Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 21:37

Faire de notre commune une ville attractive passe par un projet clair et des objectifs précis.

Assurer la reconversion des sites et des friches industrielles, mettre un frein à la spéculation immobilière, favoriser la reprise de fonds de commerce vacants pour éviter qu’ils ne se transforment en logements, maintenir une activité commerciale et artisanale forte, telles sont nos priorités pour éviter que notre commune se transforme en cité dortoir.

 La ville devra bien sûr tisser des liens étroits avec les commerçants de la commune. Elle devra encourager toutes les bonnes volontés qui voudront faire vivre une union commerciale. On a trop tendance à considérer les commerçants comme des privilégiés qui gagnent très bien leur vie. Dans nos petites communes, ce n’est pas souvent le cas et tout doit être fait pour maintenir notre centre ville et l’étoffer. Il est créateur de lien et sans ce lien, une commune meurt.

 

Une réflexion devra être menée avec les commerçants du marché.Ils sont nombreux à avoir quitté notre marché sans être remplacés. Les emplacements disponibles sont de plus en plus nombreux alors qu’à une époque il était impossible d’y trouver un mètre de libre. Le marché est un élément indispensable à la vie de Pont de l’Arche. Il n’est pas accessoire et on vient souvent de loin pour une promenade dominicale. Les commerçants abonnés ont vu leur droit de place augmenter de prés de 30% ces dernières semaines. La ville a en effet répercuté une partie des investissements réalisés rue Jean Prieur sur la société qui gère le marché, laquelle s’est empressée de faire payer les non sédentaires.

Mais au-delà des tarifs, une concertation large doit traiter la desserte du marché, son organisation, sa cohérence et pourquoi pas à terme, la création d’un marché saisonnier.

 

Mais c’est certainement dans le domaine de l’artisanat que notre commune a une carte à jouer. La création d’un centre d’artisanat permettrait de conforter les offres existantes et de développer de nouvelles propositions. En matière de tourisme, une spécialisation de notre commune dans ce domaine trouverait un écho très favorable.

Cette activité pourrait être associée à un centre de formation de l’artisanat qui permettrait de palier au manque de main d’œuvre dans un certain nombre de professions, d’assurer des reconversions ou pourquoi pas de faire naître des vocations.

 

Autant de propositions et de thématiques dont nous vous proposons de débattre. N’hésitez pas à vous exprimer.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

webmaster 02/03/2007 00:45

Prochaine rencontre mardi 6  mars 20h30 salle ambroise croizat pres de leglise
 

fifi 26/02/2007 02:55

Sinon c'est quand vos réunions du mois? c'est 1 info qui manque sur ce blog!

Webmaster 24/02/2007 19:13

Votre remarque est juste. La ville n'a pas encore toucher au marché. L'intérêt est beaucoup moins stratégique.
Concernant le prix de l'emplacement : 
Un commerçant comme une étale de fruits et légumes va payer en moyenne 30 euros la semaine. Cela ne paraît pas élevé dans un premier temps.
Il faut toutefois regarder de plus prêt et comparer ce qui est comparable. Ce commerçant paye 30 euros pour 4 heures de marché (même pas pour la journée) soit 1560 euros si l'on considère qu'il vient chaque dimanche.
Si ce sommerçant fait 5 marchés la semaine au même prix, le voilà arrivé à 7800 euros de droit de place.
Vous comprendrez qu'il faut raisonner de manière globale et pas uniquement sur notre marché.
Au delà de l'aspect économique, le marché de Pont de l'Arche est un élément de dynamisme important pour notre commune.
Les travaux de la rue Jean Prieur étaient une obligation de la ville. On ne comprend toujours pas pourquoi les élus leur font payer la facture au commerçants du marché dominicale.

zul595 23/02/2007 11:58

Une augmentation de 30% me semble énorme, et peut-être propice à faire fuir les commercants du dimanche matin.Mais, quel est l'ordre de prix d'un emplacement ? En effet, une augmentation de 30 % du quelques euros ou sur quelques dizaines d'euro n'a pas la même répercution ;)D'autre part, je m'étonne de constater que M. Jachimiak ai laissé le marché au privé, lui qui cherche à municipaliser les ressources de  Pont de L'arche (CAEJ, Cantine ...)

Edouard Saladier 21/02/2007 12:47



 

Vous avez ô combien raison pour les places du marché ! 
 

 
 

Dans les "Infos du Conseil du 18 décembre 2006" (publié par la mairie), on peut lire que la convention entre la mairie et la société Géraud, adjudicatrice de la gestion du marché, a été modifiée : la société devra verser 22 000 € à la commune pour les travaux de mise aux normes du marché (36 % de la dépense totale) qui correspondent à l'aménagement de la rue jean-Prieur (largement assumés par la CASE).
 

 
 

En contrepartie, la mairie accorde un prolongement de la délégation de service public de 8 ans ce qui reporte à 2019 et ce " sans procéder à une augmentation excessive des tarifs des droits de place. "
 

Quelle maîtrise de l'augmentation ! Géraud se sucre et M. le maire dit amen !
 

 
 

Vous n'êtes pas les seuls à "Questions d'avenir" à penser que des erreurs sont commises par la mairie actuelle.
 

 
 

M. Jachimiak se revendique de Franck Martin désormais. Il s'était pourtant fait élire sur des promesses APOLITIQUES en 2001.
 

 
 

Mais Franck Martin avait publié sur son bloc notes (http://francoism.blog.lemonde.fr/francois_m/) un article daté du 14 janvier 2007. Intitulé Cent jours pour Ségolène : J - 98, il notait que la distribution de tracts sur le marché de Pont-de-l'Arche était enrichissante. Il avait mentionné les plaintes des exposants quant à la hausse des tarifs. Franck Martin, maire de Louviers (et pas mauvais !) s'était félicité de ne pas avoir privatisé la gestion du marché de Louviers. M. Jachimiak a dû apprécier (s'il prend le temps de lire... ce qui n'est pas gagné). Lu le 18-01-07 ces propos étaient effacés par l’auteur du blog le 19-01-07. Par diplomatie certainement.
 

 
 

Il n'en reste pas moins que Franck Martin vous donne raison sur ce point, gage de qualité dans la région.