Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 20:15

2009-1203-deviation-pont-de-larche.jpgQuel début d’année 2010 !!!

 

Les habitants l’attendent depuis 30 ans. Roger Leroux élu Maire en 1977 avait été le premier a solliciter le conseil Général sur ce dossier

Notre commune était déjà qualifiée de « point noir » au niveau de la circulation avec son trafic quotidien de camions de bois qui descendaient la départementale 79…

 

Durant dix années, le débat, les négociations, les confrontations ont rassemblé toutes les forces vives et en particuliers les élus des communes de Criquebeuf, de Pont de l’Arche et des Damps et leurs Maires, Thierry Delamare, Paulette Lecureux et René Dufour, et les habitants, regroupés en association : « Gardez le Bon Air » et « Agissons ensemble pour le contournement ».

 

Puis il y eut aussi des événements déterminants qui ont suscité la colère et multiplié les inquiétudes et notamment lorsqu’ un camion de bois perdra son chargement sur le trajet des écoliers, heureusement en vacances ce jour là

Le véritable déclencheur, certainement l’ouverture de l’échangeur complet en 1994 à Criquebeuf et le trafic dans Pont de l’Arche multiplié par deux en deux mois,

 

Les premières réflexions ont alors conduit à imaginer un tracé par la route de Cobourg, emprunté par les carriers, tracé qui paraissait évident mais sur ce choix possible, d’autres ont défendus légitimement leurs positions et notamment l’ONF : un tracé long qui faisait perdre une surface de bois gigantesque notamment.

En 1995, la ville de Pont de l’Arche financera alors deux études déterminantes qui permettront de proposer au maître d’ouvrage, plusieurs tracés et leur impact sur l’environnement. Ces études permettront alors de définir un faisceau, étape essentielle dans lequel s’inscriront plusieurs tracés.

 

Le Conseil Général va alors poursuivre ces études sur la base de ces propositions ou non, parfois en proposant des tracés inimaginables, car pour les élus, il ne s’agissait pas de déplacer une nuisance.

Les élus locaux et les habitants manifestent leur impatience mais l’arrivée d’une nouvelle équipe au Conseil général de l’Eure en 2001, avec Gaétan Levitre, conseiller général du canton de Pont de l’Arche et  emmenée par Jean Louis Destans sera une étape déterminante. Le contournement de nos communes deviendra dés lors une des priorités du Département de l’Eure, un engagement à saluer.

C’est dans le cadre d’une collaboration inédite entre deux Départements et une Région, le 276, que des accords seront trouvés et que ce projet de contournement sera financé à 100% par la Région Haute Normandie mais je laisserai nos présidents revenir sur ces aspects.

 

Puis viendra la phase opérationnelle :

-          L’enquête publique et les réserves exprimées sur la protection du captage

-          L’acquisition du foncier nécessaire à la réalisation du projet, étape longue et difficile

-          La recherche de terrains compensatoires

-          Le transfert des terrains de sports de Pont de l’Arche

-          La création des ouvrages d’art sur tout le tracé

-          Les voies de circulations qui se sont achevés en fin d’année 2009

 

Trente années ont été nécessaires pour aboutir à ce résultat !

 

Comme le disait Richard Jacquet, « les conseils municipaux se sont succédés, la continuité de l’action municipale a pleinement joué. Personne dans ce dossier ne peut être taxé d’inertie. Chacun a joué son rôle et le contournement que nous inaugurons aujourd’hui est une réalisation collective car les habitants y ont joué une part active, un bel exemple de démocratie participative ».

Visionnez le reportage de France 3 :

Soir 3 Haute-Normandie - L'édition régionale - Lundi 4  janvier 2010 

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article

commentaires

M 13/01/2010 20:47


Bonjour
j'aimerais savoir ce qu'il se construit sur les bords de l'eure ? Est ce des logements ?
Cordialement


Questions d'avenir 14/01/2010 17:31


Si vous parlez des terrains situés en face du pont d'arromanches (ancienne décharge), ce sont des terrains à batir (privé)


A. Launay 12/01/2010 14:39


La qualité d'un blog dépend aussi de ses commentaires... Mesdames, messieurs...

Mais l'on sent trop souvent que des commentaires ont un seul objectif : dénigrer, piéger, et non alimenter un débat constructif.

Pour avoir ce débat constructif, il faudrait commencer par signer les commentaires afin que l'on puisse parler entre citoyens, entre personnes à qui l'ont doit le respect, au lieu d'insulter les
autres par pseudos interposés. Cela n'a pas de sens.

Pour revenir à cette question du contournement, sachez que je ne suis pas le seul contributeur de ce blog, loin de là, et que les Archépontains liront mes lignes, à ce sujet, dans le magazine
municipal de février...

Si, sincèrement, des internautes s'adressent au passionné d'histoire que je suis, je peux répondre que le projet de contournement date de la Libération et non de Roger Leroux.

Les élus de l'époque ont alors travaillé au contournement Nord-Sud de Pont-de-l'Arche.

Le projet visait à relier Evreux à Rouen en passant par Louviers et Le Vaudreuil et traverser la Seine à Pont-de-l'Arche.

Tout compte fait, on élargit la route qui passe dans la forêt de Bord et qui relie directement Incarville à Pont-de-l'Arche.

Pierre Mendès France inaugura le pont actuel (avenue de Lattre-de-Tassigny) en janvier 1955. C'est le premier contournement de la ville (après guerre).


Le contournement est-ouest est un projet qui est né du temps où Roland Levillain (divers droite) était maire.

Le travail d'étude revient principalement à Roger Leroux et, dans sa continuité, Paulette Lecureux.

Pour être tout à fait honnête quant aux mérites des uns et des autres et la reconnaissance de ces mérites...

Richard Jacquet fait preuve de la plus grande impartialité. Il cite le travaill de messieurs Blot et Jachimiak après celui de Roger Leroux et Paulette Lecureux.

Revenez un peu en arrière et comparez l'attitude d'un Dominique Jachimiak qui, lors de la pose de la première pierre du contournement en 2004, n'a cité Paulette Lecureux (dans les colonnes de
L'Arche en ciel) que pour l'accuser d'inertie dans ce dossier... Alors que tout le monde sait que cela est faux puisque toutes les municpalités ont oeuvré pour le bien-être de la commune sur ce
dossier.

Si les études de réalisation étaient dûment faites, on sait très bien que seule la question du financement restait à résoudre et que c'est Jean-Louis Destans et Alain Le Vern l'ont résolue en
2001.

Par conséquent, ce qui manque par trop aux commentaires, c'est d'apporter de la matière au débat. Ce n'est pas le tout d'intenter des procès, il faut encore instuire les dossiers:)


A 11/01/2010 22:40




Eh bien suite à ce com qui éclaire davantage ma lanterne que vos réponses énigmatiques



Je sais où je vais pouvoir trouver résultat à mes interrogations et ce n'est visiblement pas ici


*la vérité est ailleurs ... 





Sidonie 11/01/2010 21:13



Ah … euh … Alors je suis bien sur le blog de Questions d’avenir ? … nan mais parce que j’ai cru , un instant, avoir atteri sur Facebook,
tant les réponses manquent de contenu et de contenant, tant le manque de respect envers les archépontains  fait légion au travers de ces lignes, tant
les contradictions sont nombreuses, tant les incohérences  s’étalent  sans limite, mais reprenons un peu
de ce florilège, d’ailleurs on ne sait que choisir !!


« (…)Il n'a par ailleurs ni à
s'excuser d'être le maire, élu par une majorité d'Archépontains, ni de se faire interviewer par des journalistes.
Et bonne année  » Façon
très triviale et irrespectueuse selon moi de s’adresser à une électrice manifestant une intention de débat. Au moins, celle-là, vous pouvez être certain que la prochaine fois, elle votera pour
quelqu’un d’autre …


« Richard JACQUET oui, il a eu
l'élégance de citer l'ancienne municipalité » Il était honnête de la citer, ça n’a rien d’élégant c’est juste dans la normalité et on ne va pas lui décerner une médaille pour ça



« Nous vous fournirons le discours
complet de Richard Jacquet » « Nous consacrerons trés bientôt un article à ce sujet » etc … Réponses un peu laconiques, vagues, aucunement concises, faisant penser au
traditionnel « on vous rappellera »


« héééé ouch2 on pique pas mon pseudo
hein !! surtout pour écrire autant de débilités mdr » Hmph … ah bah si … on est bien sur Facebook … L’intérêt de valider ce com c’était ???


« Je vous encourage à rencontrer le
Maire directement ou l'adjoint à l'éducation qui vous apporteront toutes les réponses utiles. Questions d'avenir est une association de débat et non l'expression officielle de la ville. »
Ah vraiment ? l’ennui c’est que l’on trouve ici toutes les infos qui devraient apparaitre sur le site de notre ville, les liens vers les diverses associations, commerces etc …
horaires CNA et pas de réponses aux questions pouvant susciter des débats.


Finalement, ma courte visite ici valait son
pesant de cacahuètes et toute la mauvaise pub dont j’ai pu avoir vent. Question d’avenir, en effet, il y a de quoi se poser des questions sur notre avenir … Questions auxquelles vous êtes
incapables d’apporter réponse



Questions d'avenir 11/01/2010 21:36


et bien merci de votre visite


A 11/01/2010 17:18


Ah bon !??! Je vous encourage vivement à mon tour à faire revivre rapidement le site internet qui doit être alors l'expression officielle de la ville car nous sommes dans le néant
Mais alors pourquoi ce blog ? De quoi devons nous débattre avec vous ? Je ne comprend pas ...