Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 13:31

Chemin-des-ecoliers.jpgCe projet figurait en bonne place dans le programme de Questions d’avenir lors des élections municipales de 2008 et c’est cette semaine que les premières expérimentations commencent.

 

De quoi s’agit-il exactement ?

L’idée est de créer des itinéraires sécurisés dans toute la ville qui doivent permettre aux enfants des écoles et du collège de se déplacer matin et soir en toute sécurité. Ses aménagements doivent être couplés avec un mode de déplacement organisé qui permet aux enfants, encadrés par des parents bénévoles, de rejoindre à pied ou à vélo le quartier des écoles, c’est ce que l’on appelle le pédibus ou le vélobus.

 

L’initiative fonctionne déjà dans de nombreuses communes de France. Il s’agit d’un véritable changement des mentalités et de sa conception des déplacements. Le but est bien de réduire la consommation automobile en favorisant les modes de déplacements alternatifs. Nous souhaitons ainsi créer un cercle vertueux : moins de voiture, c’est plus de sécurité, plus de sécurité, c’est moins d’appréhension de faire le trajet à pied …

C’est aussi le moyen pour les enfants d’arriver à l’école plus en forme et de lutter contre le manque d’activité.

 

A Pont de l’Arche, ou en est-on ?

 

La ville dans la nouvelle version du PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable) a identifié les circuits qu’il sera nécessaire de sécuriser :

-          En partant du mille club, rue du Bon Air, Rue Olivier des Bordeaux, rue du Général de Gaulle, rue Maurice Delamare

-          En partant de la résidence du Becquet, rue Nungesser et Coli, rue Charles Michels, Rue Maurice Hervey, rue des pervenches, rue Kennedy. Sur ce trajet sera nécessaire la création d’un espace piétonnier entre la rue Charles Michels et le croisement de la rue Roger Bonnet.

C’est également au bout de la rue Charles Michels que les enfants du Chêne Jaunet pourront rattraper le chemin des écoliers.

-          Depuis le chemin de la borde par l'avenue Delattre de Tassigny et la rue Maurice Delamare.

Des aménagements seront donc réalisés au fur et à mesure du mandat, notamment pour sécuriser certains carrefours ou points sensibles, c’est notamment le cas du haut de la rue Charles Cacheleux, compte tenu du carrefour délicat à gérer.

Parallèlement, la ville et la CASE ont réalisé une étude sur le réaménagement complet de l’axe est-ouest de la commune qui devra permettre de créer des zones piétonnes depuis l’Abbaye jusqu’au rond point des écoles.

 

Le pédibus quant à lui commence son expérimentation cette semaine et de nombreux parents se sont déjà portés bénévoles pour cette opération, même si le ciel était un peu capricieux ce matin. Cette expérience a pu être possible avec le soutien de l’AREHN (Agence Régionale de l’Environnement de Haute Normandie), à laquelle la ville a adhéré en 2009, avec celui des enseignants des écoles et des parents d’élèves.

 

Il sera nécessaire à la suite de cette semaine internationale « Marchons vers l’école » de réfléchir à la pérennisation de ce nouveau mode de déplacement qui doit permettre de mieux vivre notre ville tous ensemble.

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'avenir - dans Sécurité - cadre de vie
commenter cet article

commentaires

Isabelle Viguerard 04/10/2010 18:23



Très bonne initiative !