée et dangereuse. Placée juste à côté d'un panneau touristique invitant à la balade, cela fait mauvais genre.

 

 

N'y a-t-il plus d'argent pour ces quelques réparations ? N'y a-t-il aucun élu qui se promène sur les berges et qui peut rapporter les dysfonctionnements constatés en Conseil municipal ?

Cela fait pourtant partie du rôle d'un élu de signaler les problèmes constatés quotidiennement dans la ville !

A Pont de l'Arche, les élus se contentent  de voter "oui" à des projets coûteux (la halle) alors que celle-ci n'a ni été demandée par les habitants, ni été proposée dans un programme par la municipalité sortante.

Quant à la sécurité des enfants, que penser des protections du pont d'Arromanches ? En état de délabrement, elles n'ont fait l'objet d'aucune restauration depuis bien longtemps !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Droit de cité - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article

commentaires